À même la peau de Lisa Gardner : Les liens du sang

Après avoir donné une nouvelle chance à Lisa Gardner, avec ma lecture de Sauver sa peau. Je continue sur ma lancée avec son tout dernier roman en date, À même la peau publié aux Editions Albin Michel.

Je ne pensais vraiment pas le lire tout de suite, mais j’ai pu me le permettre grâce au club de lecture dont je fais partie. Ce roman sera-t-il le tout dernier que je lirais de cette autrice ? Va-t-il m’apporter l’étincelle que je recherche ?

Laissez-vous embarquer dans cette chronique où les liens du sang seront puissants.

La 4eme de couverture

Fille d’un tueur en série et sœur d’une meurtrière à 14 ans, Adeline est devenue médecin, comme son père adoptif. Sa spécialité : la douleur, qu’une anomalie génétique l’empêche pourtant de ressentir. C’est dans son cabinet qu’elle rencontre l’inspectrice DD Warren, blessée à l’épaule sur une scène de crime. Elle a été poussée dans l’escalier mais n’a aucun souvenir de ce qui s’est passé. Alors qu’elle se laisse doucement séduire par les méthodes de sa thérapeute, DD Warren découvre que les meurtres sur lesquels elle enquête, des jeunes femmes écorchées, ressemblent étrangement à ceux commis par le père d’Adeline il y a plus de vingt ans…

À même la peau : Les liens du sang

Bon, je ne vais y aller par quatre chemins, mais ce roman de Lisa Gardner ne va pas me laisser un souvenir impérissable. Pas mauvais pour autant, À même la peau est un thriller des plus classiques dans sa narration, comme dans son développement. Idéal pour les débutants ou pour tous les lecteurs qui craignent le sang, le roman de Lisa Gardner pourra certainement vous plaire. C’est un peu LE thriller idéal pour les vacances au bord de la piscine.
L’enquête suit une logique imparable tout en nous offrant un rythme de croisière. Ce n’est ni lent, ni explosif, mais Lisa Gardner réussit tout de même à nous tenir en haleine jusqu’au final. C’est avant tout par ses personnages et ses thématiques que l’autrice nous interpelle.

a-meme-la-peau-lisa-gardner

Lisa Gardner va nous parler de la douleur, que celle-ci soit physique ou psychique, par le biais de l’inspectrice DD Waren, qui est un personnage emblématique et récurrent de l’autrice, mais aussi au travers de la psychiatre Adeline Glen et de sa soeur Shana Day, incarcéré depuis 30 ans. Je ne vais pas citer tous les personnages qui gravitent autour de cette enquête, mais il faut tout de même noter que chacun vit dans la douleur.
DD Waren est en convalescence, suite à un accident sur une scène de crime. Aucun souvenir, à part une épaule cassée qui l’a fragilise et qui l’empêche de faire son métier de la meilleure des façons. C’est d’ailleurs comme cela qu’elle fait la rencontre d’Adeline, puisqu’elle va devoir aller consulter pour apprendre à connaître et à gérer sa douleur. Je dois dire que j’ai énormément appris sur la douleur avec ce duo improbable, mais aussi sur une maladie qui empêche de la ressentir.

À même la peau va également nous parler d’hérédité, de violence et de lien du sang durant la totalité de cette enquête, notamment avec Adeline et Shana. Deux sœurs que tout oppose, du moins en apparence… Harry Day, célèbre tueur et père des deux filles, va leur léguer un certain goût pour la violence et pour le sang. Les deux sœurs auront pourtant un parcours bien différent. Adeline sera élevé par un grand chercheur qui va lui apprendre à vivre avec sa maladie, tandis que Shana sera la plus jeune femme incarcéré, suite au meurtre barbare d’un enfant de 12 ans… C’est sur ce questionnement autour de l’inné et de l’acquis que le thriller m’a scotché et m’a interpellé. C’est cette partie qui permet au roman de Lisa Gardner d’être intéressant, car sans ça nous n’aurions pas grand-chose à se mettre sous la dent.


La fin, bien qu’un peu trop expéditive, permet de boucler son arc narratif et bien que l’on s’y attende, celle-ci réussit à nous cueillir comme il se doit. Cette fin transforme ce thriller en un drame qui mériterait une relecture pour saisir toute l’ampleur de cette histoire.
Alors, faut-il le lire ou non ? Je ne peux que vous encourager à le découvrir ne serait-ce que pour ses personnages qui réussissent à nous toucher. Pour ma part, je pense que je ne vais pas courir après cette autrice à l’avenir. Je dois dire que je ne retrouve pas vraiment ce que je recherche dans ces romans…

À même la peau de Lisa Gardner est à retrouver aux Editions Albin Michel.

Publicités

8 commentaires sur « À même la peau de Lisa Gardner : Les liens du sang »

  1. Coucou ! Bon et bien on peut dire que toi et Lisa Gardner c’est compliqué ! 😅 Effectivement ce roman ne laisse pas un souvenir impérissable mais sans être grandiose il n’a pas vraiment de gros faux pas dans la narration. Le point que j’avais bien aimé était celui de la prise en charge de la douleur que j’ai trouvé très pertinent et bien documenté (je connais un peu le sujet 😬).
    Comme tu dis, un thriller idéal à lire au bord de la piscine pour se divertir sans prendre trop de risques.
    Bon dimanche ! 😘

    Aimé par 1 personne

    1. On va dire que lire du Lisa Gardner après les énormes claques que j’ai prise depuis le début de l’année n’aide pas… Je retiens les mêmes points positifs que toi ! La gestion de la douleur m’a beaucoup parlé (j’ai vécu la même chose que DD il y a de ça 1 an) ^^
      Je ne vais pas laisser tomber l’autrice pour autant. Des lecteurs m’ont parlé de Lumière noire comme étant son meilleur !
      Merci de ton passage Angie 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. On m’a énormément parlé de Lumière noire (que je ne connais pas). J’ai un peu de mal avec les romans de cette autrice. Je trouve ça bien trop convenu à mon goût…

      J'aime

      1. Pour le moment, j’ai lu Les Morsures du passé que j’ai vraiment bien aimé et La Maison d’à côté qui m’avait bien moins convaincu. Après, ce n’est pas vers cette auteure que je me tournerai immédiatement si je veux lire un polar/thriller.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s