Review HELLFEST 2018

Bonjour à toutes et à tous,

Comme vous avez pu le voir avec la playlist du mois de juin, ainsi qu’avec certains de mes posts sur Instagram, j’ai pu me rendre à Clisson lors du treizième Hellfest.
Je ne vais pas vous en parler durant des heures, mais je tenais tout de même à vous faire part de cette première expérience, de mon avis global quant au festival, mais aussi par rapport aux différents groupes que j’ai pu voir durant ces trois jours. En tout cas, je peux déjà vous dire que j’y retournerai l’an prochain, enfin si je n’ai aucun empêchement.

Du coup, qu’est-ce-que je retiens du Hellfest ? La première chose qui me vient à l’esprit, c’est l’immensité du site et son décor si particulier. On a l’impression d’être au coeur d’une terre désolée où rugissent les instruments ! J’en ai pris plein les yeux durant ces quatre jours au cœur du Hellfest et j’ai encore du mal à m’en remettre. J’aimerais pouvoir passer mes journées dans ce village, assis dans l’herbe ou dans la poussière, tout en écoutant nos groupes favoris.
Le Hellfest, c’est aussi et surtout une équipe de bénévole qui fait un travail exemplaire et de qualité. C’est simple, je n’ai jamais vu un festival aussi propre et aussi respectueux. Tout le monde s’aide et se parle. On se sent enfin chez soi, on découvre une famille tolérante et nous ne voulons pas la quitter de si tôt. Les festivaliers sont heureux d’être ici et cela se ressent.

Bon, c’est bien beau de parler de l’organisation et du site, mais on est là avant tout pour la musique et je peux vous dire que cette édition 2018 m’a beaucoup plu, malgré quelques soucis en termes de son… Du coup, je vais revenir assez rapidement sur mes petites découvertes de l’année, les concerts qui m’ont fait vibrer et ceux qui m’ont complètement fatigués.

mde

Les découvertes

Saor

C’est complètement au hasard, mais surtout fatigué que nous nous sommes rendu à l’entrée de la Temple. C’est avec émerveillement que j’ai découvert le groupe SAOR. Ce groupe de Black Atmosphérique teinté de Pagan m’a littéralement transporté dans les Highlands. Saor, c’est sombre, pesant, mais surtout très dépaysant, grâce notamment à l’utilisation d’un violon. D’ailleurs, les compositions laissent une place importante à cet instrument et ce n’est pas pour me déplaire. J’ai donc pu passer la totalité du set à voyager, à me rêver dans une nouvelle contrée.

The Texas Chainsaw Dust Lovers

Avant de vous parler de ce groupe, je vais vous poser le cadre. Le groupe a joué dimanche matin, en ouverture et surtout après plusieurs jours de fêtes. C’était prévu qu’on y aille, mais on se demandait vraiment si le groupe réussirait à avoir du monde… La grosse surprise fût de voir la Valley bien remplie d’un public réceptif et surtout d’avoir un groupe en grande forme, communicatif avec les festivaliers, tout en délivrant un stoner rock de très grande qualité. Ce concert confirme ce que j’avais pu penser d’eux lors de mes quelques écoutes, The Texas Chainsaw Dust Lovers joue un stoner un poil énervé, aux teintes vintages et tire sa force de la voix du chanteur. C’est énergique, entraînant et c’est exactement ce qu’il nous fallait pour débuter cette dernière journée.

Le top du festival

A PERFECT CIRCLE

Je ne vais pas vous le cacher, mais c’est le groupe que j’attendais le plus de ce week-end. Cela fait des années que j’attends de voir A Perfect Circle en live, mais surtout d’enfin entendre et apercevoir Maynard James Keenan (à défaut de voir TOOL).
J’ai trouvé que le groupe était passé au bon moment de la soirée, c’est à dire en fermeture de la première journée. Ils ont ainsi pu nous faire voyager et planer dans leur univers. La set list était parfaite, le son magnifique et quel immense plaisir d’entendre Maynard pour de vrai. J’ai rarement entendu quelque chose d’aussi carré, d’aussi beau, d’aussi puissant émotionnellement. On approche de la perfection avec ce concert et il me restera en mémoire, notamment grâce à la scénographie épurée.

