L’enfant des cimetières de Sire Cedric

Bonjour à toutes et à tous,

On se retrouve aujourd’hui pour notre rendez-vous hebdomadaire, afin de parler de littérature. Vous verrez qu’il sera beaucoup question de thriller durant ce mois d’août. Que voulez-vous, on ne se refait pas…
Comme vous le savez, j’ai découvert Sire Cedric ou Cedric Sire (ce sera son nouveau nom dès la fin de l’année) il y a deux mois seulement, alors que cela fait un petit moment que je voulais le lire. Vous pourrez retrouver mon premier avis sur Avec tes yeux, qui est un très bon thriller gore, proche du cinéma de genre.
J’ai voulu continuer sur une bonne lancée et découvrir LE roman qui me donnait le plus envie, à savoir L’enfant des cimetières. Du coup, c’est aussi bien ? Ça vaut le coup de se lancer dans cette nouvelle enquête ? Réponse dans la suite de cet article.

Un fossoyeur vivant près d’un cimetière est pris d’une folie hallucinatoire et tue toute sa famille avec un fusil à pompe avant de se suicider. Un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les occupants d’un hôpital et tue Kristel, une artiste peintre. Plongé dans cette épidémie meurtrière, David, photojournaliste et compagnon de Kristel, décide de mener l’enquête.

Thriller occulte

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, mais L’enfant des cimetières ne plaira pas à tout le monde. Si dans Avec tes yeux, Sire Cedric flirt avec le fantastique, ici ce n’est plus le cas. L’auteur mélange avec maîtrise le thriller avec l’occultisme, la sorcellerie, la magie et l’horreur. Sire Cedric nous plonge corps et âmes dans les légendes urbaines (type Dame Blanche), mais en bien plus mortel. L’enfant des cimetières est une véritable expérience horrifique à vivre, car de nombreux aspects vont vous faire très froid dans le dos.
On sent à travers cette lecture que l’auteur aime et maîtrise son sujet. On sent que c’est avant tout un passionné de ce genre d’histoire et c’est ce qui fait fonctionner cette histoire. Le fait de dérouler son intrigue en France ajoute également un poids supplémentaire pour le côté dérangeant, voire horrifique. On pense, indirectement, que tout cela est possible, à condition bien sûr de ne pas être trop terre à terre.
L’enfant des cimetières pourra vous faire penser aux différents classiques de la littérature gothique, notamment avec les scènes crépusculaires dans le cimetière qui permettent de conférer une ambiance assez lourde, mais aussi avec les différentes apparitions du tueur.

dav

S’il y a bien une chose à retenir de ce roman, c’est la qualité d’écriture de Sire Cedric. Je retiens notamment les différents passages oniriques sur l’enfant des cimetières et notamment sur sa naissance, qui renvoi indéniablement à de la poésie. L’auteur maîtrise également son rythme, surtout grâce à des chapitres courts qui donnent envie de tourner les pages de manières frénétiques. Si bien que les 500 pages s’engloutissent très rapidement. Sire Cedric a cette force pour nous attirer dans son univers, pour enfin ne jamais nous lâcher.
L’enfant des cimetières ne serait rien sans ses personnages et notamment ceux de David, de Vauvert et du tueur…
Il est très facile de s’identifier à David, puisqu’il est propulsé, bien malgré lui, dans cette enquête. Il représente l’Homme lambda, assez terre à terre, qui devra lutter contre des forces démoniaques. On se retrouve un peu dans la même position que lui et c’est ce qui fonctionne le mieux. Ensuite, Vauvert est un peu notre phare à l’horizon, celui qui nous empêche de nous enfoncer plus loin dans les ténèbres, celui qui reste le plus septique face à cette histoire.
Enfin, nous avons le tueur qui vous procurera moult frissons, notamment avec les descriptions de son physique qui relèvent de la pure scène horrifique. Ces différents passages vont vous marquer durant un bon moment je pense…

Voilà, je pense que vous aurez compris que Sire Cedric réunit tout ce que j’apprécie en littérature. L’enfant des cimetières est, pour moi, une belle réussite qui me restera en mémoire très longtemps. Je conseille ce livre surtout aux lecteurs qui aiment ce genre d’histoire mêlant parfaitement le thriller et le paranormal.  Pour les autres, vous pouvez essayer, mais c’est à vos risques et périls…

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. A reblogué ceci sur Beth Carlingtonet a ajouté:
    Voilà une chronique qui me tente! Cela fait longtemps que je n’ai pas lu ce genre là, mais ado, j’étais une grande fan. J’espère juste que ma nouvelle nature chiffe molle (vive les grossesses!) me permettra de découvrir la plume de cet auteur! Je vous en reparlerai (ou pas!) quand je l’aurais lu (avec un peu de chance!)

    J'aime

  2. Le premier livre de l’auteur que j’ai lu, une vraie réussite =)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s