Le bilan culturel de juillet 2017

Bonjour à tous,

Aujourd’hui sonne la fin du mois et c’est donc l’heure du bilan culturel de juillet 2017. Que s’est-il passé durant les 31 jours de juillet ? Et bien pas mal de choses, le mois a été riche en lecture, en films, séries TV et en visites. Mais aussi du point de vue personnel puisque je travaille depuis début juillet dans une agence de voyage. J’entre dans la vie active de façon légère puisque je suis à mi-temps durant l’été.
Le blog a connu une énorme nouveauté durant ce mois de juillet. En effet, mon amoureuse a écrit son premier article et elle vous a parlé de Sense8. Beaucoup d’autres articles sont en préparation et j’espère qu’ils vous plairont.
Juillet m’a procuré un sacré sentiment de lecture puisque j’ai lu huit romans, ce qui ne m’est pas arrivé depuis des mois. J’ai enfin repris un rythme de croisière qui je l’espère va continuer ainsi.
Pour le cinéma, nous avons pris une carte pass pour le cinéma Gaumont. Donc il y aura beaucoup plus d’articles cinéma à partir de maintenant !
Enfin, j’ai pu partir durant le week-end du 14 juillet sur Nantes pour retrouver mon amoureuse, qui vous a d’ailleurs concocté un article sur sa ville natale. J’ai donc pu découvrir « La plus belle ville de France » et visiter la ville de Pornic. Nantes est vraiment une ville super agréable, grande et aérée. De plus, elle fait la part belle à la culture. Bref, c’est un gros coup de cœur !

Au niveau de mes lectures

J’ai débuté le mois avec Les morsures de l’ombre de Karine Giebel et ce fût le premier coup de cœur. Karine Giebel met en place un huit-clos implacable qui peut être comparé à Misery de Stephen King. La victime devient le monstre et inversement dans cette histoire sordide et prenante. Impossible de refermer le roman avant d’avoir lu la dernière ligne. Ce roman est dérangeant, difficilement surmontable, que ce soit pour les personnages ou pour le lecteur. Karine Giebel nous laisse le loisir de prendre la place du voyeur dans cette histoire. Nous nous sentons impuissant face à ce que les personnages vont endurer mais nous ne pourrons pas fermer les yeux. Karine Giebel nous permet également d’avoir le privilège d’être les seuls à connaître le fin mot de tout ce huit-clos. Je vous invite à lire mon article pour en savoir un petit peu plus.

J’ai enchaîné avec Le chien des Baskerville d’Arthur Conan Doyle. Un classique de la littérature anglaise et du polar. Sherlock Holmes est le genre de personnage que nous n’avons plus besoin de présenter. Cet enquêteur brillant se voit être mis au second plan dans cette histoire. Le Docteur Watson est mis en avant pour notre plus grand plaisir car cela nous permet de jouer aux enquêteurs et de ne pas nous sentir inférieur au génie de Sherlock. Sir Arthur Conan Doyle donne quelques ficelles pour mieux comprendre les enjeux mais également pour tenter de trouver qui est l’assassin. Cette histoire mêle à la perfection le polar et le fantastique. De quoi vous donner quelques frissons durant votre lecture. Je vous invite à lire mon article pour en savoir un petit peu plus.

Ensuite j’ai pu découvrir le roman qui a inspiré Alfred Hitchcock, Psychose de Robert Bloch et je peux vous dire qu’on est assez loin de l’adaptation cinématographique. Robert Bloch s’enfonce dans l’horreur en s’inspirant de faits réels, de quoi vous donner froid dans le dos durant les interventions de Norman Bates. L’auteur offre un polar horrifique, psychologique, de qualité mais qui aurait mérité un petit peu plus de développement. Cependant, Psychose reste un roman de grande qualité qui a permis de créer un des tueurs en série les plus connus dans le monde du septième art. Je vous invite à lire mon article pour en savoir un petit peu plus.

J’ai pu également relire le premier tome de GTO de Toru Fugisawa. Je n’avais pas relu ce manga depuis mes années lycées et ce fût une super lecture. L’auteur développe une histoire particulière, celle d’un jeune voyou qui rêve de devenir le meilleur prof de la Terre pour enfin réussir à draguer une petite jeune. Ce premier tome débute avec les premiers jours d’Onizuka dans ses habits de profs. Un manga à la fois drôle, violent et perturbant. Je vous conseille également de regarder l’anime qui reste très fidèle au manga.

