Le bilan culturel de novembre 2017

Bonjour à tous,

Le mois de novembre a été relativement plus calme au niveau des sorties d’articles et cela se ressent sur le blog en général. Cependant, j’ai fait le choix de moins poster pour revenir en force dans les prochaines semaines. J’ai eu besoin d’un peu plus de repos que d’habitude et donc les sessions blogging du dimanche en ont pris un sacré coup.
Novembre a été très riche en lecture et cinéma comparativement aux mois précédents. J’ai énormément lu et je n’ai eu que de très bonnes surprises. Pour ce qui est des sorties cinéma, j’ai essayé de rattraper notre retard et c’est pour cela qu’il y a eu plus d’articles en lien avec le septième art. Ce qui est bizarre, c’est que je prends beaucoup plus de plaisir à vous parler de cinéma, que de littérature…
Bref, le mois a été très abondant en découvertes et je suis très heureux de partager tout cela avec vous.

Au niveau des lectures

tomabooks-bestiarius

J’ai profité de la sortie du starter pack Bestiarius, pour nous lancer dans ce nouveau manga. J’ai donc dévoré assez rapidement ces trois premiers tomes et j’en suis ressorti avec l’envie d’aller chercher les deux autres. Je ne vais pas vous cacher que le début de ma lecture a été quelque peu laborieuse, car j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cet univers. Cependant, j’ai pris un énorme plaisir dans cette aventure dès le deuxième tome. Les personnages sont attachants, les dessins sont incroyables et l’ambiance générale est magnifique.

Tomabooks-L-appel-du-neant-maxime-chattam

J’ai pu lire L’appel du néant de Maxime Chattam quelques jours avant sa sortie officielle. J’ai donc pu découvrir cette histoire vraiment inédite et je me suis plongé dans ce dernier né. Je n’ai pas vu le temps passé en me plongeant dans cette histoire, Maxime Chattam est toujours aussi doué pour créer un Page-Turner. L’auteur revient sur la question du terrorisme de façon idéale, sans donner de jugements ou de réponses. Maxime Chattam dédie ce livre aux rescapés, mais aussi aux forces de l’ordre qui font un métier dangereux et incompris en ces temps troublés. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet.

tomabooks-jusqu-a-ce-que-la-mort-nous-unisse-karine-giebel

Pour continuer sur ma lancée de bonne découverte, je me suis dit que Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel serait une valeur sûre. J’avais entièrement raison puisque j’ai englouti cette histoire en à peine deux jours. Tout était présent pour me faire aimer cette histoire, de beaux paysages, des personnages attachants et une intrigue captivante. Karine Giebel signe son roman le moins sombre, enfin de ce que j’ai lu pour le moment et cela fonctionne tout de même. Un article complet est en préparation et il devrait arriver début décembre.

tomabooks-le-pianiste-Wladyslaw-Szpilman

Je connaissais déjà l’adaptation cinématographique, mais je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec ce roman. L’histoire et l’arrivée de l’horreur prend son temps et l’auteur nous montre que, durant cette période trouble, les gens essayaient de vivre normalement. De petits indices sont distillés dans les premiers chapitres pour  nous montrer que quelque chose cloche et que cela va entraîner de grosse répercussion sur Varsovie. Bref, j’ai adoré cette lecture bouleversante et touchante. Tout comme Karine Giebel, un article est en préparation pour le mois de décembre.

tomabooks-robots-isaac-asimov

Lors d’une pause déjeuner, je suis tombé sur un article traitant de l’arrivée d’un nouveau robot humanoïde sur le marché mondial. Ni une, ni deux, je me suis dit qu’il fallait que je découvre Le cycle des robots d’Isaac Asimov. Ce premier cycle se découpe sous forme de petites nouvelles qui peuvent être prises indépendamment ou non. Isaac Asimov développe un futur où les humains vivent en « parfaite » harmonie avec les robots. Sur plusieurs petites histoires, Asimov revient sur la place du robot dans notre société, la recherche du savoir et nous questionne. Le robot a-t-il une conscience propre ou non ? Ce premier cycle est bien moins prenant que Fondation par exemple, mais le sujet est tellement vaste et actuel que je vous conseille de le découvrir, si ce n’est pas déjà fait.

tomabooks-Monstress-marjorie-liu-sana-takeda

Je me suis pris une claque visuelle et narrative. C’est simple tout est beau dans ce comics ! L’histoire peut sembler compliquer dans les premiers chapitres, mais on découvre rapidement un univers complexe, complet et qui nous invite au voyage. Monstress bénéficie d’une inventivité folle en termes graphiques et les personnages sont tellement attachants. Bref, c’est un coup de coeur.

tomabooks-brooklyn-paradis-chris-simon

Pour finir le mois, j’ai pu lire en avant-première la troisième saison de Brooklyn Paradis de Chris Simon. C’est avec toujours autant de talent que l’autrice nous replonge dans les rues de Brooklyn, en compagnie de cette famille et de son maudit canapé. Cette fois-ci, la trame narrative est un peu plus tragique et Chris Simon aborde des thèmes difficiles avec toujours autant d’humour. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet.

