Black Out de Marc Elsberg- Que deviendrons nous sans électricité ?

Jeudi 29 août 2019. 

11eme jour depuis la coupure de courant qui touche toute l’Europe.
Je ne sais pas si mes mots vous parviendront. On se rend compte de l’importance des choses qu’après les avoir perdus…
Plus d’électricité, plus d’internet. Que faire ? Je deviens un véritable philosophe de comptoir.

Aujourd’hui, je viens vous parler de Black Out de Marc Elsberg publié aux Editions Piranha, mais aussi chez Le livre de poche.

La 4eme de couverture

Par une froide soirée d’hiver, le réseau électrique européen commence à lâcher. De nombreux pays s’enfoncent dans l’obscurité et plusieurs centrales nucléaires mettent en danger la vie de millions d’êtres humains. Menace terroriste ou défaillance technique ? Piero Manzano, ex-hacker italien, croit savoir qui est responsable. Avec l’aide d’un policier français d’Europol, François Bollard, Manzano s’engage dans une véritable course contre la montre face à un adversaire aussi rusé qu’invisible.

Black Out – Que deviendrons nous sans électricité ? 

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec ce roman. Sauf peut-être que celui-ci me faisait peur avec sa thématique. Je dois dire que j’ai été agréablement surpris par ce thriller scientifique, technologique et surtout catastrophe. Marc Elsberg nous met directement dans le feu de l’action. Une panne d’électricité, les feux de circulation qui ne fonctionnent plus et… carambolages dans la ville. On ne le sait pas encore, mais c’est le début d’une longue crise pour la quasi-totalité de la planète.
Je ne vous cache pas qu’il est difficile de s’y retrouver au tout début avec ces nombreux personnages, tous ces termes différents et ces termes techniques, mais une fois cette difficulté apprivoisée la suite se lit toute seule, malgré la sensation d’une baisse de régime au milieu de cette histoire. Il faut dire qu’il n’y aura pas réellement beaucoup d’action, puisque l’auteur joue sur l’alternance des points de vues entre les différentes institutions et les cellules de crises, bien que Marc Elsberg nous laisse entrevoir l’effondrement de la population et de son système. Ça laisse de la place à l’imaginaire, bien que le roman aurait gagner en puissance en nous faisant vivre un peu plus de ce quotidien sans électricité
On se rend compte que le monde est peuplé de gens bons et de gens qui profitent de la situation pour tenter de prendre le contrôle. Marc Elsberg réussit à nous offrir des personnages attachants et très bien construits. Il nous invite à les suivre durant cette crise internationale et l’auteur enchaîne les péripéties, les dangers, afin de nous faire comprendre que l’Europe est devenue un monde hostile. 

black-out-marc-elsberg

En seulement quelques pages l’auteur et son Black Out nous montre à quel point nous sommes dépendant de l’électricité sans véritablement nous en rendre compte.
Dans un premier temps, Marc Elsberg nous montre l’évidence. Sans électricité, le courant ne passe plus. Les villes sont plongées dans le noir, le chauffage se coupe et le réseau urbain est perturbé. Accident en chaîne, panne d’essence puisque les pompes ne fonctionnent plus. Les esprits s’échauffent autour de cette histoire de carburant…
Et puis, petit à petit l’horreur de la situation nous saute aux yeux. Tout est en train de sombrer. Les hôpitaux ne fonctionnent plus. Les prématuré et services de soins intensifs sont en danger. Il n’y a plus d’eau ce qui entraîne l’arrivée de maladies et pour ne rien arranger à ce cauchemar, ce sont les animaux qui vont en souffrir dû à l’exploitation industrialisée. Par manque d’électricité, les bêtes vont mourir de faim, de soif, de froid à cause de l’Humain…
C’est une réaction en chaîne qui se joue devant nos yeux et celle-ci réveille de nombreuses peurs. L’économie s’effondre et le monde avec lui… Black Out n’est peut-être pas un roman intense, mais il a le pouvoir de nous faire réfléchir quant à notre mode de consommation, à notre dépendance à tout ce système. 


Moi qui ne suis pas du tout un grand fan de thriller technologique, je dois dire que celui-ci est vraiment agréable à lire et d’une utilité publique, tant le message qu’il essaye de faire passer est édifiant. Je ne peux que vous encourager à tenter cette lecture, bien que les termes techniques peuvent faire peur et devenir lourd. Je vous le dis, vous allez voir le monde d’un autre œil après cette lecture. 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Il me tente depuis un petit moment ! D’autant que je bosse dans les économies d’énergie, du coup c’est un sujet qui me branche !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je pense que ce livre est fait pour toi alors :p

      J'aime

  2. auroreinparis dit :

    Ca me fait penser au livre de Barjavel « Ravage », enfin en tout as c’est le même thème du black outéletrique. Je serais curieuse de lire celui-ci.

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Un Barjavel que je n’ai pas lu, mais du coup tu me donnes envie de le découvrir !
      N’hésite pas à venir me donner ton avis si jamais tu te lances dedans 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s