ZOOM sur #2 – Derrière la caméra

Bonjour à toutes et à tous,

On se retrouve aujourd’hui avec le deuxième numéro de ZOOM SUR revenant sur un.e vidéaste, un.e blogueu.r.se, dont j’apprécie énormément le travail. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais le mois dernier, je revenais sur un collègue montpelliérain répondant au doux nom de Chris Pleack (vous pouvez retrouver le premier numéro en cliquant ici).
Aujourd’hui, je vais tâcher de vous présenter une personne qui écrit et analyse sur une autre de mes passions, le cinéma. Bon, la surprise ne fonctionne pas très bien, puisque son nom est indiqué dans le titre !
Et oui, vous avez bien lu. Aujourd’hui, je vais vous parler d’une camarade blogueuse qui officie sur le blog Derrière la caméra.

cup-of-coffee-1280537_1280

Cinéma, séries TV et Féminisme

Derrière la caméra est un blog que je suis assidûment depuis quelques temps déjà. Je ne vais pas vous mentir, j’attends chaque sortie, chaque avis et analyse avec impatience. La blogueuse, qui se prénomme Pauline, offre toujours un travail de grande qualité. C’est un peu la référence sur laquelle je me base pour aller voir un film ou non.
Je ne peux pas réellement dire que je la connais personnellement, puisque nous n’avons échangés que trois mots dans la réalité et quelques messages sur twitter pour avoir des sources bibliographiques sur le cinéma. Mais, ce qui est amusant, c’est que Pauline a étudié l’art du spectacle (cinéma) dans la même fac que moi. Donc, on s’est croisé de nombreuses fois sans se parler… Maudite timidité.
Loin d’être un blog de cinéma classique, Derrière la caméra ne va pas parler de toutes les sorties. La blogueuse va choisir minutieusement ses sujets et va surtout traiter des films qui l’ont marqué (en bien ou en mal). Pauline parle également de série TV, même si cela arrive quand même plus rarement. Cependant, cela est toujours fait avec autant de travail et de sérieux.
Ce qui différencie également ce blog, c’est qu’il est tenu par une femme. On ne va pas se mentir, le monde du cinéma est régi principalement par des hommes, tandis que la lecture est son parfait contraire. Difficile donc de tirer son épingle du jeu, notamment quand une bonne partie des blogueurs cinéma dénigre les avis des blogueuses.
On va mettre les choses au point directement. Je ne vois absolument pas pourquoi une femme est moins bien placée pour parler de cinéma. Cette personne a vu le même film que nous, elle a des connaissances sur le sujet et elle a ressentie des émotions, donc son avis compte autant !

Revenons en au travail de Pauline si vous le voulez bien. Cette blogueuse apporte une nouvelle analyse que bons nombres d’entre nous laisse passer sans forcément nous en rendre compte. Avec son œil féminin, Pauline réussit toujours à nous montrer en quoi telle ou telle scène est importante d’un point de vue du féminisme. C’est exactement cela que j’aime dans le travail de cette blogueuse, car elle arrive toujours à me faire ouvrir les yeux sur des scènes qui peuvent me paraître anodines lors d’un premier visionnage, le tout avec une plume de très grande qualité.
Une nouvelle vision et de nouvelles analyses s’offrent donc à moi dès que je termine la lecture d’un article de Pauline. Je ne vais pas dire que mon œil est plus aguerri, mais il m’arrive parfois de déceler quelques petites informations, qui aurait pu ne pas me marquer il y a encore quelques mois.
Vous l’aurez compris, cette blogueuse aime parler du féminisme tout en le rattachant à sa plus grande passion, le cinéma. Je peux vous dire, pour ceux qui ne connaissent pas encore Derrière la caméra, que l’on ressent toute cette passion et que celle-ci fait plaisir à lire.

tomabooks-zoom

Trois articles à lire absolument chez Derrière la caméra

Ça: quand le film d’horreur devient une ode à l’enfance

Je ne pouvais pas passer à côté de cet article de Pauline, puisqu’elle revient sur une adaptation qui a fait beaucoup de bruit, mais qui est surtout très cher à mon cœur. Avec cette analyse, Pauline a su mettre des mots sur ce que j’avais ressenti lors de mon visionnage et sur le personnage de Beverly. Cet article est l‘exemple parfait pour vous montrer à quel point nous pouvons passer à côté de nombreuses significations. Venez me dire, après cette lecture, qu’une femme n’est pas assez légitime pour parler de cinéma.

On a pris la parole: Cinéma, sexisme et blogosphère

Je me souviens encore du moment où j’ai lu cet article. Véritable coup de poing sur la table et dans la fourmilière, Pauline revient sur ce qu’elle et d’autres blogueuses ressentent et subissent au quotidien. Sans être agressive pour autant, Pauline nous ouvre les yeux sur un quotidien que nous ne voyons pas ou que nous ne voulons, tout simplement, pas voir.
Bref, je vous invite à lire et relire ce témoignage très touchant et réfléchir à ce qu’ils se passent autour de vous.
PS : Pauline et d’autres blogueuses sont en train de mettre en place un podcast et j’ai très hâte !

The Neon Demon: la beauté fatale !

Bon, pourquoi choisir cet article et pas un autre ? Tout simplement, car celui-ci est le premier article qui m’a donné réellement envie d’aller voir un film au cinéma. Très peu touché par le cinéma de Nicolas Winding Refn, je n’avais pas l’intention d’aller voir The Neon Demon, mais c’était sans compter sur le talent de Pauline. Vous allez le voir en lisant cet article, mais elle prouve toute sa passion pour le cinéma et surtout pour ce réalisateur. Cette passion est tellement communicative et fascinante qu’elle m’a apporté quelques complexes d’écritures. Cet article, c’est un peu comme une petite leçon que Pauline nous livre avec passion.

 

Ce deuxième numéro de ZOOM SUR touche à sa fin. J’espère qu’il vous aura plu et qu’il vous a donné envie de découvrir le merveilleux travail de Pauline. En tout cas, sachez que c’est une personne très accessible (notamment sur twitter).
En tout cas, n’hésitez surtout pas à me dire ce que vous en avez pensé, afin d’améliorer le contenu de cette rubrique. Elle me tient vraiment à cœur, alors j’aimerais la faire perdurer et vous proposer quelque chose de qualité.
Sachez que le troisième numéro est déjà dans les starting block !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je vais voir de ce pas son blog ! =)

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      J’espère que tu vas aimer le travail de Pauline ! ça en vaut la peine 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s