Le Signal de Maxime Chattam

Il est de ces romans qui vous attirent dès l’annonce d’une potentielle sortie. Le roman qui vous fait espérer tant de choses et encore plus quand l’auteur commence à en parler. J’ai attendu fébrilement de recevoir le mien et de pouvoir le commencer…

Aujourd’hui, je vous parle du dernier roman de Maxime ChattamLe Signal publié aux éditions Albin Michel.

Le résumé de l’éditeur :

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls.
Un havre de paix.
Du moins c’est ce qu’ils pensaient….
Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents…
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début…

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Mitigé…

Avant de commencer, je tiens à souligner le magnifique travail sur cette édition. Entre la couverture totalement noire et brillante, la gravure de cette ferme, les bords noirs et surtout cette magnifique carte de la ville de Mahingan Falls. C’est une oeuvre quasi complète que Maxime Chattam et ses équipes nous ont offerts ! Dès l’ouverture du livre, l’impression d’immersion est grande.

Je vais essayer de ne pas partir dans tous les sens durant cet avis, mais sachez que je ne sais toujours pas vraiment quoi en penser de ce dernier roman de Maxime Chattam. Je ne sais pas si mon avis est impacté par le roman de Mattias Köping que j’ai terminé juste avant ou par les trop grandes ressemblances avec un autre grand auteur, mais je reviendrais sur ce point.
Maxime Chattam nous invite dans cette charmante ville côtière qu’est Mahingan Falls. On y fait la connaissance d’une famille de New-Yorkais qui s’installe fraîchement dans une grande ferme. Impossible dans un premier temps de ne pas y voir le couple que forme Maxime Chattam et sa femme Faustine Bollaert (ce sera confirmé dans les remerciements) et je dois dire que j’ai beaucoup aimé cette projection dans ce roman et c’est ce qui permet de s’attacher encore plus rapidement à cette petite famille. Maxime Chattam prend son temps pour instaurer son ambiance, ses thématiques et surtout pour y développer cette petite ville. L’impression d’être dans un roman de Stephen King est grande et cela se confirmera de plus en plus par la suite.

tomabooks-le-signal-maxime-chattam

La ville et ses habitants prennent vie sous la plume de l’auteur et l’incursion du fantastique dans le quotidien est parfaitement dosée, bien que certaines scènes puissent faire penser à un épisode de Chair de Poule. L’ambiance devient de plus en plus pesante au fil des pages et nous nous attachons aux nombreux personnages que composent ce roman. Puis certains événements se mettent en place, mais le rythme ne s’intensifie pas pour autant. L’auteur prend réellement son temps pour instaurer son ambiance et ces quelques scènes horrifiques. Maxime Chattam a un talent pour décrire les scènes les plus horribles, de quoi vous donner quelques frissons et peut-être quelques peurs, notamment si vous êtes des jeunes parents. Sans entrer dans les détails, j’ai beaucoup aimé suivre les recherches concernant le passé de cette charmante ville et c’est ce qui donne de la force à ce roman.
Puis, le dernier tiers prend une autre tournure et l’écriture de Maxime Chattam évolue avec l’histoire. Celle-ci se veut bien plus descriptive et rapide, si bien que j’avais l’impression d’être dans une sorte de film catastrophe où les monstres viennent tout détruire. L’action est intense, il est difficile de relâcher la pression et Le Signal devient tout bonnement suffocant.

Maxime Chattam profite de ce roman pour évoquer et traiter des thématiques actuelles. Le Signal vous fera réfléchir sur notre consommation, mais aussi sur les nouvelles technologies et le fait que l’on soit tous relié par des réseaux et des ondes dans tous les sens. L’auteur prend appuie du fantastique pour nous aider à voir plus loin et à réfléchir et je trouve que c’est la fonction la plus importante de ce genre de récit.
Maxime Chattam réussit également à nous proposer des personnages forts, comme ce groupe d’enfants qui vivent une aventure hors du commun et surtout surnaturelle. L’auteur réussit à donner vie à chacun des enfants, si bien que l’impression de faire partie de cette bande est grande. Il réussit également à nous proposer un personnage féminin fort, indépendant et moderne, avec le personnage d’Olivia, qui n’hésite pas à donner de sa personne pour protéger sa petite famille.

Si je m’arrêtais ici, vous pourriez croire que j’ai réellement apprécié Le Signal, mais comme je vous l’ai dit, je suis assez mitigé…
Je pense que Maxime Chattam a voulu se faire plaisir avec cette histoire et a voulu rendre un vibrant hommage à plusieurs noms de la littérature fantastique et horrifique, je pense notamment à H.P. Lovecraft, ainsi qu’à Stephen King. L’intention est louable, mais ça n’a pas forcément pris sur moi. J’ai trouvé que Maxime Chattam n’arrivait pas à dépasser le stade du clin d’œil et  à y insuffler sa propre expérience dans ce récit, principalement dans les parties horrifiques… Les événements ne m’ont aucunement surpris et m’ont fait penser à de nombreux titres de Stephen King et quelques monuments de la Pop Culture. J’ai eu comme l’impression d’être dans un mélange des Goonies de Richard Donner, de Stand By Me, de Ça, de Simetierre, mais aussi de Cellulaire ou encore de Shining de Stephen King.

 

Alors, Le Signal de Maxime Chattam n’est pas mauvais en soi, mais il n’a pas su me surprendre et me faire voir autre chose qu’un hommage pas assez inventif à Stephen King et H.P. Lovecraft… Peut-être que j’en attendais trop, peut-être que je ne l’ai pas lu au bon moment. En tout cas, je suis déçu de ne pas avoir pu l’apprécier à sa juste valeur. Peut-être qu’il faut voir ce roman de Maxime Chattam comme un pur divertissement au final, afin de passer un agréable moment.

Publicités

5 réflexions sur « Le Signal de Maxime Chattam »

  1. Il me fait très envie mais ton avis me refroidis un peu, moi qui n’est jamais lu de Chattam je ne vais peut-être pas débuter ma découverte avec celui-ci…

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu n’as pas l’habitude de lire du King, je pense que tu pourras apprécier ce roman. Mais je te conseille quand même de commencer par la Trilogie du Mal ou par La conjuration primitive 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je note merci =)

        J'aime

  2. Oh bah mince, j’avais vu tellement de bons avis que j’ai lu le tien pensant que se serait la même chose.. effet douche froide pour le coup ^^’
    Mon père s’est acheté le roman et est entrain de le lire donc je le lirais ensuite pour me faire mon propre avis mais bon..

    J'aime

    1. Ahah désolé ! Je dois dire que c’est la première fois que je suis mitigé après la lecture d’un Chattam…
      J’espère qu’il te plaira et que tu passeras un sacré bon moment dans cette petite ville 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close