Fin de ronde de Stephen King : Dernier combat pour la vie

Je ne savais pas pourquoi j’avais mis autant de temps à terminer cette trilogie Bill Hodges, mais j’ai compris une fois que j’ai refermé le livre. Je n’avais pas envie de dire au-revoir à ses personnages hauts en couleurs que le King nous a fait aimer durant trois histoires.

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur Fin de ronde de Stephen King que j’ai pu lire dans le cadre du challenge Automne du King. Vous pouvez retrouver ce roman dans le catalogue des Éditions Albin Michel, mais aussi en petit format chez Le livre de poche.

Vous êtes prêts pour ce dernier combat pour la vie ?

La 4eme de couverture

Dans la chambre 217 de l’hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau.

Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi?

Fin de ronde : dernier combat pour la vie

Voilà, il était temps de boucler la boucle et de retrouver l’équipe de Finders Keepers, afin de conclure cette trilogie. Stephen King offre une dernière à son incursion parfaite dans le monde du polar noir. Si le premier opus, Mr Mercedes, était assez léger au niveau des thématiques et très divertissant. Son deuxième, Carnets noirs, quant à lui revenait à du grand Stephen King avec ce questionnement sur l’interprétation que l’on fait d’une oeuvre et notre appropriation de l’auteur. Ici, Fin de ronde est à ranger du côté de Mr Mercedes avec son approche très divertissante, mais avec un poil plus de profondeur dans ses thématiques. Le maître revient à ses premiers amours dans cette conclusion, puisqu’il incorpore une touche de surnaturel et de télékinésie qui se marie parfaitement bien avec le reste de la trilogie.

Fin de ronde devrait plaire aux anciens adorateurs du King, mais aussi aux nouveaux, puisque l’on retrouve tout ce qui fait la force de ses récits. Bien que soit une conclusion à une trilogie, l’auteur prend tout de même son temps pour implanter son décor, ses enjeux et ses personnages. Bien évidemment, il est plus intéressant d’avoir lu les deux opus précédent pour prendre toute la dramaturgie des personnages principaux dans la face. Fin de ronde est le dernier round, le dernier tour de piste entre Bill Hodges et sa Némésis Brady Hartsfield et qu’est ce que c’était bon !
Bien sûr Fin de ronde n’est pas exempt de quelques longueurs, car King fait le choix de nous apporter plus de précisions qu’à ses personnages, mais ce n’est finalement pas très grave. On suit cette enquête avec délectation et on se demande comment Bill Hodges et son équipe vont raccorder tous les fils pour comprendre. 

avis sur le roman Fin de Ronde de Stephen King

Comme je le disais, Stephen King offre encore une fois des personnages attachants et de qualité. On prend un malin plaisir à retrouver le machiavélique et poissard Brady Hartsfield qui se lance dans une vengeance incroyablement glauque, mais qui se heurte toujours au mur Bill Hodges. C’est bizarre, mais le King réussit à nous faire aimer une infime partie de Brady, tant il est présenté comme un looser qui rate quasiment tout ce qu’il entreprend. Stephen King ne nous sert peut-être pas le méchant le plus horrible, mais sûrement l’un des plus drôles, malgré lui.
Dans cette Fin de ronde, on passe par toutes les émotions possibles grâce à cette histoire, mais surtout à ses personnages. On passe du rire aux larmes en quelques pages seulement, grâce à la dramaturgie mise en place par le maître.

Qu’on ne s’y trompe pas, cette conclusion est une pure oeuvre de Stephen King. Son titre a de multiples interprétations que l’on devinera au fur et à mesure des chapitres. En effet, Fin de ronde nous parle de l’obsession du King pour la mort avec des thématiques comme la retraite, la maladie, la fin d’une histoire, la fin de vie… Le choix du titre se ressent à de nombreux moments comme une fatalité finalement.
Si l’idée de mort est omniprésente dans cette dernière boucle, c’est bien un roman sur la vie que nous offre le King. Véritable apologie du non lâcher prise et de l’envie de tout donner jusqu’au bout, Fin de ronde est finalement un roman d’un optimisme qui fait du bien. Le King nous met en garde pour ne pas se laisser submerger par le désespoir face aux malheurs de nos vies. Ce dernier round entre la vie et la mort nous apporte son lot d’émotions, mais aussi de réflexions et c’est à ça que l’on reconnaît un bon Stephen King.


Fin de ronde est un dernier tour de piste de très bonne facture. Si vous avez aimé Mr Mercedes et Carnets noirs, il ne faut pas vous priver de ce bon moment de lecture. Stephen King nous offre un polar teinté de surnaturel à la fois divertissant et intelligent. Un dernier round solaire, malgré ses thématiques principales, mais qui fonctionne et donne le sourire. Une conclusion que je vous conseille de lire bien évidemment.

Et n’oubliez pas, si vous voulez en savoir un peu plus sur Stephen King et son actualité, je vous invite à vous rendre sur le Club Stephen King.

Publicités

3 commentaires sur « Fin de ronde de Stephen King : Dernier combat pour la vie »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s