Une Cosmologie de monstres de Shaun Hamill : Chef-d’oeuvre

ar moment, il suffit d’une annonce, d’un visuel, d’un premier retour pour savoir que le roman en question est fait pour nous. Ce roman, c’est Une Cosmologie de monstres de Shaun Hamill édité aux Éditions Albin Michel Imaginaire et qui sera disponible dès le 02 octobre prochain. 

Avant de réellement donner mon avis, sachez seulement que ce roman est un chef-d’oeuvre

La 4eme de couverture

La Famille Turner, de Vandergriff (Texas), se tient sur le seuil d’un monde terrifiant dominé par une cosmologie de monstres. Est-ce le leur ou est-ce le nôtre ?

Une cosmologie de monstres : Chef-d’oeuvre

Je ne vais pas vous le cacher, mais l’écriture de cette chronique va vraiment être difficile. J’ai pourtant laissé du temps pour réussir à poser mes mots, à mettre mes impressions noir sur blanc, mais Une Cosmologie de monstres n’est pas si simple à aborder. Le roman de Shaun Hamill est le genre d’oeuvre qui te fait dire que “ça y’est, je tiens le meilleur livre de l’année. Celui qui me correspond vraiment. Celui qui arrive à me parler”. Alors, oui, c’est bien gentil de ressentir cela, mais faut-il encore réussir à vous dire tout ce que j’ai pu ressentir. Crier au monde, enfin non, écrire au monde entier à quel point ce récit est merveilleux.
Par contre, je préfère l’écrire ici, mais Une Cosmologie de monstres va diviser les lecteurs. J’en mets ma main à couper. Vous allez me dire, pourquoi cela ? Tout simplement parce que le premier roman de Shaun Hamill connaît un buzz retentissant outre Manche. Déjà, il y a Stephen King qui en dit ceci : “Shaun Hamill allie brillamment les univers angoissants de H.P. Lovecraft avec l’histoire contemporaine d’une famille menacée de destruction par des forces surnaturelles. Il réussit son coup, parce que ces braves gens pourraient être nos voisins. L’horreur ne fonctionne que lorsque nous nous attachons aux personnes concernées ; nous nous attachons aux Turner et leurs cauchemars deviennent les nôtres. La prose de Hamill est sobre, tout simplement belle. Voilà à quoi ressemblerait un roman d’horreur signé John Irving. J’ai adoré ce livre, et je pense qu’il vous plaira aussi.”  et il y a également cette sublime couverture qui nous est offerte par Aurélien Police. Si vous ne voulez pas être déçu, ne vous fiez pas à la couverture, puisque vous n’allez pas retrouver le côté tentaculaire et grand ancien de H.P. Lovecraft

Par contre, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit, parce que Shaun Hamill fait tout de même du Lovecraft, mais il faudra fouiller un peu plus loin que le mythe de Cthulhu. Je reviendrai sur ce point juste après.
Shaun Hamill nous offre un premier roman d’une qualité incroyable, que ce soit au niveau de l’histoire ou avec sa plume. Une Cosmologie de monstres est le genre de livre qu’on ne lâche pas si facilement, enfin à condition d’adhérer aux propos de cette histoire, mais en tout cas il a eu ce pouvoir sur moi. J’avais toujours envie d’en savoir plus, tant Shaun Hamill distille les informations qu’au compte goutte. La plume de l’auteur est simple, fluide et d’une rythmique implacable. Une Cosmologie de monstres n’est pas LE roman d’horreur qui va te faire vivre des cauchemars exceptionnelles, bien au contraire.Le romancier offre une première oeuvre délicate, intelligente et dramatique. Il a cette capacité de faire entrer le paranormal dans notre monde réel avec une facilité déconcertante, puisqu’il arrivera toujours à le justifier avec quelque chose de cartésien. Une Cosmologie de monstres est le genre de roman qui te fait vivre des expériences visuelles incroyables et qui sont par moment difficiles à retranscrire, tant la grandeur de l’oeuvre de H.P. Lovecraft se fait ressentir. On a parfois l’impression de se faire engloutir par quelque chose de plus fort et de plus grand que nous. Il y a dans Une Cosmologie de monstres une véritable ambiance qui se met en place petit à petit et qui se dégage dans ce roman. Il y a un véritable amour pour le genre du fantastique, de l’horreur et de la littérature. L’auteur montre et clame haut et fort que le fantastique est le genre le plus intéressant et le plus complet qui soit pour comprendre l’âme humaine. 

