Les cinq bonnes raisons de lire les romans de Stephen King

Bonjour à toutes et à tous,

Il est toujours intéressant de trouver l’inspiration grâce aux différents médias et articles. C’est ainsi que j’ai découvert, non sans stupeur et tremblements, que la presse écrite avait encore fait des siennes. Cette fois-ci, c’est la littérature dite populaire qui est dans le viseur de “l’élite intellectuelle française”, à savoir dans l’article d’une journaliste de Télérama. En effet, les temps n’ont pas changé et les auteurs et autrices de thrillers, de SF, de Fantasy et j’en passe, sont encore vu comme des écrivains et écrivaines de second rang, voire de pacotille. On ne va pas se le cacher, mais prendre un Thilliez pour lire durant nos vacances est un crime.
Afin de réagir à ma manière, je vais vous parler de Stephen King qui était classé, lui aussi, dans la littérature populaire. Je dis bien était, car maintenant l’auteur est vu comme un grand écrivain. Qui sait, peut être que dans quelques années nos auteurs et autrices français, françaises favoris seront vus comme ils sont réellement. C’est à dire des romanciers et romancières de qualité.
Par le biais de cette sélection, je vais vous dire pourquoi il est bon de lire cet auteur et je vais également répondre à ce que je lis et j’entends de plus en plus : “Je ne lis pas de Stephen King, car je n’aime pas l’horreur”.

Frisson Stephen King


Stephen King : un auteur qui fait peur ?


Je vais commencer directement par une idée préconçu qui bloque certains lecteurs à découvrir l’univers de Stephen King. Non, l’auteur ne fait pas que de l’horreur, bien au contraire. Le roman Ça, que l’on voit partout (pour de bonnes raisons), ne reflète absolument pas tout le génie de l’auteur. Stephen King a su montrer tout au long de sa carrière qu’il pouvait offrir bien plus que des romans fantastiques, voire horrifiques. C’est ainsi que l’auteur s’est lancé dans différents genres, mais toujours avec autant de génie et facilité. À croire qu’il peut absolument tout écrire…
Je ne vais pas vous faire une liste complète de tous les romans qu’il a pu créer dans des genres différents, mais sachez qu’il a créé une des plus grandes sagas mêlant fantasy et western par exemple, du nom de La Tour sombre. Qu’il a également écrit des romans bouleversants tel que La ligne verte, Rose MadderDolores Claiborne et qu’il s’est également lancé dans le genre de l’anticipation, voire de la dystopie avec Running Man ou encore Marche ou crèveDernièrement, il s’est même lancé dans une trilogie policière de qualité et il a même écrit un roman pour sa fille, afin qu’elle puisse découvrir les écrits de son père.
Tout cela pour vous dire qu’il ne faut pas cloisonner l’auteur dans la catégorie de l’horreur et que vous pouvez trouver bien d’autres romans plus abordables, vous permettant ainsi de vous familiariser avec l’écriture de ce romancier. Donc, non Stephen King ne fait pas que des romans horrifiques, alors il ne faut plus avoir peur de vous lancer.

La tour sombre


Stephen King dépeint avec brio une Amérique oubliée


C’est pour moi une des grandes forces des récits de Stephen King, car l’auteur ne nous plonge pas dans une Amérique de rêve, l’Amérique des personnes riches et de l’American Dream. Stephen King nous montre ce que nous ne voyons pas toujours, une Amérique en crise, en proie à divers problèmes et qui n’arrive pas toujours à sortir la tête de l’eau.
Pour ce faire, l’écrivain utilise très souvent l’état du Maine et la ville fictive de Castle Rock comme lieu pour ses histoires. Il multiplie également les références à la culture populaire, afin que l’on puisse s’identifier au monde qui nous entoure. Tout cela montre que l’auteur observe son pays, ses dérives, ses cauchemars, mais aussi certains bons côtés.
C’est une plongée dans une Amérique moyenne, voire pauvre, qui est oubliée par les institutions. Une bonne partie de la noirceur humaine se trouve dans les différentes histoires de Stephen King. C’est dans cette situation que l’horreur surgit et que l’humain se révèle. La représentation de son Amérique n’est pas idéalisée. Elle est simplement très fidèle à la dure réalité.

