La légende de Spellman de Daryl Delight

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui avec un nouvel article littéraire. Encore une fois, nous allons parler d’auto-édition avec ce roman de Daryl Delight, nommé La légende de Spellman.
Avant de commencer cet article, je tenais à remercier l’auteur pour m’avoir donné l’occasion de découvrir son travail ainsi que son nouveau roman qui parait le 27 octobre prochain. C’est avec une forte envie que je me suis lancé dans cette lecture, car La légende de Spellman regroupe parfaitement tout ce que j’aime. De plus, on ne va pas se le cacher, mais quand vous allez lire la quatrième de couverture, vous allez vous rendre compte que ce roman est fait pour la saison.
Est-ce que j’ai apprécié ma lecture ? Chut, je vais vous le raconter au coin du feu…

Trois jeunes garçons se racontent chacun leur tour une histoire sur la légende de Spellman. Une légende qui hante les esprits, depuis que quatre adolescents ont été retrouvés massacrés.
Le premier évoque un tueur en série sanguinaire.
Le second imagine un sorcier avec un pouvoir de résurrection sur les animaux.
Le troisième explique que l’esprit de Spellman se nourrit d’âmes humaines.
Mais attention. Celui qui aura la moins bonne histoire aura un gage !

L’influence du cinéma

Daryl Delight réussit à nous captiver dès le début de cette histoire avec trois jeunes adolescents (Pierre, Alexis et Guillaume) se rendant dans les bois pour y faire un feu de camp et se raconter des histoires qui font peur. Un seul sujet est prévu, Spellman. Cette légende urbaine a fait couler beaucoup d’encre et nos jeunes héros vont devoir inventer une version tour à tour. L’ambiance est donc posée et nous passons alors un moment assez inquiétant entre amis autour de ce feu de camp.

Daryl Delight propose alors trois courtes histoires complètement différentes les unes des autres. Elles ont tout de même un point commun, l’influence du cinéma horrifique des années 90 et 2000. Tout y passe, les jeunes adolescents profitant de l’absence des parents pour s’alcooliser et profiter de leurs petits amis respectifs, ou pratiquer une séance de spiritisme. Sans oublier la pointe d’humour, que l’on aime retrouver dans ce genre de film.
Bref, l’auteur use de tous les codes horrifiques pour nous proposer une lecture agréable en terme de style mais également une lecture tout de même assez angoissante. Daryl Delight ne lésine pas sur le gore, effet qui a donné sa marque de noblesse au style horrifique.

Un seul regret… le nombre de pages

Le moins que l’on puisse dire, c’est que La Légende de Spellman est bien trop courte. L’auteur n’y va pas par quatre chemins et les histoires se lisent bien trop rapidement. Pourtant, chaque récit pourrait être développé indépendamment pour ainsi faire une trilogie, voire plus, sur la légende de Spellman.
Il y a tellement à faire autour de ce personnage inquiétant. L’auteur pourrait sans mal créer une mythologie complexe autour de cette figure horrifique à la fois tueur en série, sorcier et contrôleur des âmes. Si jamais l’envie prend à l’auteur de se lancer dans cette aventure, je suivrais avec intérêt chaque parution.

Cette courte histoire gagnerait également à s’agrandir rien que pour les détails horrifiques que l’auteur pourrait y rajouter. En effet, j’ai trouvé que l’auteur n’insistait pas assez sur le physique de Spellman, sur ses attributs. Mais c’est sans doute le choix de l’auteur. Le but d’une nouvelle étant d’aller à l’essentiel, je comprends que l’auteur a tout misé sur la mise en scène des meurtres.

Bon, vous l’aurez compris, La légende de Spellman est une courte nouvelle parfaite pour Halloween. Le style de l’auteur fonctionne parfaitement avec ce type d’histoire. Entre angoisse, peur et dégoût, Daryl Delight joue avec les codes du genre horrifique et nous ressentons tout l’amour que porte cet auteur à ce style bien particulier.
Si je devais ne rajouter qu’une chose, ce serait de mettre en garde vis-à-vis de cette lecture, car La légende de Spellman n’est pas à mettre dans toutes les mains, notamment à cause de certaines scènes quelques peu gore.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s