La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas : Une enquête délicieusement drôle

Tout commence en cette fin septembre où je reçois un message d’une prestigieuse Maison d’éditions qui m’invite à une soirée de lancement du nouveau roman d’un de leurs auteurs. Panique générale à bord ! Première fois que je reçois ce genre d’invitation, je ne connais pas plus que ça l’auteur et je stresse rien qu’à l’idée d’aller sur Paris et de rencontrer des inconnues… 

Que faire ? Prendre son courage à deux mains ? Décliner gentiment l’invitation ? Vous vous doutez bien que j’ai choisi la première voie et quelle belle idée que j’ai eu là !
La soirée a été parfaite. J’ai pu rencontrer cet auteur qui m’était presque inconnu, des blogueurs que je ne connaissais pas et enfin rencontrer ceux que je connaissais sur les réseaux sociaux. Clou du spectacle, j’ai pu rencontrer un deuxième auteur dans la soirée et surtout mieux connaître un ami que vous connaissez sous le nom de Darren Bryte. 

Je sais ce que vous êtes en train de vous dire… Il va nous parler de ce roman et comme il a été invité, il va en dire que du bien… Vous avez raison sur un point seulement.
Aujourd’hui, je vais vous parler en bien du dernier roman de Romain Puértolas, La police des fleurs, des arbres et des forêts qui est publié aux Éditions Albin Michel.  Une enquête délicieusement drôle vous attend.

La 4eme de couverture

Une fleur que tout le monde recherche pourrait être la clef du mystère qui s’est emparé du petit village de P. durant la canicule de l’été 1961.
Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puertolas déjoue tous les codes.

La police des fleurs, des arbres et des forêts : Une enquête délicieusement drôle

Romain Puértolas nous vend la mèche dès les premières pages, en nous annonçant qu’il y aura un retournement de situation à la toute fin. Avouez que la démarche est assez casse gueule, parce qu’on va l’attendre ce retournement. Le lecteur va être très attentifs aux indices laissés et ce serait vraiment dommage de le comprendre avant la fin justement !
Et bien, vous savez quoi ? Je crois qu’on va tous tomber dans son piège si savoureux…

La police des fleurs, des arbres et des forêts est le roman idéal pour vous faire sortir de votre zone de confort en toute tranquillité et de vous faire partir dans une histoire loufoque que l’on savoure avec délectation. Roman Puértolas nous offre un roman épistolaire, une enquête policière qui sort des sentiers battus. L’auteur donne vie à son histoire en pleine campagne, dans les montagnes et surtout loin du tumulte de la ville. Le côté épistolaire de la chose me faisait tout de même un peu peur, mais je dois dire que mes doutes se sont envolés dès les premiers chapitres. L’écriture du romancier est légère, dynamique et drôle, si bien que l’on est pris directement dans cette drôle d’enquête autour d’un meurtre sordide. On parle quand même du corps démembré de Joël
On se prend au jeu et on suit l’avancée de ce jeune premier qui est parachuté dans cette campagne et surtout dans un choc des cultures. Romain Puértolas donne vie à son village, à ses habitants et on ressent l’authenticité du lieu. On sent les odeurs, surtout celle du purin, on s’imagine parfaitement les lieux et les tronches des villageois. J’ai parfois eu l’impression d’être dans Fargo, dans Hot Fuzz ou encore dans Twin Peaks, tant les situations sont drôles et loufoques.

la-police-des-fleurs-des-arbres-et-des-forets-romain-puertolas

Le côté enquête policière est présent, bien que celui-ci soit plus léger que ce qu’on a l’habitude de lire et je dois dire que ça fait du bien. Romain Puértolas a ce petit côté fantasque et loufoque qui apporte un petit quelque chose en plus à son histoire. Il est rare qu’un roman me fasse sourire et encore plus de me faire rire et là, je dois dire que le contrat est pleinement rempli de la part du romancier. Cela vient de son histoire, de ses personnages et des différentes lettres que l’on pourra découvrir et surtout de sa fin.
Ne vous y méprenez pas, vous allez enquêter avec ce jeune premier, vous allez relever quelques indices et peut-être même trouver le/la/les coupable(s), si vous êtes attentifs. J’espère pour vous que ce ne sera pas le cas, car le retournement de situation est bien là. Je ne vous cache pas, que j’ai relu ce dernier chapitre plusieurs fois, tout en revenant aux toutes premières pages pour comprendre ce tour de magie. Cerise sur le gâteau, j’ai fait tout cela avec les larmes aux yeux ! 


Je ne peux pas vous en dire plus sur ce roman sans vous gâcher le reste de son histoire. Gardez bien en tête que La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas est un roman qui se déguste sans modération, telle une petite sucrerie. Je dois dire que l’auteur m’a entièrement conquis avec sa narration intelligente, fraîche et démente. Je vous conseille vivement de vous pencher sur ce roman et de craquer dessus au détour d’une librairie. 

4 commentaires sur « La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas : Une enquête délicieusement drôle »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s