Avant de partir sur Nantes, j’ai pu lire le nouveau roman de Solenne Hernandez, Oméga. C’est un nouveau concept que nous offre cette auteure puisqu’elle a décidé de publier son histoire sur une application mobile. Telle une sorte de Livre dont vous êtes le héros, Oméga est un livre, jeu interactif qui vous fera choisir parmi plusieurs choix de réponses et de personnages afin de faire avancer l’histoire et de comprendre les agissements de cette organisation scientifique. On entre rapidement dans l’histoire et on se prend facilement au jeu, permettant ainsi de recommencer à l’infini cette histoire. J’attends la suite avec grand intérêt. Je vous invite à lire mon article pour en savoir un petit peu plus.

Pour m’accompagner durant les 8 heures d’autocar, j’avais pris La conjuration primitive de Maxime Chattam sous les conseils d’Anaïs Serial Lectrice. C’est simple, je n’ai relevé la tête qu’au bout de six heures de route pour refermer ce roman. Maxime Chattam nous offre un roman de qualité, riche en réflexions et en horreur. Il fait encore plus fort qu’avec sa trilogie du Mal. La conjuration primitive entre directement dans mon top 5 des thrillers français. Cet auteur montre une nouvelle fois qu’il en connaît un rayon sur l’horreur humaine. Mon article arrivera début août mais bon vous savez déjà que c’est un énorme coup de coeur.

Puis durant mon séjour, Clémentine m’a offert un nouveau Karine Giebel que j’ai lu dans la foulée et qui se nomme Terminus Elicius. C’est le tout premier roman de Karine Giebel et on sent déjà tout le potentiel de l’auteure. C’est une oscillation entre la paranoïa et le quotidien. Tout le long de cette lecture, je me suis demandé si ce qui arrivé au personnage principal était vrai ou non. Impossible d’en être sûr sauf en continuant ce court roman jusqu’à la fin. Terminus Elicius est peut-être moins abouti que les autres romans de l’auteure mais il reste tout de même impressionnant. On retrouve toujours ce côté psychologique et noir, surtout lors des deux derniers chapitres. Mon avis arrivera durant le mois d’août donc soyez patient.

Sur le chemin du retour, j’ai lu Un tour sur le Bolid’, qui est une nouvelle de Stephen King. Qui dit nouvelle, dit lu en à peine une heure. Stephen King signe ici une nouvelle assez particulière puisque nous naviguons dans le sale et l’horreur tout au long de cette courte histoire. Nous pouvons nous demander si le personnage est en plein rêve ou non. Quelques signes nous montrent que oui et d’autres nous montrent que nous sommes proche d’une histoire à la Freddy Krueger. De quoi vous donner des sueurs froides et des réticences à faire de l’auto-stop en bordure de forêt.

Au  niveau du septième art

Nous avons vu avec Clémentine, Les infiltrés de Martin Scorsese. Les infiltrés  est une adaptation du film hongkongais Infernal Affairs. Le film est intéressant sur la première partie et commence à s’essouffler quelque peu dans la deuxième partie. C’est sans doute le seul film où j’apprécie Leonardo Dicaprio car il donne réellement une profondeur à son personnage. On ressent sa détresse face à la situation qui lui échappe. Les infiltrés dispose d’un casting parfait et d’une bande son exceptionnelle. Cependant, la fin est un peu abrupte pour Clémentine. Un long débat houleux a suivi le visionnage suite à cette fin un peu trop confuse. Clémentine me demandait si on était en droit d’accepter ça de la part d’un grand nom du cinéma. Pour ma part, je trouvais que ce film n’avait pas la prétention de révolutionner le genre et qu’il fonctionnait parfaitement en tant que divertissement.

Puis j’ai vu seul Haute Tension d’Alexandra Aja. Un film d’horreur Made in France qui est très bien réalisé mais qui m’a laissé de marbre malheureusement. L’action va sans doute un peu trop vite et les moments de tension ne fonctionnent pas comme il faut sur moi en tout cas. L’histoire est très bien pensée, l’atmosphère est assez sale, malsaine (il suffit de voir une des premières scènes pour le comprendre).

