Purgatoire des innocents de Karine Giebel

Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois trouver une planque où il pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit…

Purgatoire des innocents : une claque !

Tout est dit dans ce titre de partie… Purgatoire des innocents est une claque mise par son auteure, Karine Giebel.
Rien de ce que j’avais pu lire dans ce synopsis aurait pu me préparer à ce genre de lecture. Je n’ai pas du tout vu venir le retournement de situation du premier quart. Et c’est à ce moment bien précis que prend toute l’ampleur du titre Purgatoire des innocents.
Karine Giebel frappe fort avec ce roman à la fois prenant, glauque et extrêmement malsain. Et pour que je le dise c’est que le roman est bien tordu. Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman qui m’ait autant dérangé et retourné.

La force de ce roman réside dans le fait que l’on se sente possédé par cette histoire. Impossible de ne pas penser à ses personnages, que ce soit les « bons » ou les « mauvais », et de ne pas se sentir impliqué dans l’horreur des situations qui iront jusqu’à vous donner la nausée. Si si je vous assure…

Karine Giebel championne pour les relations et l’ambiance

L’auteure nous régale, une fois de plus, de sa plume qui est à la fois concis, directe et parfois très brutale. Karine Giebel n’hésite pas sur les descriptions les plus lourdes, nous donnant ainsi très froid dans le dos.
Elle nous régale également avec l’installation de ce huit-clos à la fois angoissant, horrible et jubilatoire. Bienvenu dans ce tourbillon d’horreur imaginé par Karine Giebel.

Mais à côté de cette ambiance glaçante, Karine Giebel développe des moments émouvants et tragiques donnant un peu de répit dans ce récit. L’amour fraternel est encore présent dans ce roman. La relation entre Raphaël et William est vraiment bluffante de sincérité et d’amour. Karine Giebel réussi à rendre sympathique les deux braqueurs que l’on sait prêt à tout pour s’en sortir. Au fur et à mesure que l’histoire avance, nous nous prenons d’affection pour ces deux hommes et nous oublions complètement que ce sont deux braqueurs recherchés pour meurtre et vol à main armée.

Le plus de ce roman ? C’est la plongée intense dans la tête des personnages. Karine Giebel nous guide dans les recoins les plus sombres de leurs âmes. Le personnage de Sandra en est le parfait exemple. Sandra est en équilibre sur le fil de la folie. Elle est à la fois ambivalente, torturée mentalement et physiquement, soumise mais dont la rébellion se réveille petit à petit. Impossible de ne pas se concentrer sur ce personnage sans se poser de multiples questions durant la lecture. Nous devenons comme elle au fur et à mesure… Nous devenons ambigüs et sans réponse.

 

Vous l’aurez compris, Purgatoire des innocents est un gros coup de coeur pour moi. Karine Giebel est vraiment une auteure faite pour moi et je la range dans le top 3 des auteurs de thriller. Jamais je n’avais ressenti autant de choses durant une lecture. Je ne peux que vous conseiller de lire cette pépite du thriller français. Cependant, âmes sensibles s’abstenir ! Quelques scènes sont vraiment insoutenables.

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Un coup de coeur pour moi aussi ce thriller ! 🙂

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      J’ai très hâte de lire Meurtres pour rédemption ! On me l’a vendu comme étant le meilleur de cette auteure. J’espère ne pas être déçu du voyage 🙂

      Merci de ton passage 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s