Lecture Commune et Vindicta : Rapprochement et premier Cedric Sire

Je voudrais dire et écrire tant de choses à la fois. Sur les émotions ressenties au cours de la lecture de ce livre, et en dehors, aussi. Cette lecture a une forte valeur symbolique, et c’est d’autant plus le cas parce qu’elle a été un véritable coup de cœur. Rien de nouveau ici, par rapport à ce que l’on a déjà vu maintes fois passés sur les réseaux (Blog, Insta…). Difficile de contribuer à apporter sa pierre à l’édifice quand l’essentiel a été dit. Ovni littéraire, claque astronomique, coup de cœur magistral, tuerie, livre exceptionnel, tout le monde est unanime, moi y compris. Vindicta est très certainement un des meilleurs ouvrages thrillers que j’ai pu lire dans ma vie. Très visuel, des personnages attachants et bien développés, même ceux que l’on voit qu’un temps, une traque sanguinaire où un tueur laisse des cadavres à la pelle pour se venger, un flic qui cherche la rédemption, du sexe, du gore, bref tout y était, pour notre plaisir gustatif et nos pupilles étoilées. Que dois-je dire d’autres ? Ma chronique en temps que telle est finie. Thomas vous a déjà servie la sienne quelques semaines plus tôt, je ne ferais rien de neuf mis à part changer quelques tournures, mettre un tantinet plus d’émotions que la moyenne et vous inciter encore plus à lire cet excellent livre. Des bons avis, vous en avez à la pelle sur les différents blogs. Aujourd’hui, je vais vous parler de ce que j’ai évoqué dans les premières lignes: La lecture commune.

Voilà quelque chose qui chamboule un peu nos habitudes de lecture. Appréciant particulièrement le silence, le calme et la solitude lorsque je suis en train de lire, la lecture commune bouleverse surtout nos habitudes de lectures. Vous arrêter à un moment donné, en parler avec le/la/les personne(s) au fur et à mesure. Lire à peu près en même temps qu’elle-eux. C’est dans un esprit de partage que l’on se fixe une lecture commune. Parfois, ça motive. Souvent, ça rapproche. Rarement, ça unis.

Lorsque j’ai proposé à ma partenaire de lecture de lire Vindicta, nous commencions à peine à vivement parler et ça nous a tous deux emballé. Et je n’aurais jamais deviné que quelques petites semaines plus tard, nous serions à ce point proche. Bien sûr, mon cas est assez rare pour être souligné. La majeure partie du temps, la lecture commune rapproche des personnes déjà en accord avec une passion commune: la lecture. Pour un thriller, ça fait d’autant plus sens que le genre nous permet de nous questionner ensemble sur la suite des événements, d’élaborer nombre d’hypothèses, de parler des personnages, de la profondeur, de plein de choses.

C’est une chose que je ne ferai pas toujours, évidemment. Il est certain que, parfois, se retrouver seul autour d’une lecture, sans contrainte, ça a du bon. Mais si vous connaissez autour de vous des personnes avec qui vous pourriez partager certaines de vos lectures, n’hésitez pas trop. Elles peuvent vous permettre de bons échanges et de belles rencontres.

Aujourd’hui, je vais donc vous parler de ma lecture commune sur Vindicta, de comment s’est-elle déroulée et de la personne avec laquelle je l’ai partagée.

Vindicta… Adieu Sire Cédric et bienvenue à Cédric Sire. L’auteur veut plonger dans des thrillers plus terre à terre, plus réalistes. Trop réaliste même. On n’en ressort pas indemne devant ce déchaînement de violence et des scènes du quotidien qui frappent en plein cœur. Ma partenaire de lecture et moi avons été marqué par les mêmes passages, aux mêmes moments. Choqués. Dévastés.

Alix a été formidable de bout en bout. On s’est attendu l’un l’autre pour lire en même temps. C’était toujours plaisant de se retrouver pour parler du livre en lui-même, de nos attentes, échanger nos questions et élaborer des réponses. Nous sommes passés par bien des états, d’émotions différentes. Je vous l’ai dit, le livre contient tout ce qu’il faut pour plaire à un grand nombre et possède toutes les qualités d’un grand thriller.

Notre entente au fil de la lecture a grandi. Notre complicité aussi. Évidemment, l’essentiel était en dehors de cette lecture, mais elle nous permettait également de se retrouver. En dehors d’être une formidable partenaire de lecture, elle a été d’une grande présence au cours de cette dernière, surtout dans ma vie, et je l’en remercie.

Nous avons partagé de longs jours de lecture. Elle était en période d’examen, alors nous lisions par à coups, toujours avec le même plaisir de lecture, pour un temps donné. Parfois des sessions plus longues que d’autres, suivi d’échanges toujours plus intenses.

La lecture rapproche, c’est un fait. Dans cette merveilleuse communauté qu’est le Blog ou sur Bookstagram, nous nous rapprochons tous les uns des autres autour de cette passion. Parfois, ça va plus loin. Rencontres IRL, partage, salons littéraires. Début d’amitiés ou relation sentimentale. La lecture crée des liens. Et de ces liens naissent de belles histoires. Comme mon amitié avec Thomas, aujourd’hui un de mes amis les plus proches. Ou mon début d’histoire avec ma magnifique partenaire de lecture, que je salue au travers de ces lignes. Je t’aime.

Pour finir, voici un p’tit making of, pour vous montrer qu’on a pas réussi notre photo du premier coup !

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Non seulement ça donne envie de lire ce livre, mais en plus vous êtes super choux, c’est une belle histoire 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Pleack dit :

      Merci pour tes mots Aurélia 🙂
      Il faut lire ce livre, absolument !
      Ravi que tu sois passé par ici 😊

      Aimé par 1 personne

      1. J’attendrai sa sortie au format poche mais, c’est certain, je lirai ce roman 😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s