Rêver de Franck Thilliez

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour notre petit rendez-vous hebdomadaire autour de la littérature. J’ai pu lire, il y a quelques semaines, le roman Rêver de Franck Thilliez et je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, mais c’est un énorme coup de cœur et une réussite littéraire. J’avais envie de lire ce roman depuis sa sortie en librairie, mais j’ai tout de même pris mon temps, afin de trouver le bon moment.
Il faut savoir que Franck Thilliez est un auteur que j’apprécie, mais qui contrairement à Maxime Chattam m’a déjà déçu, notamment avec le roman Puzzle et Train d’enfer pour Ange rougeCependant, s’il y a bien une chose que j’apprécie chez cet auteur, c’est sa capacité à nous apprendre de nouvelles choses à travers ses différentes histoires.

Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.

On va commencer par d’excellentes bases, mais Rêver de Franck Thilliez est divinement écrit et maîtrisé de bout en bout. On sent que l’auteur a voulu apporter quelque chose en plus à sa narration en jouant sur différentes temporalités. J’avais peur que cette utilisation soit complètement ratée, mais j’ai eu complètement tort là-dessus. Franck Thilliez garde son cap tout au long de ce récit et il nous indique dans la postface que l’intrigue jouant sur les différentes temporalités était voulue et que nous comprendrons vraiment le sens à la toute fin. Il nous demande également d’être très attentif durant notre lecture, car un indice se cache parmi cette histoire, nous permettant ainsi de remettre les chapitres dans le bon ordre.
Ces différentes temporalités fonctionnent merveilleusement bien, puisque nous nous retrouvons véritablement dans la peau de l’héroïne, qui est atteinte de narcolepsie sévère. Nous sommes alors ballottés dans des souvenirs flous durant une bonne partie de l’histoire. Le roman tire une bonne partie de sa force dans ce procédé, puisque nous comprenons réellement le calvaire qu’endure cette jeune femme. La maladie est toujours là pour lui pourrir la vie, mais également la nôtre. En effet, la narcolepsie semble être véritablement une maladie vicieuse et imprévisible et nous en sommes les premiers témoins, puisque celle-ci nous fait perdre nos repères et nous brouille nos souvenirs. Franck Thilliez joue avec cette maladie pour nous faire vivre un véritable enfer, car quand nous pensons toucher au but, la narcolepsie se réveille et nous rattrape. La barrière entre le rêve, la réalité et surtout les cauchemars est vraiment très flou.

dav

Pour ceux qui n’ont pas encore lu ce roman, je pense que vous avez compris que Franck Thilliez souhaite nous faire voyager dans le monde du rêve et des cauchemars dans cette enquête policière assez sordide et l’explication finale nous dévoile vraiment toute l’ampleur de cette quête.
J’ai, une nouvelle fois, encore beaucoup appris avec ce roman de Franck Thilliez et je ne vous cacherai pas qu’il reste mon préféré à ce jour. Le monde du rêve et du cauchemar est quelque chose qui me fascine depuis de nombreuses années et c’est ce qui pourrait expliquer mon penchant plus que visible pour les films de genres. Rêver m’a fait voyager dans ce monde étrange et parfois encore inconnu. Franck Thilliez s’inspire de nombreux mythes et d’oeuvres cultes pour asseoir son histoire. Les différents passages avec les incubes et les succubes vont me rester en mémoire et j’ai pu réussir à visualiser quelques scènes qui sont vraiment horribles et fantastiques. De plus, les nombreuses références qui sont faites au personnage de Freddy Krueger de Wes Craven rendent l’histoire encore plus horrifique et dramatique. La frontière entre le thriller et le paranormal est vraiment flou dans cette histoire…
Rêver nous offre encore un personnage de qualité et très attachant. J’ai beaucoup apprécié suivre son enquête, mais aussi souffrir de cette maladie avec elle. On a vraiment cette notion d’injustice qui nous vient très souvent à l’esprit. Ce n’est peut être pas la pire des maladies, mais elle est tout de même grandement handicapante. J’ai énormément appris sur ce mal qui ronge les malades, car pour moi il s’agissait seulement d’endormissement soudain et je ne pensais pas que la narcolepsie impactait autant sur le psychisme.

Rêver est donc pour moi un coup de cœur que je vous conseille de découvrir de lire au plus vite. Franck Thilliez s’est vraiment surpassé sur cette oeuvre à la fois sombre, dramatique et horrible. Nous suivons une enquête difficile, troublante tout en étant atteint d’une maladie handicapante. Jamais un thriller ne m’aura autant marqué par son thème et ses multiples références.

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Xander dit :

    Je le note ! Merci pour cette chronique 😉

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Avec plaisir ! J’espère qu’il te plaira :p

      Aimé par 1 personne

  2. Pleack dit :

    Comme toi j’ai envie de lire ce roman depuis sa sortie ! J’avais lu un avis convainquant, et le tien renforce cet aspect !
    Super chronique et je garde ce livre en Wish List 😀

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Va tout de suite te l’acheter ! C’est pour ton bien Chris…
      Merci beaucoup pour le compliment 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s