Deftones

Décidément, deuxième groupe que j’attendais le plus et deuxième coup de cœur de l’édition. Je suis un fan de longue de date de Deftones, mais je n’avais pu les voir en live. J’avais tout de même un peu peur, car Chino Moreno (le chanteur) est souvent à côté de la plaque, rendant ainsi les concerts inaudibles. Mais ce ne fût pas le cas ce soir là, Chino Moreno était en grande forme, tout en communion avec le public et le groupe nous a livré une set list parfaite du début jusqu’à la fin. En gros, le groupe a joué les plus gros classiques, ceux qui défoncent bien, tout en nous servant quelques morceaux plus posés comme avec Change. Bref, Deftones m’a procuré énormément d’émotions et j’ai eu le sourire tout au long du set.

Get The Shot

On n’est jamais vraiment déçu avec les groupes de Hardcore et cela s’est encore confirmé avec Get The Shot ! Le groupe venu du Québec a offert un concert d’une énergie folle et communicative avec le public. Je n’ai pas grand chose à rajouter, à part que le chanteur hyper charismatique bouffe la scène en nous délivrant ses paroles. J’ai senti que le groupe était très heureux d’être au Hellfest et les musiciens nous l’ont bien fait comprendre en enchaînant les morceaux. Get The Shot n’est resté que 30 minutes sur la Warzone, mais c’était bien assez pour tout balayer.

Kadavar

Dernier top de ce festival et si vous êtes assidus, vous savez que j’ai déjà vu Kadavar il y a quelques mois en concert. C’est assez difficile d’être objectif avec ce groupe, car c’est sans aucun doute celui que j’écoute le plus en ce moment…
Il faut dire que Kadavar n’avait pas la meilleure place dans la programmation, car le groupe jouait en même temps que la momie Iron Maiden. Je m’attendais donc à voir une Valley complètement vide, mais ce ne fût pas le cas, enfin pas tant que ça. Disons que j’ai pu facilement accéder à la fosse pour être à seulement quelques mètres du groupe. Les trois compères ont alors livré un set et une prestation toujours aussi habitée et électrique. Le son était parfait, le groupe très heureux d’être de retour au Hellfest et j’ai pris mon pied comme il faut.

Le flop du festival

Limp Bizkit

Je vais tenter d’être le plus objectif du monde et je peux vous dire que ça va être extrêmement difficile… Que les choses soient claires, je n’aime pas et je n’ai jamais aimé Limp Bizkit. J’ai toujours trouvé que le groupe était arriviste et n’était là que pour se faire une place au soleil, du moins durant la période néo-métal. Je n’ai jamais accroché à l’univers, au son et encore moins à Fred Durst (je crois que c’est lui mon plus gros problème).
Je suis tout de même resté lors de leur concert et je n’ai vu qu’un foutage de gueule en règle… Plus d’une heure de concert, 5 titres de Limp Bizkit et le reste étant des reprises (Nirvana, Rage Against The Machine). Je comprends que lorsque l’on n’a pas de talent, on prend ce que les autres ont fait de mieux, mais nous étions censés voir Limp Bizkit et non un cover band… Je ne parle même pas de la Marseillaise que le chanteur a lancé pour gagner du temps ou encore les interludes où il ne fait que parler pour ne rien dire… Pourtant, le public était incroyable et je n’ai vraiment pas compris. D’ailleurs, certains semble penser que l’on a eu le meilleur concert du fest !

Marylin Manson

C’est toujours compliqué de voir une figure de notre adolescence sur scène et cela s’est confirmé avec Marylin Manson. Je savais que la qualité de ses concerts avait diminué au fil des années, mais je ne m’attendais pas à autant médiocrité.
Marylin Manson est devenu sa propre caricature, celle d’un artiste voulant à tout prix choquer son public. C’est un pari réussi en quelques sortes, mais si la prestation m’a plus mis mal à l’aise qu’autre chose. En bon provocateur, Marylin Manson a fait monter des jeunes filles dénudées sur scène. Jusque là, rien de bien choquant, mais ça va vite partir en cacahuète, quand Manson va en faire des objets purement sexuels. J’avais l’impression que ces filles n’étaient là que pour faire les chiennes face à Manson (désolé pour la violence, mais je ne suis pas le seul à avoir pensé ça). Bref, le show ne s’arrange pas, surtout quand Manson ponctue chaque morceau de 5 min complet dans le noir, sans doute pour se poudrer le nez (au vue du kilo de morve qu’il a pu cracher).
Au final, ce concert m’a laissé complètement dubitatif, mais m’a surtout fatigué pour le reste de la soirée.

