Hellraiser de Clive Barker

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour notre petit rendez-vous littérature du lundi. Je crois que c’est la première fois que je vais vous faire un article issu d’une relecture. D’ailleurs, il est rare que je relise un roman aussi rapidement (à part peut-être pour la saga Harry Potter).
Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais une envie et un besoin de relire Hellraiser de Clive Barker. C’était sans doute pour me replonger dans cet univers si particulier, qui m’avait tant marqué, que ce soit lors de ma première lecture ou durant le visionnage de l’adaptation signée par Clive Barker lui même.
Du coup, mon regard sur cette oeuvre a-t-il changé avec cette relecture ? Oui, en quelque sorte. Du moins, j’en ressors avec une admiration encore plus débordante.

Lorsque Rory emménage dans la maison de son enfance avec Julia, sa jeune épouse, il est convaincu que c’est le début d’une nouvelle vie, même si la bâtisse n’est pas en très bon état. Et puis il y a Frank, son frère, dont il n’a pas entendu parler depuis le mariage. Mais ce n’est pas inquiétant : celui-ci a toujours été un aventurier, parcourant la planète à la recherche de sensations inédites. Pourtant, cette fois, il se pourrait que Frank ait trouvé la clé d’un monde d’où l’on ne revient pas, un monde où plaisir rime avec douleur.

Le désir du corps et de la chair avant tout

Force est de constater que Hellraiser se lit très facilement, notamment grâce à la sobriété de la plume de Clive Barker, ce qui est assez paradoxal vu l’univers que l’auteur nous dévoile dans cette histoire. Clive Barker installe un rythme qui nous prend directement et ne nous lâche absolument plus. Nous sommes comme envahit par cette soif d’en savoir toujours davantage.
Cette nouvelle va nous attraper petit à petit dans ces filets, jusqu’à un point de non retour ou nous assistons, sans défense, à cet univers si étrange, malsain et particulier. En effet, Hellraiser va parler de la souffrance physique et mentale, une souffrance voulue comme dans le sadomasochisme, mais d’une manière bien plus brutale. Clive Barker en profite pour nous dévoiler les désirs les plus fous, mais surtout les plus profonds de l’Homme. Le but est de nous montrer à quel points nous sommes prêts à tout pour assouvir le moindre de nos désirs et fantasmes, mais aussi à nous montrer jusqu’où une personne est prête à aller par amour.

Processed with VSCO with  preset

Malgré l’aspect horrifique et malsain, c’est bien un drame amoureux qui se joue dans cette maison. D’un côté, nous avons un être fait de chair et de sang, manipulant une femme pour assouvir son envie première, celle de survivre et de l’autre nous avons une femme dont l’attirance physique et sexuelle l’amène à commettre l’irréparable.
Les personnages sont très bien travaillés et nous sommes pris d’empathie, malgré l’horreur qui se joue devant nos yeux. D’abord craintif quant au physique de ce personnage, la pitié prend alors le dessus et nous comprenons petit à petit son désir de survivre et de sortir de ce cauchemar.
Là où Clive Barker se démarque des autres auteurs et artistes, c’est par l’univers qu’il met en place, par ses descriptions, mais aussi avec ses thèmes qu’ils abordent. Ce mélange entre l’horreur, le corps et le désir est vraiment unique. Certaines images vont vous rester en tête et l’apparition des Cénobytes vont vous marquer à tout jamais. L’auteur réussit à les rendre inquiétants et iconiques en quelques lignes seulement.
Le seul problème que je ressens vis-à-vis de cette nouvelle, c’est bien la taille. Hellraiser aurait dû être un roman, afin de nous en apporter plus et de nous plonger de plein pied dans ce monde horrifique. C’est pourquoi je vous conseille vraiment de voir ce que Clive Barker a pu faire d’autres, afin de vous rendre compte de son génie.

 

 

Je ne m’avance pas en vous disant que Hellraiser est une oeuvre incontournable de la littérature fantastique et horrifique. Clave Barker nous dévoile un univers sombre, tortueux et malsain d’une maîtrise folle. L’auteur se penchera continuellement sur cet univers pour nous offrir toujours plus de terreur et de visions incroyables.
Les cénobytes vont vous marquer et vous hanter à tout jamais. Hellraiser est une nouvelle d’une incroyable force que je vous conseille absolument de découvrir, afin d’avoir une première approche de l’auteur. Si le cœur vous en dit, vous pouvez également aller encore plus loin en allant jeter un coup d’œil à son adaptation cinématographie.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. existenceartistique49 dit :

    juste à voir le cliché,ça donne envie de lire toute la perspective du lieu insolite littéraire

    Aimé par 1 personne

  2. Xander dit :

    Un vrai régal ce livre 😍

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s