Délicieuse de Marie Neuser : Un roman au goût de dissection

“Dis, c’est quand que tu lis Délicieuse de Marie Neuser ?”. Voici le genre de question que j’ai pu entendre de nombreuses fois depuis presque un an. Elles ont toutes été posées par Madame, alias The Inside Moon.

Pourtant, je peux vous dire qu’elle avait quand même des craintes vis-à-vis de cette lecture. Elle avait peur que ça ne me touche pas ou que ça ne me plaise pas. Pour tout vous dire, je ne sais pas très bien. Tout ce que je peux vous dire, c’est que Madame a pas mal été chamboulé par cette lecture. Elle a mis quelques semaines à s’en remettre et il se pourrait même qu’elle y pense encore aujourd’hui. 

Je n’en savais pas plus et c’était bien comme ça. J’ai aimé écouter son retour de lecture, j’ai apprécié admirer cette couverture. Au final, j’ai pris mon temps et je me suis lancé dans cette histoire. Voici donc mon avis sur Délicieuse de Marie Neuser publié chez aux Éditions Fleuve, un roman au goût de dissection

La 4eme de couverture

L’histoire commence ainsi : une femme parle à l’homme qu’elle aime.
Devant elle : les restes d’un repas.
Plutôt que le papier, elle a choisi l’écran.
À l’intimité d’une lettre, elle a préféré la vidéo et la multitude des réseaux sociaux.
Cette femme, c’est Martha Delombre, psychologue criminelle habituée aux confessions les plus abominables.
C’est désormais à son tour de se confesser. L’impudeur ? Peu lui importe, car tout le monde doit savoir. À commencer par lui. Le traître.
Peut-on dire adieu à vingt ans d’amour fou en succombant à la première inconnue qui passe ? C’est ce qu’il croyait. Au rythme des likes et des partages, traquant la fréquence des connexions, scrutant le pouls des commentaires, Martha la ténébreuse se montrera prête à tout pour continuer d’exister sans baisser la garde, jusqu’au point de rupture. Celui qu’on n’attendait pas et qui a le pouvoir de redistribuer les cartes.

Délicieuse : Un roman au goût de dissection

Bon, bon, bon. J’écris ces mots quelques heures à peine après avoir refermé ce roman et je ne sais pas encore vraiment comment cette chronique va s’articuler. Il faut dire que je suis face à un nouveau cas dans ma jeune carrière de lecteur. Je ne sais tout simplement pas si le livre m’a plu. Délicieuse m’a secoué, ça s’est sûr, mais m’a-t-il vraiment plu ?
Ce qui est bizarre avec tout cela, c’est que j’ai eu le temps d’y réfléchir pendant ma lecture, tant Marie Neuser nous offre la possibilité de réflexion autour de ses nombreuses thématiques, mais voilà, je ne sais pas quoi en penser… 

Délicieuse de Marie Neuser a le goût d’une multitude de dissection, celle du couple, de l’amour, du GRAND AMOUR, de la famille, de la haine, de la descente en enfer, de la folie, de l’envie, mais aussi celle de la femme, de son évolution. Je vous arrête tout de suite, Délicieuse n’est pas un roman à l’eau de rose, bien au contraire. Déjà, Marie Neuser décide de ne pas véritablement mettre de dialogue ou du moins ils n’ont pas de ponctuations. Délicieuse est la retranscription d’une vidéo postée par notre protagoniste. C’est un long texte, une plaidoirie, un pamphlet mis à la face du monde et que Martha, notre protagoniste nous crache à la gueule. On se le mange en pleine face, on souffre avec cette personne, de par son histoire, de sa haine, de son ressenti et surtout par ses mots. Marie Neuser n’y va pas avec le dos de la cuillère et il sera difficile d’enchaîner les pages tant la douleur est ancrée dans chacune des phrases. 

avis sur le roman Délicieuse de Marie Neuser publié aux Editions Fleuve
Ce n’est pas moi sur la photo… C’est Madame, alias The Inside Moon.

Délicieuse est un poème délicieux dont on se délecte de chaque mot, de chaque intonation. Un livre qui n’est pas à découvrir si vous êtes en pleine rupture. Un roman que vous ne devez pas lire si vous êtes en couple. Un roman à ne surtout pas ouvrir si vous êtes célibataire. Enfin si, ouvrez le, mais prenez garde à vous… Délicieuse va vous engloutir dans sa noirceur ligne après ligne, tant Marie Neuser joue avec son scalpel pour nous disséquer, nous faire mal au plus profond de notre âme.
Marie Neuser nous invite à suivre la transformation, la métamorphose de Martha qui se fait avec l’aide d’un premier tatouage d’une symbolique imparable. Je dois dire que Marie Neuser parle de cette contre-culture (bien que celle-ci tant à se normaliser) de la meilleure et de la plus belle des façons. En un seul chapitre, l’autrice a su mettre des mots sur ce que j’ai pu ressentir lors de mes rendez-vous chez le tatoueur. Que ce soit au niveau de la sensation que procure les aiguilles sur notre peau, la sensation de bien-être durant la séance (malgré quelques pointes de douleur) et cette réappropriation de notre corps, une fois la session terminée. 

Marie Neuser nous parle également de cette double vie que l’on mène sur les réseaux sociaux qui est à la fois le reflet de notre personnalité, mais aussi un endroit où l’on perd notre âme humaine. Notre protagoniste va s’enfoncer de plus en plus dans cet état esprit après s’être fabriqué un avatar, un double presque maléfique qui rendra coup pour coup, suite à la trahison qu’elle a pu vivre. On suit sa descente en enfer, mais aussi son évolution psychologique, puisque Martha se métamorphose petit à petit. Elle prend conscience de son pouvoir, de sa réelle féminité face au reste du monde. Cette métamorphose ne s’est pas faite toute seule, il faut dire que notre personnage nous partage les échanges qu’elle peut avoir dans son travail, puisque celle-ci est psychologue pour meurtrier, violeur et compagnie. On peut dire qu’elle apprend à la meilleure école.


Je ne pourrais pas vous dire que Délicieuse de Marie Neuser est un coup de cœur. Non, c’est peut-être plus que ça, mais je ne pourrais en être certains que dans quelques semaines, quand le poison aura complètement été dilué dans mon corps. Pour le moment, je pourrais juste dire que l’histoire est quelque peu prévisible, mais la force narrative de Marie Neuser joue pour beaucoup quant à mon avis final. Délicieuse n’est pas une oeuvre commune. Une oeuvre que l’on voit tous les jours dans nos librairies. Marie Neuser est un OVNI dans le paysage littéraire français et qu’est-ce que ça peut faire du bien !

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Bon bon bon… ton avis est très intriguant, cet entre deux dans lequel tu te trouve… je note car si l’occasion se présente ! ….

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Tu peux facilement le trouver d’occasion je pense. Il vaut le coup d’œil, afin de plonger dans la noirceur 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Très belle chronique ! Tu mets des mots là où je pêche… mais il marque, ça c’est certain.

    J'aime

  3. Aude Bouquine dit :

    Ma plus belle lecture de 2018 !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je comprends tout à fait. Ce livre est vraiment particulier !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s