L’anneau de Moebius de Franck Thilliez : Votre cerveau va chauffer

Je me demande souvent comment les auteurs font pour sortir un roman par année. Comment font-ils pour toujours avoir de bonnes idées ? Comment font-ils pour arriver à nous offrir quelque chose d’original ? 

Je me suis encore demandé cela en refermant L’anneau de Moebius de Franck Thilliez publié aux Editions Le Passage et chez Pocket , tant celui-ci m’a énormément plu et marqué. Je vous préviens tout de suite, votre cerveau va chauffer

La 4eme de couverture 

Stéphane Kismet travaille comme créateur de monstres pour le cinéma. Depuis toujours, il a des visions prémonitoires. Celles – ci deviennent inquiétantes lorsque Stéphane se rend compte qu’il va être poursuivi pour un meurtre… L’a-t-il commis ?
Pendant ce temps, Victor Marchal, jeune flic, jeune marié et futur père, enquête sur une série de meurtres particuliers : une ancienne actrice porno torturée et une enquête qui le mène vers la monstruosité. Mais, n’est-il pas pire monstre que celui qui ressemble à un ange ?

L’anneau de Moebius : Votre cerveau va chauffer

On peut dire que l’on était déjà habitué à tout cela avec Franck Thilliez, mais on entre vraiment dans l’univers du glauque, du dérangeant et dans le domaine du bizarre avec L’anneau de Moebius. Tout commence avec un premier meurtre sordide où la mise en scène de celui-ci nous met directement dans le bain. De la cruauté, du sang, des poupées alignées au pied du lit et une odeur de charogne qui arrive à ressortir du roman. Dit comme ça, l’enquête semble être classique et Franck Thilliez nous a déjà habitué à cette dose de dureté, mais c’est dans ses thématiques que l’auteur se démarque de ce qu’on a pu lire jusqu’à présent. Je vais peut-être en choquer plus d’un, notamment celles et ceux qui me suivent depuis un petit moment, mais L’anneau de Moebius était à un cheveux d’être aussi bon que Rêver. Bon si avec ça, je ne vous ai déjà pas donné envie de vous y plonger, je ne comprends plus rien…
Comme je vous le disais, L’anneau de Moebius nous fait pénétrer dans un univers glauque et dérangeant, puisque l’auteur nous invite à suivre des infirmes, des monstres aux yeux de la société. On ressent toute l’inspiration du cinéma des années 30, notamment avec Freaks de Tod Browning. Franck Thilliez nous montre qu’il y a tout un commerce, tout un fantasme autour de ces personnes et que certains individus sont prêts à tout pour avoir une relation avec un homme à 10 orteils, à 4 tétons ou encore à la face brûlée. L’auteur nous fait réfléchir quant au regard que l’on porte sur ce genre d’individu et aide à revoir nos critères de beauté. Il y a un homme et une femme derrière ces différences et c’est bien tout le message que Thilliez veut nous faire passer.

l'anneau-de-moebius-franck-thilliez

Il n’empêche que je vais bien être emmerdé pour vous parler de ce livre sans évoquer la plus grosse surprise de cette histoire, mais je vais tout de même essayer. Il faut dire que Franck Thilliez ne m’aide pas sur ce coup, car l’ensemble de ce roman repose sur ce procédé, cette inventivité qui fait du bien à lire. L’idée n’est pas nouvelle, puisqu’elle a été exploitée à de nombreuses reprises, notamment au cinéma, mais même là je ne peux pas vous donner de référence. Je dirais juste que Franck Thilliez se rapproche, voire devient le digne héritier d’un Richard Kelly ou encore d’un Christopher Nolan.
L’enquête va se dérouler de façon classique, mais je vous assure qu’il faudra bien être concentré et avoir l’esprit ouvert pour entrer pleinement dans l’entièreté de cette histoire. Je peux vous assurer que mon cerveau à chauffer, vriller à certains moments, même si ce n’était pas si compliqué que cela au final. L’auteur réussit encore l’exploit de nous rendre ce procédé ludique et à nous donner envie de tourner les pages, tel un drogué en manque. Aussitôt commencé, aussitôt terminé, alors que ce roman traînait dans ma PAL depuis un petit moment… J’en viens à me demander ce qu’il se passe dans ma tête.
Franck Thilliez joue avec nos nerfs et les coïncidences dans un premier temps, afin de nous faire douter des personnages, mais aussi de nous-mêmes. Puis, une fois que l’histoire avance et que tout devient plus clair, Thilliez augmente la cadence pour nous offrir une dernière partie au rythme endiablé où la folie pure règne à chaque ligne. 


La chronique semble courte, mais vous comprendrez pourquoi lorsque vous l’aurez lu ou si vous l’avez déjà lu. Il est assez difficile de parler d’un tel roman qui se base sur son concept pour faire tenir son histoire et pour surprendre son lecteur. Tout ce que je peux vous dire de plus, c’est de vous lancer, de ne pas avoir peur et d’ouvrir votre esprit pour prendre pleinement part à cette enquête où la schizophrénie n’est pas très loin. 

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. deidreambre dit :

    J’ai lu beaucoup de Thilliez, souvent avec plaisir et j’avoue de L’anneau de Moebius m’a particulièrement marquée. Aussi bien par son ambiance et son propos que par sa construction. Je suis ravie que tu en ai si bien parlé !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je dois t’avouer que c’était assez difficile d’en parler sans aborder tout ce qu’il y avait à dire sur ce roman ! Mais ton commentaire confirme que j’ai tout de même réussi 🙂 Il y’aurait tant de choses à évoquer sur ce roman, mais il faudrait inventer un nouveau concept d’analyses 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Pas encore lu bien que Thilliez soit dans mes auteurs préférés mais une telle chronique me pousse à palier à ce manque rapidement !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Ah ça fait vraiment plaisir de lire ça ! N’hésite pas à le faire rapidement et à venir m’en parler par la suite 🙂

      J'aime

      1. C’est noté 😉

        J'aime

  3. La Papivore dit :

    Tu aiguises ma curiosité… je l’ai dans ma e-PAL, je vais peut-être (certainement) le lire. Superbe chronique encore une fois !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Vite sors le ! Tu ne l’entends pas ? Il est en train de t’appeler :p
      Merci beaucoup pour ce compliment qui fait chaud au cœur 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Xander dit :

    J’avais bien aimé le concept ! Une lecture très surprenante 😍

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Oui ça m’a fait penser à ce que Nolan peut nous proposer dans certains films ! Ça fait du bien de voir un auteur français avec un tel niveau de créativité 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s