une-cosmologie-de-monstres-shaun-hamill

Shaun Hamill se pose en anti-Lovecraft, tout en citant Lovecraft de façon intelligente dans ce roman et ce, dès le début. L’histoire sera conté par Noah Turner à la première personne du singulier et il va nous faire le récit de l’histoire de sa famille de 1968 à 2013. Une Cosmologie de monstres se divise en sept parties et chacune portera le nom d’un texte de H.P. Lovecraft. On comprend très vite que l’auteur décide de mettre l’humain au centre de son intrigue et non le contraire. C’est avec ses thématiques qui peuvent parler à tout le monde et surtout avec ses personnages que l’auteur réussit ce tour de force. Stephen King ne s’est pas trompé, on va s’attacher aux personnages, parce que Shaun Hamill nous offre des personnes vivantes, fouillées et extrêmement intelligentes. Il n’y a pas un seul personnage qui est mis de côté dans cette histoire et c’est cela qui nous fait plonger dans leurs cauchemars. C’est une véritable épopée familiale que nous offre de suivre Shaun Hamill. Une épopée dramatique, cauchemardesque et très intimiste, où le poids de la vie se fait ressentir à chacune des pages. L’auteur évoque la solitude, la maladie, la dépression, la perte d’un proche, l’amitié, l’amour, la maladresse et l’évasion… Une Cosmologie de monstres est une métaphore de tout cela. C’est un chef d’œuvre de l’horreur dramatique, comme on en fait que très rarement. Il y a quelque chose qui se dégage de ce roman, quelque chose d’envoûtant, qui ne nous lâche plus et qui nous emmène loin pour nous bouleverser, mais aussi pour nous faire vivre un final d’une virtuosité incroyable.


Bon… Je ne sais pas si j’ai réussi à en parler comme il le fallait, si j’ai réussi à vous donner envie ou si j’ai réussi à vous faire ressentir tous les bouleversements que cette Cosmologie de monstres m’a fait subir… Je n’ai qu’une chose à vous dire et c’est d’aller très vite le commander à votre libraire, parce que j’ai envie de voir ce roman vraiment partout. Je souhaite que Shaun Hamill revienne avec un deuxième roman aussi fort. Je l’attends de pied ferme. En attendant, rendez-vous le 02 octobre pour le retrouver chez vos libraires !

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. deidreambre dit :

    Bon, ben direct dans ma PAL, celui ci !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Hâte d’avoir ton retour sur cette belle pépite 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. princecranoir dit :

    Vu les références et la dithyrambe, il me semble incontournable.

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Il faut se ruer chez ton libraire dès demain ! Je sens que ça sera le genre de roman que j’aurai envie de relire chaque année 😍

      Aimé par 1 personne

  3. Moonlight dit :

    C’est dingue, j’ai vu ce livre débouler sur tous les réseaux sociaux du jour au lendemain, mais toujours accompagné d’une critique plus qu’élogieuse… Du coup, même si je ne m’y connais pas du tout en Lovecraft, ça part dans la pile à lire !
    Et pour répondre à la question que tu te poses, oui, tu donnes terriblement envie de le découvrir !
    Bravo pour cette chronique ! 😀

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Il était attendu de mon côté mais seulement parce que je suis assidûment les posts d’Albin Michel Imaginaire ! Mais le roman est arrivé aux US et chez nous quasiment en même temps, ce qui est assez rare pour le souligner.
      J’espère que ce roman te plaira autant qu’à moi en tout cas 🙂 C’est LE roman de mon année pour le moment et je pense qu’il va le rester !

      J'aime

  4. Symphonie dit :

    Je viens de le finir (pour être exacte, je l’ai lue d’une traite). Ce livre est vraiment un coup de coeur ❤

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Oh que ça fait plaisir de lire ça 😍

      Aimé par 1 personne

Répondre à tomabooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s