Avec un ami, nous avons regardé Hot Shots I et II. Ce sont deux films de mon enfance que j’ai vu et revu des centaines de fois. Deux films parodiant les plus gros succès des années 80 et 90 (Rambo, Top Gun, Kick-Boxing pour ne citer qu’eux), un Charlie Sheen au sommet de sa forme et un humour qui fonctionne à la perfection sur moi.

J’ai pu également revoir La nuit des morts vivants de George Romero et quelle tristesse de se dire que ce grand réalisateur est décédé il y a quelques jours. Nous retrouvons les codes du genre dans ce premier film signé Romero. Le film a prit quelques rides au niveau des effets spéciaux mais il reste toujours aussi bon. L’histoire est certes simple mais il y a ce côté critique de la société qui donne un gros plus à ce travail. Si vous ne l’avez pas vu et que vous aimez les morts-vivants allez y les yeux fermés, enfin pas trop quand même.

Nous sommes allés au cinéma pour voir Dunkerque de Christopher Nolan. Un film qui nous a infligé une claque monstrueuse. Nous avons vécu le film comme si nous étions sur la plage avec les soldats. Christopher Nolan signe un récit fort et prenant. Avare en dialogue, Dunkerque ne l’est pas en émotions brutes. Les acteurs sont tous très bon, c’est important de le souligner puisque Christopher Nolan a pris sous son aile des jeunes acteurs. C’est sans aucun doute LE film de l’année ! Je vous invite à lire notre article pour en savoir un petit peu plus.

Puis nous avons profité de notre carte pour aller voir Valerian et la cité des mille planètes de Luc Besson. C’est un film qui est visuellement très beau, très imaginatif mais dont le scénario laisse à désirer. Luc Besson signe un film décevant malgré un matériau de base en or… Je vous invite à lire notre article pour en savoir un petit peu plus.

Et enfin avec un peu de retard, je suis allé voir Wonder Woman de Patty Jenkins. C’est un film super intéressant dans les quarante premières minutes, la découverte du monde des Amazones est prenante. Ensuite le film devient assez mou même si le visuel de la Grande Guerre est bien retranscrit. Quelques bonnes idées permettent d’en faire un film imposant visuellement et le fait que ce soit une super héroïne ajoute un gros plus. Cependant le film est vite oubliable à cause d’un scénario basique.

Au niveau des séries

Nous avons ENFIN vu la deuxième saison de Sense8. Mais avant ça nous avons, une nouvelle fois, regardé la première saison. Alors aucune surprise sur le coup, nous avons adoré cette deuxième saison et nous ne comprenons pas les critiques disant que la deuxième saison était molle et qu’elle n’apportait rien de nouveau. Nous avons suivis les aventures de nos sensitifs favori avec beaucoup d’intérêt et nous avons vécu le dernier épisode de façon quasi religieuse. La seule question qui nous vient à l’esprit, c’est comment vont-elle conclure cette histoire en un épisode de deux heures ?
Ma Clémentine en a fait un article, que vous pouvez retrouvé sur le blog, et même que cet article est sacrément bien écrit !

Au niveau des expositions

Nous avons pu profiter de l’exposition gratuite du Lieu Unique de Nantes qui retraçait le travail de H.R. Giger, le papa du Xénomorphe du film Alien, le huitième passager de Ridley Scott. H.R. Giger – Seul avec la nuit est une exposition troublante et sombre. Elle va vous mettre sans doute mal à l’aise mais vous éblouira par la beauté et le côté grandiose des œuvres de cet artiste. Un article sortira dans quelques jours c’est promis, et croyez-moi, ça vaut le coup.

Voilà ce bilan culturel est terminé et j’espère qu’il vous aura plu et qu’il vous aura donné des idées de lectures, de films, de séries TV et de sorties. Pour le mois à venir, attendez vous à voir de nombreux articles puisque nous vous avons préparé des articles jusqu’au 15 août, seulement avec l’avance que nous avons dans nos lectures. Nous n’avons pas pris en compte le fait que nous allons voir des films avec notre carte Gaumont. Donc de nombreuses critiques cinéma vont aussi arriver (ainsi qu’une nouvelle rubrique) !

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Super bilan, je dois dire que Les morsures de l’ombre me semble fort intriguant, peut-être vais-je me laisser tenté.

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Fonce car tu ne seras pas déçu 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Aurore dit :

    On a bientôt fini Sense 8, on arrive au dernier épisode. Hâte !

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Tu verras, l’attente sera longue pour avoir la suite et la conclusion !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s