Mangavrac #3 – Les montagnes hallucinées de Gou Tanabe

Bonjour à toutes et à tous,

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau numéro de MANGAVRAC et celui-ci sera quelque peu spécial, puisque je ne vais vous parler que d’un seul titre. Au programme donc, un retour sur Les montagnes hallucinées de Gou Tanabe. Difficile de passer à côté de cette parution des éditions Ki-OON étant donné que l’on a vu ce manga partout. Si vous ne connaissez pas, le mangaka Gou Tanabe et les éditions KI-OON proposent de nous replonger dans l’oeuvre de H.P Lovecraft en adaptant une de ses oeuvres phares en manga. Inutile donc de vous dire que je suis allé m’offrir cette parution le jour de sa sortie. C’est donc avec mes maigres connaissances en manga, mais aussi en dessin, que je vais vous proposer mon avis sur cette parution.

Le résumé de l’éditeur :

En 1931, une expédition de sauvetage découvre le campement en ruines du Pr Lake, parti explorer l’Antarctique quelques mois plus tôt. Son équipe de scientifiques avait envoyé un message annonçant une découverte extraordinaire avant de sombrer dans le silence… Sur place, des squelettes humains dépouillés de leur chair laissent imaginer les scènes d’horreur qui ont pu se dérouler. Plus perturbantes encore : les immenses montagnes noires aux pics acérés au pied desquelles le Pr Lake et ses compagnons ont rendu l’âme… Ces terres désolées semblent cacher de terribles secrets. Gare aux imprudents qui oseraient s’y aventurer !

– Une pièce de qualité –

gou-tanabe-les-montagnes-hallucinees

Tout d’abord, avant de commencer ma réelle critique, je tenais à remercier chaleureusement les éditions KI-OON pour cette sortie (Non, ce n’est pas un service presse), mais aussi Gou Tanabe, car celle-ci fait énormément plaisir à tous les fans d’H.P Lovecraft. S’il y a bien une chose que l’on peut remarquer lorsque nous avons Les montagnes hallucinées de Gou Tanabe devant les yeux, c’est que le manga se démarque de ses concurrents, de par son format, sa taille et sa qualité. En effet, l’objet que nous tenons et que nous voyons est bien plus qu’un manga. Les éditions KI-OON ont décidé de nous offrir le meilleur avec une couverture en simili cuir, mais aussi avec une gravure du plus bel effet. Pourtant, Les montagnes hallucinées ne semble pas être une oeuvre en version limitée, mais il était important de le souligner. Pour continuer sur la découverte de l’objet, je peux vous dire qu’un effort a aussi été fait au niveau du papier, puisque celui-ci est bien plus épais que d’habitude. Cela prouve encore une fois que les éditeurs ont souhaité rendre le meilleur hommage à l’écrivain H.P. Lovecraft, tout en permettant aux lecteurs d’avoir des conditions de lectures optimum.

Un doute subsistait quand même en moi avant de débuter cette lecture. Comment Gou Tanabe, le mangaka, allait réussir à me faire entrer dans une histoire que je connaissais. La réponse m’est venu dès la première page. C’est bien avec le dessin que Gou Tanabe nous embarque dans ce récit du romancier H.P. Lovecraft et il est toujours intéressant de voir comment un autre auteur peut visualiser l’oeuvre d’un autre, même des années après. Je peux vous garantir que le mangaka réussit la chose haut la main, puisqu’il nous offre l’horreur en dessin. L’atmosphère est pesante, froide, voire paranoïaque à certains moments et Gou Tanabe apporte ces différentes sensations avec une incroyable maîtrise des ombres. Je ne vous parle même pas des sublimes planches panoramiques consacrées aux mirages et aux montagnes, qui instaure aussitôt une angoisse chez le lecteur… Impossible de ne pas rester hypnotisé par cette beauté visuelle. Le mangaka a su comprendre ce qu’il fallait proposer aux lecteurs et surtout aux fans de Lovecraft, puisque Gou Tanabe va jongler entre le fait de n’en montrer que très peu, afin de susciter une ambiance, voire des émotions, tout en dévoilant certains aspects, mais sans pour autant que le lecteur puisse réellement comprendre et saisir ce qu’il a face à lui. Sur ce point, je ne peux que vous dire que la mission de Gou Tanabe est réussie, puisque les scènes de mirages ne m’ont jamais paru aussi indescriptible et je ne parle même pas de la scène de dissection.

gou-tanabe-les-montagnes-hallucinees

Outre l’aspect technique du dessin, il est important de noter que Gou Tanabe ne s’est que très peu éloigné de l’histoire originelle de H.P. Lovecraft. On peut distinguer quelques changements qui se fondent à la perfection dans le reste, si bien qu’il faut être un connaisseur pour le voir. Le véritable changement se fait dans la forme de l’histoire, puisque le mangaka va commencer par la découverte du carnage par la deuxième équipe de l’expédition, afin de pouvoir revenir plus en profondeur sur le déroulement de l’horreur. Gou Tanabe prend donc son temps pour nous offrir cette histoire et cela fonctionne parfaitement. Certains n’y trouveront peut-être par leur compte ou diront que cette adaptation est facile, mais il faut tout de même souligner le travail remarquable du mangaka Gou Tanabe.

Vous l’aurez compris, Gou Tanabe et KI-OON nous offrent un retour magnifique sur une des oeuvres de H.P. Lovecraft et il faudra patienter jusqu’en février 2019 pour découvrir le second tome de cette histoire. De plus, il faut garder en tête que le manga se nomme également ‘Les chefs-d’oeuvres de Lovecraft’ il faudra donc s’attendre à de nouvelles adaptations et ce, pour notre plus grand plaisir.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Que du bonheur. Déjà un bel objet, en effet, mais aussi l’adaptation et les traits de Tanabe qui font plaisir à l’amateur lovecraftien que je suis. Très hâte de plonger dans la suite et, comme tu le dis, la promesse d’autres adaptations.

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je ne connaissais pas Tanabe et je dois dire que ses traits sont parfaits pour coller à l’ambiance lovecraftienne 🙂. Je suis curieux de connaître les potentielles adaptations en tout cas (en espérant que Tanabe reste sur les projets 🙂)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s