Maléfices de Maxime Chattam

Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l’Oregon. C’est d’abord un employé de l’environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel… Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d’effraction dans les maisons… Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s’accumulent et la psychose s’intensifie. Et s’il n’y avait qu’une seule personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s’il n’était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O’Donnel vont mener l’enquête, entrer dans la toile et faire face à l’impensable. 

Une nouvelle génération de tueur. 

Arachnophobe attention, cette lecture vous piégera dans sa toile

Dernier opus de la trilogie du mal de Maxime Chattam. Je peux vous dire que Maléfices est mon opus favori de cette trilogie.
J’éprouve un petit pincement au cœur après avoir refermé ce livre. J’aurais voulu passer plus de temps dans la folie et suivre les aventures de Joshua Brolin. Ça peut paraître bizarre mais cette trilogie était très prenante.

Nouvelle enquête donc pour Brolin. Le frère de son ami, inspecteur à Portland, est retrouvé mort en pleine forêt. Le soucis ? Il semblerait qu’il se soit fait mordre par une araignée. Puis la stupeur arrive en ville, des couples se font attaquer et les femmes sont capturées. Elles seront retrouvées quelques jours plus tard dans un cocon géant. Le tueur est une araignée géante ? À vous de lire pour savoir.

Alors, arachnophobe attention ! Ce livre va vous donner des sueurs froides. Maxime Chattam se sert de la peur la plus rependue pour construire sont roman. Je peux vous dire que vous allez en voir des araignées et pas que des petites !
Maxime Chattam s’est, une nouvelle fois, très bien documenté sur le sujet et nous dresse le portrait des araignées avec brio. Il ne les fait pas passer pour des monstres, au contraire.
J’ai trouvé les descriptions très réalistes, poétiques, voir mélancolique. On en vient à voir le travail des araignées comme quelque chose de magnifique. Personnellement, je n’ai aucun problème avec les araignées alors j’ai été émerveillé par l’ambiance. En plus, Maxime Chattam fait une petite référence à Stephen King alors moi j’aime ça.

L’enquête est intense et le rythme est bon. Les indices viennent au bon moment et la fin devient vraiment intense. Bon, je vous avoue que j’ai trouvé rapidement l’identité du tueur mais le plaisir n’a pas disparue pour autant.
Maxime Chattam propose, encore une fois, un tueur redoutable et très intelligent. Sa façon de tuer est assez particulière. Fallait y penser de mettre les cadavres dans un cocon.

J’ai pris un énorme plaisir à retrouver les personnages de cette histoire. Je me répète mais Brolin va me manquer. En espérant que Maxime Chattam écrive à nouveau un roman avec ce personnage.
La relation de Joshua et Annabel évolue et on sent que les deux vont vivres de belles aventures par la suite. C’est un duo de choc, d’un côté avec celui qui est posé et de l’autre la casse-cou, limite suicidaire qui se jette dans la gueule du loup.
Bref, c’est un duo qui fonctionne à la perfection et l’histoire prend de la valeur grâce à cette complicité.

Voilà, j’en ai fini avec cette trilogie du mal. Je ne peux que vous la conseiller de lire cette trilogie ! Surtout si vous aimez le profilage et les tueurs particulièrement fous.
Si jamais vous avez d’autres Maxime Chattam à me conseiller d’urgence, je suis preneur !

Et vous, vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ? Dites moi tout, je suis curieux

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Corentine dit :

    J’ai adoré la trilogie du Mal qui m’a donné de sacrées frayeurs. Par contre, je me suis un peu lassée de Chattam…J’ai dû faire une overdose :/

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      J’ai adoré aussi ! les ambiances donnent en effet quelques frissons. Je ne vais lire de Chattam tout de suite pour ne pas me dégoûter de son style.
      Merci de ton passage 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s