Imperium de Daniel Ragussis

Un agent du FBI infiltre un groupe de suprématistes pour empêcher un attentat.

Le terrorisme vu sous un autre angle

Imperium, premier film réalisé par Daniel Ragussis, nous plonge dans une histoire d’infiltration et de terrorisme. Sujet de plus en plus exploité ces dernières années, le terrorisme est partout.
Cependant, Daniel Ragussis décide de ne pas faire comme les autres. Il ne va pas exploité le terrorisme religieux mais il va nous plonger dans le monde des suprématistes blanc. Les adorateurs d’Hitler et de la race blanche. Le réalisateur réussit son coup en nous offrant un film sombre sur un groupuscule peu connu. L’histoire, le fond est glaçant car il nous fait voir les rouages de ses groupes néo-nazis.

imperium-film-daniel-radcliffe

Contrairement au film American History de Tony Kaye, Imperium ne fait pas dans la violence visuelle. Le réalisateur a décidé de jouer sur la psychologie des personnages. En effet, durant le visionnage, on passe du jeune en recherche d’identité ou celui en recherche de protection, à des pères de familles lettrés et écoutant de la musique classique. Si nous passons outre les idées nauséabondes des personnages, nous pouvons voir des personnes proches de nous psychologiquement.

Un film inégal en intensité

Un sujet fort pour ce premier film mais qui pêche par une mise en scène peu intense. Les scènes sont assez inégales et linéaires… Proposant un schéma classique de film d’infiltration, nous passons entre les moments au sein du groupuscule, les moments de doutes du héros ainsi que sur les problèmes liés à sa couverture.

Autre point qui peut jouer en la défaveur de ce film. Je trouve que le réalisateur en a un peu trop fait au niveau du folklore. Certes, il nous expose un panel important de différents groupes néo-nazis, ayant chacun une façon de penser. Mais on passe trop de temps sur des cérémonies du KKK en pleine nuit avec croix flamboyante.

Daniel Radcliffe, attraction du film

imperium

Je ne vais pas vous cacher que j’ai voulu visionner ce film pour voir cet acteur. Je suis, plus ou moins de près, sa carrière post Harry Potter et je tiens à dire que Daniel Radcliffe fait de bon choix pour se sortir du personnage qui lui colle à la peau. Il n’y a qu’à voir Horns ou Swiss Army Man.

Pour Imperium, Daniel Radcliffe signe une bonne prestation. Partant d’un jeune agent du FBI plus intelligent que la moyenne et brimé par ses paires. Daniel Radcliffe fait évoluer son personnage pour lui donner de la noirceur. Outre le rasage de crâne pour entrer dans la peau d’un néo-nazi, Daniel Radcliffe joue sur son regard. C’est ce regard qui le fera entrer dans le rang, il peut être à la fois glaçant et très émotif.
Cependant, Daniel Radcliffe garde ce côté juvénile qui ne colle au personnage. Il aurait fallu, je pense, un acteur possédant un peu plus de charisme.

Imperium part donc d’un schéma plutôt classique du film d’infiltration et de groupes terroristes mais Daniel Ragussis a su offrir un film glaçant par son côté réaliste. Une immersion dans le monde méconnu des groupuscules néo-nazis. Si vous êtes curieux de voir Daniel Radcliffe dans un rôle bien différent de ses débuts, ce film est fait pour vous.

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Cat dit :

    Daniel Radcliffe, en infiltré, ça me tente. Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s