Dunkerque : la guerre comme si on y était

Bonjour à tous,

C’est avec un peu de retard que nous vous proposons notre avis sur le dernier film de Christopher Nolan, à savoir Dunkerque. Après avoir signé quelques films magistraux tels que The Dark NightMementoInception ou encore Interstellar (que nous n’avons pas encore vu), Christopher Nolan revient avec un film de guerre traitant de l’évacuation des soldats anglais de la plage de Dunkerque en 1940, plus connue sous le nom de Dynamo.
Très attendu par les fans et les cinéphiles, Dunkerque connaît depuis sa sortie un succès fulgurant.

Une mise en scène brillante

Christopher Nolan nous offre un film de guerre de grande qualité visuelle, sonore et scénaristique. Dunkerque, c’est un peu un documentaire haut de gamme sur ce passage assez méconnu en France qu’est l’évacuation des soldats anglais sur la plage de Dunkerque. Dans ce film, nous sommes confronté à une armée anglaise en déroute attendant par milliers qu’une place se libère sur un des navires pour ainsi retourner au pays. Nous rencontrons donc des soldats prêt à toutes les ruses pour rentrer chez eux, un père de famille dont le bateau a été réquisitionné par l’armée anglaise pour aller sur la côte française, et un aviateur de l’armée anglaise devant protéger les soldats sur la plage.

maxnewsspecial046949.jpg

Christopher Nolan nous plonge dans son histoire grâce à un travail monstre sur sa timeline. Comme à son habitude, le réalisateur articule son récit non pas sur une seule ligne temporelle, mais ici sur trois. Cette mise en scène a donc du demander un énorme travail sur le montage ainsi que sur le scénario. D’une scène à une autre, nous passons d’une attaque aérienne à un sauvetage en mer, ou d’une avancée sur l’ennemi à une pause angoissante sur la plage, sans pour autant nous faire sortir de l’histoire. Ce découpage donne au contraire un certain dynamisme au récit, et accentue même la sensation d’être pris dans un étau, qui se fait de plus en plus forte au fur et à mesure de l’avancement de l’intrigue.
Dunkerque, c’est aussi un film dont le réalisme est incroyable. Christopher Nolan s’est entouré de plus d’un millier de figurants pour jouer sur la plage de Dunkerque. Le réalisateur travaille également sur pellicule pour donner un esprit encore plus réaliste à son récit. On retrouve donc des images assez floues par moment ainsi que des tâches sur l’écran.

EN-IMAGES-Les-paysages-de-Dunkerque-le-nouveau-film-de-Christopher-Nolan.jpg

Un silence oppressant marqué par le travail d’Hans Zimmer

Une des première chose qui vient à l’esprit quand on pense à ce film c’est à quel point les dialogues sont réduits à leur minimum. Et ça marche ! Toutes les émotions sont données par le jeu des acteurs, les regards, sans le moindre artifice, l’ambiance et l’atmosphère générale, la musique. On est presque en apnée devant son écran de cinéma, et Clémentine peut vous le certifier. Nous vivons la guerre comme si nous y étions, également grâce au travail musical d’Hans Zimmer. En effet, celui-ci met en place une musique oppressante à base d’un tic-tac d’horloge. Cela donne l’effet qu’une attaque peut surgir à tout moment et crée donc un climat de peur constant. Ce climat est d’autant plus formidable que nous ne voyons à aucun moment un seul soldat allemand ou encore une goutte de sang. Les attaques sont rapides, imprévisibles et ravageuses.
Le travail sonore sur ce film est également impressionnant avec les explosions et les impacts de balles. Nous avons vraiment l’impression d’être sur cette plage, à attendre dans le froid et dans la peur avec les soldats. Jamais un film de guerre nous aura fait vivre autant de sensations.

dunkerque-le-meilleur-film-de-nolan-36396.jpg

Le casting y est bien sûr pour quelque chose. Christopher Nolan s’entoure de petits nouveaux comme Fionn Whitehead et Harry Styles qui sont aussi convaincants que des grands noms du cinéma comme Tom Hardy, Cillian Murphy ou encore Kenneth Branagh, et c’est fort !

B9711931131Z.1_20170505185402_000+GSP90QKPV.1-0.jpg

Chacun des acteurs parvient parfaitement à rendre compte d’un état particulier. Les trois plus jeunes personnages sont dans la lutte perpétuelle, la survie pure et dure. Tom Hardy est époustouflant en pilote de Spitfire. Le visage complètement masqué par son équipement ne laisse voir que ses yeux, et cela suffit ! Son jeu et ses émotions sont complètement lisibles. Pour finir, la famille anglaise chargée de venir secourir les soldats en France apporte un sentiment grandissant de fierté d’être du peuple britannique. Par ailleurs, il n’y a pas réellement de personnage principal, chacun est développé à part entière et sert l’histoire. Il n’y a pas de héros, de biens pensants, mais seulement des victimes de la guerre, qui cherchent désespérément à en réchapper, chacun à leur manière.

dunkerque-photo-993992.jpg

Christopher Nolan signe donc ici LE meilleur film de l’année grâce à un film de guerre sensitif et impressionnant. Jamais un film ne vous fera ressentir autant de sentiments. Nous sommes happés par le rythme de ce récit et par le travail musical d’Hans Zimmer. Dunkerque est donc un film de guerre à part que ce soit dans sa construction ou dans son réalisme. On vous laisse la bande-annonce, si jamais vous ne l’avez pas vue, ou juste pour le plaisir des yeux.

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. auroreinparis dit :

    Quel enthousiasme !
    Je l’ai vu dimanche et comme je m’y attendais je l’ai trouvé magnifiquement réalisé et doté d’une sublime photographie. En revanche, la ligne temporelle choisi m’a laissé perplexe, je n’avais même rien compris au schmilblick.

    J'aime

    1. bbunnyhero dit :

      Ah oui c’est vrai que c’est un peu dur à comprendre au début, mais je trouve que tout s’éclaire vraiment à la fin. Et au final en y repensant, je me dis que c’est très bien construit et apporte beaucoup de dynamisme à ce qui aurait pu etre monotone autrement.

      Aimé par 1 personne

  2. Une expérience sensorielle qui délaisse l’émotionnel, un parti pris de la part de Nolan qui m’a quelque peu refroidi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s