tomabooks-misery


Stephen King : sa narration et ses personnages


Stephen King est un conteur de génie et je pense que personne ne pourra contredire cette affirmation. L’auteur a un don particulier pour nous captiver dès les premières lignes, de nous faire entrer dans son histoire, dans son univers.
Le style de Stephen King est assez familier dans son ensemble, utilisant même de l’argot et quelques insultes. Ce ton si particulier fait que nous entrons facilement dans l’histoire, car nous avons l’impression d’être dans la réalité et de suivre l’histoire d’un ami. Je trouve que le style employé et l’utilisation de métaphore imagée permettent d’autant plus de rendre l’histoire vivante et plaisante à suivre. D’ailleurs, Stephen King prend un soin tout particulier à dépeindre la ville où se situe l’action. Il va s’amuser à nous décrire toute la ville, ainsi que bons nombres de personnages, pourtant secondaire, mais c’est bien là toute la force de narration. On s’imagine après coup, une fois le roman refermé, que les habitants vivent encore. Du moins, je me l’imagine comme ça.
De plus, c’est avec ses personnages que Stephen King se démarque le plus. Ils sont vivants, réalistes et ils possèdent chacun une personnalité bien différentes. C’est avec un véritable soucis de réalisme que Stephen King nous décrit physiquement ses personnages, mais également leur vie. Notamment, grâce à l’incursion de souvenir, parfois en plein milieu d’un paragraphe, nous permettant ainsi de comprendre l’évolution du personnage et même ses peurs les plus profondes. C’est d’ailleurs par ce biais que Stephen King insuffle cet élan de paranormal, d’horreur dans le quotidien.

tomabooks-the mist


Stephen King développe plusieurs thèmes et messages dans chacun de ses romans


L’auteur ne se contente pas de dérouler son intrigue d’un point A à un point B, sans histoires parallèles ou divers développements de personnages. Stephen King en profite pour évoquer de nombreux thèmes qui reviennent assez souvent dans ses écrits.
Le premier thème qui me vient à l’esprit est celui de l’enfance. Pour le moment, Stephen King est le seul auteur, que j’ai lu, qui arrive à parler aussi bien de l’enfance. Ce monde de l’enfance est mis en opposition à celui des adultes, qui a généralement une mauvaise influence. C’est donc naturel que Stephen King utilise un ou plusieurs enfants comme héros de son histoire (ShiningÇa ou encore Charlie). L’enfance est souvent vue comme un moment propice à la rêverie, ainsi qu’à l’imagination débordante, mais c’est aussi à cette période que nous connaissons les premiers soucis, où l’innocence peut être détruite. Stephen King évoque assez souvent le divorce, l’alcoolisme du père de famille, les coups, les insultes, l’anorexie, la boulimie, les privations, voire même les attouchements. Je pense que vous avez déjà saisi la chose, mais le monde que Stephen King dépeint est malheureusement le monde réel.

It_07072016_Day 8_2116.dng

Bien évidemment, il y a beaucoup d’autres thèmes qui sont évoqués dans les romans de Stephen King, mais il serait beaucoup trop long de tous les évoqués… Au passage, je pourrais tout de même citer le thème de l’auteur, de sa peur de la page blanche, des relations avec ses admirateurs (Misery), la frontière entre l’écrivain et son imagination (La part des ténèbres).
Pour finir sur ce point, Stephen King est un auteur avec de fortes convictions et des messages importants, notamment pour ce qui est des violences faites aux femmes. Vous pouvez lire sans aucun soucis Dolores Claiborne par exemple. L’auteur s’attaque aux institutions comme l’armée et l’école, aux progrès technologiques, aux puritains et aux fanatiques de tout genre. Bref, les romans de Stephen King regorgent de messages et de thèmes très importants et surtout très intéressants.


Tout est lié chez Stephen King


C’est un des aspects qui me fascine le plus chez les auteurs et autrices. Cette capacité à connecter chaque histoire dans un même monde. Bien sûr, on retrouve ça généralement dans le genre du thriller où l’on va suivre le même enquêteur sur X enquête. Stephen King va tout de même plus loin et l’on s’en rend compte au fur et à mesure. Notamment quand on lit plusieurs de ses romans et que l’on se rend compte qu’un personnage nous dit déjà quelque chose ou encore qu’un objet nous paraît familier.
C’est ainsi qu’au détour d’une histoire un des personnages va passer devant Christine, la fameuse Plymouth Fury de 1958. Que Jake (héros de 22/11/63) va rencontrer deux des enfants en proie à Grippe-sou.
Il est difficile de regrouper la totalité de ces différentes connexions, mais le fait que de nombreuses histoires se passent dans le Maine n’est pas anodin. Certains romans ont un véritable lien, à l’instar de Jessie et Dolores Claiborne ou encore avec le diptyque Désolation et Les régulateurs. Mais c’est bien avec La Tour sombre que Stephen King frappe fort, puisque cette saga fait le lien avec la quasi totalité des romans de l’auteur en jouant avec des univers parallèles.
Je vous invite donc à être très attentif lorsque vous allez reprendre la lecture d’un de ses romans.

