DoggyBags présente – Beware Of Rednecks

Je découvrais, il y a quelques mois de cela, la collection DoggyBags orchestré par Run pour le Label 619, ainsi que pour les éditions Ankama et cette découverte fut une révélation pour moi. J’ai enfin eu l’impression de trouver ce que je recherchais depuis longtemps dans une BD, à savoir de la violence, du cynisme et beaucoup de second degré.

Coup de cœur donc pour cette Anthologie qui m’a poussé à acheter la nouvelle parution de cette équipe de fou furieux. Aujourd’hui, je vous parle de DoggyBags présente : Beware Of Rednecks. 

Petit résumé :

Plongez dans l’Amérique profonde et violente régit par ce qu’on appelle communément les Rednecks… Terreau parfait pour l’équipe de DoggyBags pour nous présenter trois histoires complètement folles. Une ballade dans une Amérique raciste qui ne vous laissera pas indemne.

Avant de débuter, je rappelle bien entendu que cette collection DoggyBags est réservé à un public averti et avide de ce genre d’histoire…

Vous l’aurez compris avec le titre et aussi avec ce court résumé, mais si vous aimez les USA, sa culture et son folklore, alors Beware Of Rednecks est fait pour vous, puisqu’il va s’intéresser au sud des USA et plus particulièrement des Rednecks, White Trash et autre Hillbillies. Bienvenue dans cette partie de l’Amérique où le racisme est de connivence avec les armes à feux… Une partie de l’Amérique sujette aux fantasmes, aux controverses, mais aussi qui connaît un retour depuis quelques mois.
Au détour de trois courtes BD et d’une nouvelle, on croisera également les thèmes du survivalisme ou encore du complot pharmaceutique, le tout enveloppé d’une bonne dose d’humour, de sang et d’horreur. Beware Of Rednecks pourra vous rappeler certaines oeuvres aujourd’hui culte du cinéma de genre comme La Colline à des yeux ou encore Massacre à la tronçonneuse. 

tomabooks-beware-of-rednecks

Je ne vais pas vous le cacher, mais Beware Of Rednecks n’est malheureusement pas aussi bon que ce que l’on pouvait retrouver dans l’Anthologie. Je dirais que les trois histoires disposent d’un bon scénario et d’illustrations de qualités qui nous plongent immédiatement dans l’ambiance. On sent que l’air est moite, l’odeur est rance et que les mouches nous tournent autour. Loin de la claque de certaines histoires issu de l’Anthologie, Beware Of Rednecks est réussi, même s’il est un poil trop court et qu’il manque d’un je ne sais quoi. En tout cas, le travail de Run, Mud, Prozeet, Tomeus, Armand Brard et Toth’s est à souligner, puisqu’il nous offre un défouloir jouissif sur la culture américaine.

C’est d’ailleurs le travail sur la culture américaine qui permet à Beware Of Rednecks de tirer son épingle du jeu, puisque les leçons sur cette Amérique sont passionnantes et nous en apprennent un peu plus sur le passé de ce pays. L’équipe revient sur les différences entre les Rednecks, White Trash et Hillbillies, mais aussi sur l’histoire et la signification du drapeau confédéré. De quoi nous apporter une culture plus importante sur le sujet.

Toujours aussi jouissif de par sa violence et ses thématiques, Beware Of Rednecks impressionne par son côté encyclopédique de l’Histoire américaine, bien que les trois histoires ne marquent pas autant les esprits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close