Vindicta de Cédric Sire

En février dernier, une annonce faisait trembler le monde du thriller et de l’édition. Metropolis était en train d’hisser un nouveau pavillon… La première bombe sera lâché quelques semaines plus tard… Cédric Sire sortira son nouveau roman dans cette maison d’édition !

Sire Cédric / Cédric Sire. J’avoue que ça fait presque un an que le changement de nom a été prononcé, mais il est encore assez difficile de s’y faire…. Pourquoi un tel changement ? Vous ne le comprendrez qu’une fois Vindicta terminé !

Allez, je ne vous fais pas plus attendre. Aujourd’hui, je vous donne mon avis sur le dernier roman de Cédric Sire, Vindicta, qui est disponible aux Editions Metropolis.

La 4eme de couverture

UN BRAQUAGE SOUS HAUTE TENSION 

« On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. »
Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes. 

UN FLIC EN CHUTE LIBRE 

Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver. 

UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES 

Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci pour lui : c’est personnel. 

Dans ce thriller crépusculaire, Cédric Sire joue comme jamais avec les nerfs du lecteur jusqu’à l’effroyable twist final et confirme son entrée tonitruante parmi les maîtres du thriller français. 

Vindicta

Cédric Sire avait déjà commencé à prendre un certain virage dans sa carrière d’écrivain avec Du feu de l’enfer, puisque celui-ci avait mis de côté l’aspect fantastique et paranormal de ses précédents romans, afin de nous présenter un thriller énergique, mais toujours teinté d’occultisme. Vindicta marque encore plus cette décision et je crois que la séparation se fait encore plus grande avec ce nouveau roman.
Je ne vais pas vous cacher que le début de ce roman m’a chamboulé… Je reconnaissais la marque de fabrique de l’auteur, sa plume. Le début est ciselé, énergique et incroyablement prenant, mais je n’arrivais pas à comprendre où Cédric Sire allait m’emmener. Vindicta débute comme un polar survitaminé où l’auteur alterne avec une incroyable aisance entre différents personnages. Braquage, recèle, fausse monnaie et grand banditisme nourrissent l’histoire, si bien que l’on se retrouve très loin de l’univers de l’auteur…

Puis, tout dérape et Vindicta amorce un autre virage. Le polar laisse de plus en plus de place à un thriller nerveux, habille, intelligent et violent. Cédric Sire enfonce aussi bien ses personnages et ses lecteurs dans un engrenage que personne ne peut contrôler. On ne sait absolument pas ce qu’il nous arrive… On subit… On prend des coups… On se prend d’affection pour des personnages et l’auteur se joue de nous.
Le fantastique n’a pas toujours pas retrouvé sa place première dans l’écriture de Cédric Sire, mais ce n’est pas pour autant que l’auteur s’en défait aussi facilement. Il est ici question d’une légende urbaine, d’un spectre, d’un tueur hors pair qui ne se fait pas voir, ni entendre. Un tueur capable du pire, un monstre qui semble prendre plaisir à cette violence… Vindicta est un roman assez cinématographique et j’ai retrouvé le plaisir que j’ai longtemps éprouvé en regardant une multitude de slasher au cinéma. Ce stress continue, cette peur de voir surgir un individu ou le croque-mitaine derrière moi…

vindicta-cedric-sire-editions-metropolis

Descente en enfer

Vindicta met en scène de nombreux personnages, ainsi que de nombreux enjeux, sans pour autant que le rythme en prenne un coup. Cédric Sire maîtrise ses effets de manière magistrale, si bien que je n’ai absolument pas vu venir la grosse révélation.
Ce roman est une danse macabre, un jeu de position dont nous ne sommes que des pions. Nous allons tous vivre une descente en enfer effroyable et l’espoir se fera assez mince… Cédric Sire s’amuse à nous présenter un monde cruel, corrompu, dont l’innocence a disparu. C’est cette disparition qui va mettre le feu au poudre et nous montrer des Hommes prêts à tout pour s’en sortir, pour gravir les échelons, pour contrer une situation initiale, mais aussi pour se venger. Malgré ce côté très sombre, on ne peut que s’attendrir face à certains personnages qui vont devoir se surpasser pour s’échapper.

Cédric Sire nous livre une histoire sombre, violente et gore qui nous plonge petit à petit dans une folie meurtrière incroyable. Même si j’ai l’habitude de consommer ce genre de thriller et d’horreur, je dois dire que l’auteur s’est surpassé au niveau des descriptions… J’ai parfois eu l’impression d’être dans la même pièce que ce monstre, de sentir l’odeur du sang, des membres en putréfaction… J’ai même eu la sensation d’être la victime, de sentir la lame s’enfoncer dans mes chairs, de ressentir une douleur extrême…
Cependant, même avec cette avalanche de détails, l’auteur n’oublie pas de nous montrer qu’une lueur d’humanité peut vivre au plus profond de notre être. Mais pour ça, il va falloir aller jusqu’au bout et affronter ce spectre…

Editions Metropolis frappe donc un grand coup dans la fourmilière… Cédric Sire nous offre un roman brutal qui prend le lecteur souvent à revers. L’auteur nous enfonce dans l’horreur, nous fait ressentir des sensations désagréables, mais il nous fait surtout suivre des personnages humains, loin de la caricature du style.
Vindicta, c’est du très grand thriller et on en redemande ! Vindicta est déjà disponible en librairie.

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Cela fait un bout de temps que je n’ai rien lu de l’auteur mais à chaque fois je ne peux lâcher le livre !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Celui-ci entre pleinement dans la catégorie et en plus l’histoire reste en tête des jours après. Une réussite 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. La Papivore dit :

    Je n’ai jamais lu cet auteur, je n’aime pas trop le côté surnaturel dans les thrillers et les polars. Mais comme je suis « vierge » de Cédric Sire, ça me dirait bien de lire ce livre avant d’éventuellement lire ses autres bouquins. Ton avis est détaillé et donne très envie !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Si tu n’aimes pas trop le surnaturel alors commence par celui-ci et son précédent Du feu de l’enfer, car tout à disparu 😉.
      Tu verras, l’auteur est addictif !

      J'aime

  3. Pour le coup, il me faut de l’œil celui-là. Je pense attendre que mon père se le prenne (il n’a pas encore lu le roman de l’auteur que je lui ai offert à Livre Paris qu’il les veut tous) et je le lirais aussi !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      C’est son roman le plus abouti, alors je ne peux que te conseiller de te le procurer 🙂 Cédric Sire a quelque chose dans son écriture qui fait que l’on devient très vite accro 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s