Sauver sa peau de Lisa Gardner : Paranoïa touchante

Avez-vous déjà donné une dernière chance à quelqu’un ? Comme à une autrice par exemple. Et bien moi, c’est le cas avec Lisa Gardner. J’avais lu deux romans de son cru. Un bon thriller qui m’avait tenu en haleine et un autre bien plus indigeste, que j’avais lu en deux fois…

Sauver sa peau était donc là pour aider Lisa Gardner. L’aider à remonter dans mon estime de lecteur. L’aider à me faire comprendre pourquoi tant de lecteurs aiment ses romans.

Sauver sa peau a-t-il réussi son contrat ? Je vous dis tout.

La 4eme de couverture

Sally, Cindy, Lucile… Depuis l’enfance, Annabelle Granger s’est habituée à devoir changer brusquement de prénom, de nom, de maison, de ville, d’histoire… Sans qu’on lui donne la moindre explication. La découverte dans une chambre souterraine de l’ancien l’hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de six fillettes, mortes des années auparavant, fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie l’une des petites victimes : Annabelle Granger. L’heure n’est plus à la fuite et Annabelle décide de sortir enfin de l’ombre. Mais le tueur est toujours aux aguets. Il l’attend. Depuis vingt cinq ans…

Sauver sa peau : Paranoïa touchante

Vous voulez vraiment le savoir ?
Sauver sa peau a réussi à me donner une meilleure image de Lisa Gardner, car il n’est pas passé loin du coup de cœur. Ce roman a la force des grands thrillers psychologique tant par son histoire, ses thématiques et surtout ses personnages. Lisa Gardner m’a prouvé qu’elle pouvait tenir son enquête d’une main de fer, d’une main qui nous conduit de fausses pistes en fausses pistes. Détruisant ainsi notre espoir d’être sur le droit chemin.
Dès les premières pages, l’autrice nous invite dans la vie de la jeune Annabelle Granger. Une vie ponctuée par le mensonge, par la fuite et les différentes identités. Une jeunesse détruite par un père qui semble fou…

L’autrice va focaliser notre attention sur cette jeune femme, puisque nous allons suivre l’enquête à travers ses actes, mais aussi à travers ceux de deux enquêteurs, D.D. Waren et Bobby Dodge. C’est une course contre-la-montre qui va alors être mise en place par Lisa Gardner, afin de permettre au personnage d’Annabelle de comprendre les raisons de cette fuite perpétuelle, mais aussi pour stopper cet homme qui n’attend qu’elle. La force de ce roman vient alors de ses nombreux personnages qui gravitent autour de cette enquête. Lisa Gardner développe une psychologie, un passé tortueux pour chacun des protagonistes, si bien que l’on prend plaisir à essayer de distinguer chaque fissure, chaque fardeaux.
Mais c’est bien le personnage d’Annabelle qui est le plus intéressant à suivre, puisque nous n’avons absolument pas une fille qui se terre pour fuir. Bien au contraire, Annabelle est une femme forte, prête à se protéger et à enquêter pour comprendre ce qui a bien pu se passer dans sa jeunesse pour que son père devienne si paranoïaque. Sauver sa peau est une quête identitaire incroyable où Lisa Gardner ne nous laisse entrevoir qu’une infime partie de la solution. On sent que notre personnage est en danger constant, on sent que le mystère qui plane est grand, mais on ne peut s’empêcher de suivre cette quête avec délectation.

sauver-sa-peau-lisa-gardner

Avec Sauver sa peau, Lisa Gardner exploite le pouvoir de l’amour. Celui qui nous pousse à faire de nombreux actes, celui avec qui nous pouvons entreprendre de grandes choses. Par amour, on peut faire des choses stupides, insensés. On peut s’effacer, pour la personne aimée. On peut aussi agir d’une manière que la personne pourra juger néfaste et incompréhensible. L’histoire d’Annabelle et de son père est un mélange parfait de tout ce que je viens d’évoquer. Sauver sa peau est touchant, incompréhensible par moment et c’est ça qui en fait un roman incroyable.
Lisa Gardner aurait pu faire un roman implacable. Un roman qui marque son lecteur à jamais, mais Lisa Gardner expédie son final pour une solution qui n’est pas à la hauteur du reste…


Malgré une fin qui est en deçà du reste de son développement, Sauver sa peau est un roman que je vous conseille de découvrir. C’est une quête identitaire qui va vous faire vivre une palette d’émotions assez varié et qui risque de vous marquer pendant un certains temps. En tout cas, Sauver sa peau donne une nouvelle chance aux romans de Lisa Gardner. Affaire à suivre.

Publicités

2 commentaires sur « Sauver sa peau de Lisa Gardner : Paranoïa touchante »

Répondre à Amabooksaddict Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s