Au niveau du septième art

tomabooks-jigsaw-affiche

Je suis allé voir Jigsaw le jour de sa sortie au cinéma et ce fût une réelle torture. Les réalisateurs ont voulu relancer cette franchise mais c’est un retour en demi-teinte que nous voyons ici. Loin d’être prenant, Jigsaw souffre du fait que les ficelles de cette saga ont déjà été vu. Bref, ce n’est pas une déception, puisque je n’en attendais pas beaucoup, mais ce n’est pas non plus une réussite. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet.

tomabooks-happy-birthdead-scene

C’est en solo que je suis allé voir la deuxième sortie horrifique du mois. Happy Birthdead m’avait fait de l’œil grâce notamment à l’utilisation de la boucle temporelle que l’on pouvait déjà voir dans Un jour sans finHappy Birthdead est un film plaisant à voir, mais qui ne révolutionne pas le sous-genre du Slasher. Quelques bonnes idées de mises en scènes, mais l’humour vient entacher le récit. C’est sans aucun doute un film horrifique à voir dans son canapé lors d’une soirée d’épouvante. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet.

tomabooks-carbone-magimel

Je suis allé voir le dernier film d’Olivier Marchal, Carbone. Le réalisateur revient sur l’histoire des arnaqueurs à la TVA non sans lourdeur. Le film est sauvé par la prestation magnétique de Benoît Magimel qui semble fait pour ce rôle. L’intrigue est brouillonne et le final est beaucoup trop expéditif pour en apprécier le film. C’est dommage, car le visuel de ce film était très intéressant et le récit semblait prometteur. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet.

« AU REVOIR LÀ-HAUT » Réalisé par Albert DUPONTEL

Sans véritablement connaître l’histoire et le roman de base, nous étions intrigués par ce film. Nous avons eu plusieurs retours positifs, voire dithyrambique sur ce film, ce qui nous a donc donné envie d’aller le voir. Ce qui est sûr, c’est que nous avons eu devant les yeux un film magnifique en termes de mises en scènes, de cadrages. Cependant, nous avons trouvé que le tout manqué de profondeur et de développement sur certains aspects. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet.

tomabooks-jupiter-ascending-wachowski

Cela fait quelques années que je devais voir Jupiter Ascending des sœurs Wachowski et c’est aujourd’hui chose faite. J’avais lu à plusieurs reprises que le film était vivement critiqué et rejeté par une bonne partie des cinéphiles. J’ai donc voulu voir par moi-même et c’est impossible pour moi de vous donner une réponse claire sur le sujet. Je compte en faire un article rattrapage, pour réussir à revenir plus en détails dessus. En tout cas, je peux déjà vous dire que Jupiter Ascending est une claque visuelle, à défaut d’en être une au niveau du scénario. Mais je reviendrais vous en reparler très prochainement.

Au niveau des séries

tomabooks-punisher-marvel

Ce mois-ci, une chose rare est survenue, j’ai regardé une série entière en trois jours… Marvel’s The Punisher, la dernière série de Marvel et de Netflix est arrivée le 17 novembre dernier et on peut dire que j’ai pris une énorme claque de la part du Punisher. La série est intense, violente et brutale, mais sans pour autant n’avoir aucun fond. La série revient, bien évidemment, sur l’idée de vengeance et de justice personnelle, mais pas que. Marvel’s The Punisher se permet de faire le portrait d’une Amérique violente et qui laisse certains individus sur le bord de la route. C’est par ce constat que la série traite de la place des vétérans dans la société, ainsi que des problèmes liés aux stress post-traumatique. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon avis complet et à foncer regarder cette série.

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Xander dit :

    Un très beau bilan que voilà ! Passez un excellent mois de décembre 😉

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Merci beaucoup ! On va essayer de faire encore mieux le mois prochain :p. Plein de belles choses pour toi également !

      Aimé par 1 personne

      1. Xander dit :

        Merci 😊

        J'aime

  2. Adlyn dit :

    Quelle bonne raison de commencer le Cycle des Robots ! J’y ai repensé à cause de l’actu récemment aussi : une IA très perfectionnée avait été développée, capable d’apprendre par elle-même, et les chercheurs ont été obligés de la déconnecter entièrement car elle avait commencé à développer son propre langage et à communiquer ainsi avec d’autres appareils sans qu’il soit possible aux chercheurs de les comprendre… Asimov avait vu loin 😉

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Je n’avais pas vu cette actualité, mais elle fait froid dans le dos !
      J’espère que mon article sur le sujet et sur le premier cycle te plaira en tout cas

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s