American Elsewhere de Robert Jackson Bennett

Bonjour à toutes et à tous,

Vous l’aurez sans doute remarqué, mais je me permets de sortir un article littéraire en dehors de nos rendez-vous du lundi. Il fallait absolument que je vous parle du roman de Robert Jackson Bennett, à savoir American Elsewhere. Pour celles et ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous avez sans doute pu voir que cette lecture est faite en partenariat avec les éditions Albin Michel et plus particulièrement à l’occasion du lancement de leur nouveau département Imaginaire. Cette nouvelle section est arrivée il y a seulement quelques jours et vous pouvez d’ores et déjà retrouver quelques romans, dont American Elsewhere qui est en librairie depuis le 26 septembre.
Je tiens à préciser qu’il n’y aura pas de langue de bois dans cet avis et qu’il reflète les sensations et émotions que j’ai pu avoir durant cette lecture. Avant de commencer, je tenais donc à remercier les équipes des éditions Albin Michel pour cette découverte !

Résumé de l’éditeur :

Veillée par une lune rose, Wink, au Nouveau-Mexique, est une petite ville idéale. À un détail près : elle ne figure sur aucune carte. Après deux ans d’errance, Mona Bright, ex-flic, vient d’y hériter de la maison de sa mère, qui s’est suicidée trente ans plus tôt. Très vite, Mona s’attache au calme des rues, aux jolis petits pavillons, aux habitants qui semblent encore vivre dans l’utopique douceur des années cinquante. Pourtant, au fil de ses rencontres et de son enquête sur le passé de sa mère et les circonstances de sa mort (fuyez le naturel…), Mona doit se rendre à l’évidence : une menace plane sur Wink et ses étranges habitants.

Une plongée vertigineuse dans une ville parfaite

Reconnu comme étant sa pièce maîtresse, American Elsewhere de Robert Jackson Bennett est sorti en 2013 aux USA et n’arrive que maintenant en France. Cela pourrait paraître suspect dans un premier temps, mais force est de constater que cela devient complètement incompréhensible une fois le roman terminé. American Elsewhere est une oeuvre d’une qualité indéniable et qui puise son inspiration dans les grands noms du fantastique et de l’horreur.
Robert Jackson Bennett nous invite à nous plonger dans la ville parfaite de Wink, où les lotissements sont ordonnés et les pelouses toujours bien vertes. Tout le monde semble se connaître, tout en étant heureux. Cependant, l’auteur réussit à nous mettre le doute, puisqu’une règle fondamentale régit la ville… NE PAS SORTIR LA NUIT et surtout fermer les yeux. Dès ce premier constat, l’auteur instaure un climat très particulier où tout nous semble bizarre et anormal. On est envahi par des sensations étranges de malaise, de vertige et d’envoûtement et il est indéniable que Robert Jackson Bennett soit un fervent admirateur de H.P. Lovecraft, ainsi que de Stephen King, puisque l’on retrouve certains aspects bien particuliers.
En effet, le fond et l’ambiance semblent venir tout droit d’une oeuvre de Lovecraft, voire du cinéaste David Lynch, puisque tout n’est que malaise, vertige et immensité dans cette histoire si particulière. L’influence de Stephen King viendrait dans sa forme, puisque l’auteur prend son temps pour instaurer son climat et sa plume. Il joue énormément sur les descriptions et sur la psychologie de certains personnages, tout en y incluant une dose d’horreur parfaitement distillée, donnant alors un aspect naturaliste à son ensemble.

Processed with VSCO with c1 preset

L’auteur va donc jouer sur son rythme pour nous accrocher dès les premières pages. L’ensemble est mystérieux et vous aurez intérêt à être concentré sur ce qu’il se passe autour de vous, car un seul clignement des yeux et une brève apparition pourrait vous échapper ou pire vous envoyer dans des contrées vertigineuses. Pour ceux qui ne sont pas habitués aux lenteurs ou tout simplement qui détestent cela, il y aura certains passages plus corrosifs, notamment avec l’arrivée d’une bande de malfrats, descendant directement d’un long métrage de Quentin Tarantino. D’ailleurs, le rythme va s’intensifier dès la moitié du roman et va monter crescendo dans le dernier tiers, si bien que nous allons avoir le droit à une fin sous forme d’horreur cataclysmique.
American Elsewhere pourrait être considéré comme un véritable Page-Turner divertissant, même si l’auteur étire un peu trop son récit pour tout nous raconter. C’est un mal pour un bien, car le roman devient alors plus accessible, notamment avec son sous-texte religieux, mais cela peut gâcher, à certains moments, l’ambiance pesante.
Je ne vais pas vous en dire plus, car j’aurais vraiment peur de vous gâcher l’histoire, mais sachez que American Elsewhere est d’une grande richesse, notamment au niveau de ses thématiques et du traitement de ses personnages. L’auteur évoquera tour à tour la notion de famille, d’acceptation de soi et de la réalité, du dévouement envers les siens, tout en prenant appui sur un aspect biblique impressionnant. De plus, l’auteur ne se prive pas de tacler le rêve américain, mais je vous laisse découvrir tout ça.

Robert Jackson Bennett nous livre un roman divertissant et d’une qualité indéniable. Puisant ses inspirations dans les grands noms de la littérature fantastique, American Elsewhere a tout pour devenir une oeuvre majeure. D’ailleurs, je verrais bien John Carpenter faire une adaptation de ce roman, notamment lors des scènes dans la ville de Wink où le malaise est palpable.
Si vous êtes fans de mystères, de vertiges et d’horreur fantastique, je pense que ce roman est vraiment fait pour vous. Le prix pourra vous faire tiquer, mais je pense qu’il peut être justifié par rapport à la qualité de cette histoire, mais aussi avec son exclusivité. Si jamais c’est encore le cas, il vous reste l’option numérique. N’hésitez vraiment pas à vous le procurer, surtout si vous êtes fans de ce genre de littérature. Personnellement, American Elsewhere est un petit coup de cœur, car il regroupe tout ce que j’aime dans la littérature.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. klolianebooks dit :

    Je viens de débuter le roman hier. Tout comme toi, je suis happée dès les premières pages. Hâte de découvrir les secrets de Wink 🙂

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Ah ça fait plaisir à lire ! Tu verras la suite et tout aussi vertigineuse 😀
      Reviens m’en parler une fois que tu l’auras terminé 🤗

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s