[Retour sur Saga]-Halloween 5 : La revanche de Michael Myers de Dominique Othenin-Girard

Plus j’avance dans mes visionnages de saga horrifique et plus je me rends compte que la qualité se détériore au fur et à mesure. Est-il possible de faire pire à chaque fois ? Je crois que Halloween 5 nous donne une réponse et c’est un grand oui…
Tout comme Halloween de John Carpenter et Halloween 2, cet Halloween 5 : La revanche de Michael Myers est la suite directe du 4eme épisode. C’est en 1989, soit un an après le Retour de Michael Myers que ce nouveau long métrage voit le jour. Plus on avance et plus les producteurs relancent la machine alors que la précédente tournée n’est pas encore terminée et c’est là le principal soucis de cette nouvelle fournée. Il faut dire que son scénario a fini d’être écrit, alors que le tournage avait déjà débuté… Vous le sentez le problème ? Au final, tout ce qui n’allait pas dans le film précédent se voit amplifié.

Laissé pour mort, Michael Myers cherche à mettre la main sur sa nièce, traitée par le docteur Loomis…

Pourtant, tout aurait pu être mieux si les scénaristes et les producteurs du film avait pris leur temps. Parce que des idées intéressantes, il y en a, mais tout est balayé d’un revers de main quelques scènes plus tard. Halloween 5 n’en devient qu’incohérent et insipide dans son format slasher. Ce n’est pas la réalisation qui y est pour quelque chose dans ce désastre, car Dominique Othenin-Girard (réalisateur français) qui est inconnu à l’époque et encore aujourd’hui d’ailleurs, puisqu’il est parti réaliser des épisodes de séries allemande, essaye tant bien que mal d’apporter une mise en scène de qualité où les plans seront travaillés, afin de nous apporter les moments d’angoisse que nous recherchons tous devant un slasher. Ces moments sont bien là, parfois sublimé, parfois un peu trop expéditif, mais le réalisateur réussit à revenir à un Michael Myers qui s’amuse avec ses victimes, qui se cache pour mieux surgir d’une pièce. S’il y a une seule chose à reprocher à Dominique Othenin-Girard, c’est le fait de toujours filmer en contrechamp la mise à mort des victimes… On ne va pas se mentir, l’amateur d’horreur et plus particulièrement du slasher est un petit curieux. 

Revenons-en au deux soucis majeurs de ce Halloween 5 : La revanche de Michael Myers, c’est-à-dire son scénario bâclé et ses acteurs… Le film débute sur ce qu’il s’est passé à la fin du quatrième épisode. Attention SPOILERS : Michael Myers se fait truffer de plomb et se retrouve dans une tombe. Comble de la chance, cette tombe était en fait l’entrée d’une ancienne mine de charbon. Ainsi, Michael Myers laissé pour mort et retrouvait, puis soignait par un SDF ? pendant un an. Tel un pantin, Myers se réveille la veille d’Halloween et tue son sauveur. Bon l’exécution du segment n’est pas franchement terrible, mais les scénaristes tenaient là une idée brillante, pour montrer toute la cruauté et l’inhumanité de Michael Myers. Il suffisait de nous en dire plus sur ce soigneur et de le voir interagir avec le tueur mutique. Bref, Myers se réveille et retourne en chasse pour se venger de sa jeune nièce, qui est devenue muette. Encore un aspect intéressant qui aurait pu amener des moments d’horreur d’anthologie qui a été balayé d’une main, car la petite retrouve sa voix quelques scènes plus loin… Tout cela au détriment de nos oreilles, parce que l’actrice ne fait que crier tout en ayant une intonation des plus horribles.
Le reste du casting ne brille pas plus, même Donald Pleasence est encore là pour faire de la figuration, puisqu’il ne cesse de répéter les mêmes choses depuis le tout premier Halloween. C’est à se demander s’il n’est pas le temps pour le Docteur Loomis de prendre sa retraite, tant le burnout est proche. Les autres personnages sont à l’image de la production : rapide et chaotique. Ils ne sont là que pour être des victimes. Quelques phrases et Myers débarque pour les tuer…


C’est dans son climax que Dominique Othenin-Girard donne le meilleur et qu’il accentue les soucis de production, tant il n’y a que cela qui peut sauver le film. Ce n’est pas pour rien que cet Halloween 5 : La revanche de Michael Myers a fait un flop au box office et qu’il est encore boudé par les fans de la saga… La précipitation et l’appât du gain montrent ainsi que ce n’est pas compatible avec la réalisation d’un bon film. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s