Autre-Monde : Malronce de Maxime Chattam

Bonjour à toutes et à tous,

Si vous avez été attentif, vous avez pu voir que j’avais donné mon avis sur le premier tome de la saga Autre-Monde de Maxime Chattam, que vous pouvez retrouver ici. Du coup, on se retrouve aujourd’hui pour parler de sa suite, Malronce.
Je ne vais pas vous refaire une deuxième introduction longue comme mon bras, mais je vais juste vous dire que j’ai encore englouti ce tome durant le trajet retour…
L’écriture de cet auteur est terriblement addictive !

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.

Un deuxième tome plus sombre

S’il y a bien une chose de sûr, c’est que Maxime Chattam sait y faire pour nous rendre accro… (toujours avec le tome d’après en votre possession). Ce deuxième tome reprend exactement là où l’auteur nous avait laissé, c’est à dire un monde incroyable, improbable et magique. Nous rejoignons nos trois héros dans de nouveaux lieux, mais aussi aux mains de nouvelles rencontres, plus ou moins amicales. Le premier tome nous avait montré les prémices d’un nouveau monde et là je peux dire que nous commençons à en voir un peu plus et ceux pour mon plus grand plaisir. De nouveaux paysages s’offrent à nos yeux et Maxime Chattam réussit parfaitement à nous les décrire. Je me suis retrouvé à rêver de cette mer sèche ou forêt aveugle (tout dépend de votre point de vue). Les Kloropanphylles m’ont émerveillés, notamment grâce à cette fusion parfaite avec la nature. Le fait de voyager au-dessus des arbres m’a également laissé rêveur, comme une impression d’être sur une création de Jules Verne et de Miyazaki.

Processed with VSCO with f2 preset

Attention, même si certains aspects de cette nature laissent rêveur, d’autres le sont beaucoup moins… Notamment lorsque nos héros se retrouvent dans cette forêt aveugle, où aucun rayon du soleil ne passent. L’ambiance se veut plus oppressante, surtout avec la nature qui reprend ses droits et le monde animal qui devient plus imposant, plus dangereux. Mais ce qui m’a le plus fait ressentir le danger, c’est cette course poursuite contre le Raupéroden et sa clique d’échassier. La lutte et la peur se veut psychologique et je trouve que l’aspect chasse à l’homme fonctionne parfaitement bien. Pour vous donner une idée, je pourrais dire que cette forme est le croisement parfait entre un détraqueur de l’univers d’Harry Potter et du Roi-Sorcier d’Angmar de l’univers de Tolkien. L’impression que celui-ci peut vous retrouver où que vous soyez…
Comme je le disais, ce deuxième tome devient un peu plus sombre et c’est notamment dû au fait que nous allons découvrir la première cité des Cyniks… Ceux-ci étaient décrits comme des monstres amnésiques, mais tout est un peu différent en fait. Certes, les adultes sont “nés” au moment de la tempête, donc ne connaissent pas le passé, mais ils sont tous au service de la Reine Malronce. Ils sont embrigadés et font la chasse aux enfants, aux pans… Ceux-ci sont asservis, tels des esclaves, et la façon de faire est complètement horrible. Je trouve que le fait d’avoir rendu les cyniks plus intelligents n’est pas une mauvaise chose, car on est moins à même de pardonner cet esclavagisme. Je tiens à mettre une mention spéciale pour le Buveur d’innocence et le Maître Spirituel qui sont à eux deux la quintessence de la perversion.

Il est indéniable que ce tome mise beaucoup plus sur l’action, notamment dans le dernier tiers. Cependant, je trouve que tout va un peu vite par moment et que l’on ne s’attarde pas trop sur des choses intéressantes ou certains personnages. Certains passages auraient peut-être mérités plus d’explications, mais je chipote et je verrais si ça continue ainsi avec les prochains tomes (il faut que je me procure le tome 3…).
Pour ce qui est de notre Alliance des Trois, je peux dire qu’ils ont encore tous bien grandi (physiquement, mais aussi intellectuellement). Nos héros deviennent plus matures tout en ayant une grande crainte. Celle de perdre leur innocence, de céder à leur pulsion et donc de devenir un Cynik, un adulte. Cette grande question les taraude durant la totalité de ce tome et ce changement entre l’adolescent et l’adulte laisse énormément de questions en suspens.

Vous l’aurez compris, ce deuxième tome est une réussite. Il offre un univers encore plus étendu, mystérieux, enchanteur et sombre. Maxime Chattam réussit encore à nous émerveiller avec son originalité, son imagination. La nature n’a jamais été aussi belle et dangereuse pour notre Alliance des trois. Tout est fait dans ce tome pour que l’on rêve, mais que l’on prenne peur. Nous en apprenons un peu plus sur cet Autre-Monde et sur les différentes civilisations, coutumes et religions.
Ce qui est certain, c’est que je vais devoir courir me procurer la suite pour tout dévorer…

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. il faudrait que je reprenne mais je n’avais pas réussi à entrer dans l’histoire

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Je n’ai toujours pas continué, mais l’univers est riche et possède plusieurs niveaux de lectures qui peuvent plaire au plus grand nombre 🙂

      J'aime

  2. J’avais bien apprécié le premier tome même s’il manquait pour moi un peu d’approfondissement au niveau des personnages. Je suis contente d’apprendre que la saga devient plus ombre, ça me donne encore plus envie de découvrir cette suite.

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Je comprends tout à fait ! Le deuxième tome manque également en approfondissement pour nos personnages, mais on a quand même le droit à quelques scènes propres à M. Chattam. Je pense que le troisième tome sera tout aussi sombre (enfin je l’espère)

      Aimé par 1 personne

  3. pepparshoes dit :

    Hello ! 🙂 Il manque le lien vers ton autre article dans le premier paragraphe 🙂 Je n’ai que lu la conclusion pour éviter le spoile, mais tu me donnes envie de m’y remettre 🙂

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Merci, il va vraiment falloir que je sois plus attentif ahah 🙂 Je suis content que cet article t’ait donné envie de te remettre sur cette saga 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s