Pour finir, je vais évoquer deux trois petites choses que j’aurais voulu voir ou ne pas voir. Je ne pense pas que quelqu’un travaillant sur le festival passe par là, mais on ne sait jamais.
Je vais directement commencer par un point qui m’a paru assez spécial, mais qui ne m’a pas gêné plus que ça. Le Hellfest est victime de son succès et une horde de touriste afflue tout au long du week-end, si bien que l’on se retrouve avec des familles qui n’ont vraiment pas l’air de connaître un seul groupe et encore moins la culture des festivaliers, mais aussi des personnes venue exclusivement pour boire un peu trop. Je sais que l’on ne peut pas limiter ce genre de comportement, mais je pense qu’ils vont agacer de plus en plus de puriste du festival.

Ensuite, les deux autres points se focalisent plus sur l’organisation de la décoration. Si j’ai bien compris les dires des habitués, l’immense bar situé face aux deux Mainstage est une nouveauté. C’est plutôt bien pensé, puisque les festivaliers peuvent se rafraîchir et consommer tout en restant au bord. Cependant, j’ai trouvé l’infrastructure beaucoup trop grosse, si bien qu’il y a maintenant un gros manque d’espace entre les deux mainstage, ce qui entraîne un soucis de circulation lors des changements de groupes.
J’en viens maintenant à l’espace restauration qui mériterait, selon moi, d’être harmonisé avec l’ensemble de la décoration du site. J’avais tout le temps l’impression de complètement sortir de cet univers mis en place par l’équipe du festival et c’est vraiment dommage. Je rajouterai que cet espace restauration serait plus vivable avec un sol goudronné, afin d’éviter de manger et boire de la poussière à longueur de temps. Ce n’est qu’une question d’hygiène et non d’esthétisme pour le coup.

dav

Voilà, mon retour rapide sur l’édition 2018 est terminé. Il était impossible pour moi de vous parler de tous les concerts que j’ai pu voir, mais tout a été parfait ! Le Hellfest me reverra l’an prochain, si tout va bien.
Pour ceux qui étaient au Hellfest cette année et qui passent par ici, n’hésitez pas à me dire ce que vous avez aimé ou non cette année !

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. angelakoala dit :

    Ce n’est pas du tout mon genre de musique mais de ce que j’ai put en voir sur les réseaux sociaux ça a l’air d’être vraiment génial, quand je vois les décors tous les ans je me dis que ça c’est vraiment un festival qui envoie!

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Tu peux trouver quelques review visuelles sur Youtube ou regarder les concerts filmés par Arte. Je crois d’ailleurs que plusieurs reportages existent 🙂.
      Mais oui l’ambiance est folle, l’infrastructure géante, mais on apprécie vraiment quand on aime ce genre de musique 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Pleack dit :

    En résumé, un festival qui a l’air pas mal du tout !
    Mais vu que la musique ne me plait pas, je n’irais pas 😀
    Par contre certains de mes contacts rêveraient d’y aller 😛

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Et tu fais bien ! J’ai horreur des gens qui viennent en touriste sans profiter et comprendre le genre musical… Ça ne me viendrait pas à l’esprit d’aller à une Rave Party parce que j’aime pas le son…
      Pour tes contacts, ils peuvent y aller les yeux fermés, même sans connaître la prog 😋

      Aimé par 1 personne

  3. Jacaranda dit :

    Merci pour la découverte avec A Perfect Circle ! J’ai habité des années près de Clisson, j’aime le métal et le rock. Et pourtant j’y suis jamais allé ^^ Triste :p

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Ah oui en effet c’est triste d’avoir habité si près sans t’y être rendu 😱. Je pense que j’aurais demandé un pass spécial pour m’y rendre chaque année 😂
      Avec plaisir, c’est un groupe si énorme que ce soit en studio ou en live ❤️

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s