john-carpenter-christine-scene-1

Voilà, je pense avoir terminé avec les cinq points qui font que Stephen King est intéressant à lire et qu’il dépasse largement cette appellation de littérature populaire. J’espère que cette sélection vous aura donné envie de lire quelques romans de cet auteur, qu’elle vous aura peut-être permis de ne plus avoir peur et de ne plus penser qu’au genre horrifique.
Pour les fans de Stephen King, j’attends de connaître ce que vous aimez chez l’auteur. Je vous invite à me l’écrire en commentaire ou même sur twitter. N’hésitez pas à apporter votre pierre à l’édifice !
Pour rebondir sur l’article dont je fais référence au début, j’espère du fond du cœur qu’un écrivain comme Franck Thilliez connaîtra un aussi grand succès que Stephen King. Même si l’auteur m’a déçu avec Puzzle, il n’en reste pas moins un grand écrivain qui me fait voyager dans la noirceur et me fait trembler. C’est aussi un écrivain qui me pousse à apprendre de nouvelles choses, grâce à l’incursion de différents domaines scientifiques dans ses histoires. Alors, non ce n’est pas une honte de lire un roman de cet auteur, bien au contraire.

 

Et n’oubliez pas, si vous voulez en savoir un peu plus sur Stephen King et son actualité, je vous invite à vous rendre sur le Club Stephen King.

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. floandbooks dit :

    Oooooh mais quel bel article!!! J’aime King pour ses ambiances, ses descriptions, ses personnages, et j’adore m’entendre dire « bordeeeel!!!!! » Ou « mais nooooon!!!!! » Ou « aaaarghhh la vache!! Le batard!!! » J’adore tout ça!! King c’est un des auteurs de ma Vie, et même si j’ai quelques fois été déçues par certains de ses romans (Charlie, Le pistolero, Simetierre) il restera toujours pour moi une réference de la lecture fantastique, et quand meme d’horreur aussi, meme si je n’ai jamais eu peur en le lisant lol

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Merci beaucoup 🙂 Je suis heureux de voir que nous ressentons la même chose vis-à-vis de son écriture et de ses histoires 🙂 Par contre, je ne comprends pas ta déception par rapport à Simetierre (c’est mon préféré) :p

      J'aime

      1. floandbooks dit :

        Je suis passée à côté, je m’attendais à qch de plus sombre encore, qui fasse plus peur, mais rien…

        Aimé par 1 personne

      2. tomabooks dit :

        Ah oui je peux comprendre… Ce livre m’a profondément marqué vis à vis de son message final et de tout ce que cela implique dans une relation amoureuse 🙂. Je me demande encore ce que j’aurais fait à la place de notre protagoniste…

        J'aime

  2. Moody dit :

    Super article où on ressent bien ton attachement à King !
    Je trouve ça bien de mettre en lumière l’étendue de ses possibilités et pas seulement celle de faire trembler.

    Effectivement ses romans ont la faculté de mêler le fantastique au réalisme dur de notre monde et de ses vices, c’est peut-être ce qui est le plus effrayant finalement !

    Le recoupement de ses oeuvres entre elles est hyper intéressant et donne envie d’en lire plein !
    Simetierre bientôt, promis 😉

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Merci beaucoup ! 🙂
      Oui, il faut arrêter de le cataloguer dans la littérature horrifique. Enfin, c’est un peu comme le genre de l’horreur au cinéma, ça va bien plus loin que ça généralement.

      Notre humanité est ce qui est de pire dans ce monde. Il y a tellement de personnes qui ne tournent pas rond et qui pètent un cable quand ça ne va pas…

      Hâte d’avoir ton ressenti dans ce cas :p

      J'aime

  3. HorreurGore dit :

    Mon auteur préféré. Très bel article.
    Mes romans préférés : Salem, simetiere, Ca et tous les autres en fait.

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Merci beaucoup ! Il est difficile de choisir son préféré dans l’énorme liste du maître… Mais je dirais tout de même Simetierre pour ma part 🙂

      J'aime

  4. Un très bel article ! Je suis totalement d’accord avec toi ; c’est l’un de mes auteurs préférés ! J’aime énormément ses écrits !

    Aimé par 1 personne

  5. Augustin dit :

    Bonjour, j’ai récemment écrit un article au sujet de l’écriture selon Stephen King.
    On y aprrend beaucoup de chose… Le voici :
    https://wikipen.fr/@gus/335-apprendre-a-bien-ecrire-en-10-etapes-selon-stephen-king

    Aimé par 2 personnes

    1. tomabooks dit :

      Merci beaucoup, je vais aller y faire un petit tour, afin d’en apprendre un peu plus et pourquoi pas m’en inspirer pour mes futurs écrits 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s