De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic : Thriller atomique

En voilà un roman qui me tenté beaucoup depuis sa sortie. Sa couverture bleue nuit, son oiseau, sa 4eme de couverture. Tout était là pour m’hypnotiser à chaque sortie en librairie et pourtant. J’ai attendu longtemps avant de me lancer. Enfin, j’ai surtout attendu qu’il soit dans la liste du club de lecture. C’était un peu risqué tout de même. 

Aujourd’hui, je vous donne mon avis sur le thriller atomique qu’est De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic publié aux Editions Albin Michel

La 4eme de couverture

Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment.

Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.

Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée.

Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

De bonnes raisons de mourir : Thriller atomique

Attention… Bombe atomique ! Ouais, bon il fallait la faire celle-là. 

Je ne sais pas comment va se dérouler cette chronique, parce que j’ai trop de choses à dire sur ce roman, tant il est merveilleux. Je sens que ça va, soit partir dans tous les sens ou tout simplement faire que rien de bon ne sortira d’ici. J’ai peur.

De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic est tout simplement l’un des meilleurs thrillers que j’ai pu lire cette année, de par son enquête, son histoire, son contexte et ses personnages. C’est un roman puissant émotionnellement, dur par moment, parfois sans espoir, riche et lumineux, enfin à certains moments. L’enquête est assez classique dans son genre : Un fils de politicien russe est retrouvé mort, assassiné et écartelé en Ukraine, à Pripiat, une ville fantôme qui se situe dans la zone de Tchernobyl, alors que celle-ci est interdite.
Dès lors, Morgan Audic nous offre un thriller d’une grande maîtrise et qui ne vous lâchera pas, du moins jusqu’au point final. Tous les codes du thriller sont là. C’est vif, rapide, déroutant par bien des aspects. L’auteur n’hésite pas à nous malmener, à nous faire peur avec l’atome, mais aussi avec tout ce qui se passe dans cette zone, dont je vous en reparlerai juste après. Vous pensez peut-être que De bonnes raisons de mourir a l’air classique comme cela, mais c’est sans compter sur Morgan Audic et son choix de nous proposer plusieurs personnages incroyablement profonds et surtout de nous offrir deux enquêtes simultanées. D’un côté, la police de la zone de Tchernobyl qui ont tout à gagner et de l’autre un flic russe qui n’a plus rien à perdre pour débusquer ce tueur à l’hirondelle. 

de-bonnes-raisons-de-mourir-morgan-audic

C’est dans son contexte et son ambiance que Morgan Audic captive son lectorat. Il nous prend dans ses filets dès l’évocation de la catastrophe de Tchernobyl. Il joue avec nous pour nous effrayer, nous interpeller et pour nous rappeler de drôles de souvenirs. Qui ne se souvient pas de l’entrée en fusion de l’un des réacteurs de la centrale de Tchernobyl en 1986. Une catastrophe planétaire, un nuage radioactif qui se balade en Europe. Heureusement que celui-ci a eu la gentillesse de s’arrêter à notre frontière. OUF.
On se souvient de tout ça, mais notre être égoïste a oublié qu’il y avait des populations dans cette zone et Morgan Audic nous plonge dans ce monde des oubliés, des malades, de la pauvreté. 
Bienvenue en Ukraine, dans cette chape de plomb qui vous prendra à la gorge dès les premiers mots. Le monde qui nous entoure devient austère, froid, dépouillé. On découvre un pays où du moins une zone en reconstruction, malgré les dangers toujours présents de l’atome. Morgan Audic nous permet d’en apprendre un peu plus sur ce pays, dont on ne se soucis guère. L’auteur nous parle de l’ombre de la grande Russie qui plane encore au-dessus de cette Ukraine qui tente de se relever. L’URSS est encore là, tapis dans un recoin, prête à distiller son poison dans les esprits. L’Ukraine connaît un conflit interne entre les pro-russes et les pro-européen. L’ambiance est dangereuse, toxique, viriliste, extrême dans tous les sens du terme. 

Je ressors de ce roman complètement retourné, ému par la puissance de cette histoire, par ses personnages et son final poignant. Mon cerveau est malade de ce roman. Mon esprit glisse vers Tchernobyl et sa catastrophe. Morgan Audic nous donne des détails qui font froid dans le dos. Il nous parle de ces gens dont la vie à basculer en quelques minutes. Il nous parle des conséquences qu’il y a eu en Ukraine, mais aussi de celles qui subsistent encore aujourd’hui, alors qu’on y pense plus. On est loin d’imaginer toutes les répercussions de l’atome…
Que dire de plus ? Je ne sais pas. Foncez chez votre libraire pour découvrir De bonnes raisons de mourir peut être une bonne solution. Pensez aussi à investir dans un abri anti-atomique aussi, ça peut être bien. 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. princecranoir dit :

    Deuxième avis très favorable que je lis sur ce livre qui constitue un prolongement idéal à la série sur Tchernobyl. Plus qu’à entrer dans le cœur du réacteur.
    Merci du conseil.

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je vais faire à l’inverse de toi et me précipiter sur la série Tchernobyl dont je n’ai entendu que du bien 🙂
      Bonne future lecture alors !

      Aimé par 1 personne

  2. Ce livre me tente trop, faut vraiment que je l’achète ce mois-ci.

    Aimé par 1 personne

  3. Matatoune dit :

    Un nouveau venu dans l’univers du polar et quelle entrée ! Tout à
    fait d’accord

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s