Le Prieuré de l’Oranger de Samantha Shannon : Fantasy Moderne

Grosse sortie de cette fin d’année 2019 pour le monde de la Fantasy, mais aussi pour la Maison d’Edtion De Saxus qui a décidé, pour l’occasion, de mettre tout le monde d’accord avec une édition brochée simple, mais aussi une éditions Hardback (rare par chez nous) et une tournée de dédicace dans toute la France. Le Prieuré de l’Oranger se démarque de l’ensemble de la production littéraire avec cet énorme One-Shot et cette couverture vraiment sublime. Il suffit de le croiser au détour d’une librairie pour se rendre compte de tout le travail de l’autrice, mais aussi de la Maison d’Édition.
Quand on voit les moyens mis en place pour mettre en avant cette nouvelle sortie, on est en droit de s’attendre à quelque chance de grand. Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, parce que c’est le cas !

La 4eme de couverture

Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s’éveille.
La maison Berethnet règne sur l’Inys depuis près de mille ans. La reine Sabran IX qui rechigne à se marier doit absolument donner naissance à une héritière pour protéger son reinaume de la destruction, mais des assassins se rapprochent d’elle…
Ead Duryan est une marginale à la cour. Servante de la reine en apparence, elle appartient à une société secrète de mages. Sa mission est de protéger Sabran à tout prix, même si l’usage d’une magie interdite s’impose pour cela.
De l’autre côté de l’Abysse, Tané s’est entraînée toute sa vie pour devenir une dragonnière et chevaucher les plus impressionnantes créatures que le monde ait connues. Elle va cependant devoir faire un choix qui pourrait bouleverser son existence.
Pendant que l’Est et l’Ouest continuent de se diviser un peu plus chaque jour, les sombres forces du chaos s’éveillent d’un long sommeil…

Bientôt, l’humanité devra s’unir si elle veut survivre à la plus grande des menaces.

Le Prieuré de l’Oranger : Fantasy Moderne

Le Prieuré de l’Oranger est une énorme fresque de Fantasy qui saura ravir les amateurs du genre, tant l’histoire créée par Samantha Shannon est envoûtante et incroyablement riche. Pour vous la faire courte, l’autrice a mis en place un monde qui se déroule entre les terres de l’est (Seiiki), qui vénère les dragons et les terres de l’ouest (Inys) où la religion est tout autre et où les dragons sont craints, chassés et tués. Ce roman sera une alternance entre différent points de vues, comme il est assez courant de retrouver dans les romans de Fantasy.
Samantha Shannon joue, tout au long de son roman, avec les codes et les archétypes classiques du genre, qui font que certains moments sont cousus de fil blanc. On retrouve ainsi la figure du grand méchant millénaire qui revient pour annihiler le monde, les prophéties, les élu.e.s et encore bien d’autres choses. Mais l’autrice se démarque de ce côté classique par des développements, des situations et des personnages bien plus modernes et originaux. Le Prieuré de l’Oranger est un roman qui entre pleinement dans l’actualité et des considérations de notre monde, mais je reviendrai sur ce point par la suite.
Le Prieuré de l’Oranger est un modèle d’orfèvrerie et de densité. Samantha Shannon réussit à nous offrir une oeuvre dense où il faudra digérer les informations, afin de prendre la pleine puissance de cette histoire. L’autrice distille ses révélations avec une force qui pousse à l’admiration. Le rythme est bien là, bien qu’il faudra une bonne semaine, voire deux pour le terminer, mais Samantha Shannon réussit toujours à trouver LE bon moment pour nous donner envie de lire le chapitre suivant. Il faudra toute de même s’armer de courage et de temps pour ingurgiter la première partie du roman (un peu plus de 300 pages) qui met en place tous les futurs événements. Après cela, Le Prieuré de l’Oranger est un régal pour l’imaginaire et pour l’aventure.

Le Prieuré de l’Oranger est un condensé d’aventure épique, de coup du sort, de rencontre, de politique (pas aussi lourd que GOT) et de moments magiques. Samantha Shannon nous entraîne dans son univers avec une facilité déconcertante. On se réjouit de découvrir les différentes régions, factions et royaumes, bien qu’il manque parfois de description pour y voir la splendeur des lieux. Mais il n’empêche que notre regard s’illumine rien qu’en découvrant les premiers dragons et toutes les situations qui en découlent. Cette sensation arrive à son paroxysme lors des derniers chapitres, tant l’autrice nous apporte des situations épiques, dangereuses et sacrément spectaculaires.
Le Prieuré de l’Oranger n’est pas aussi sanglant et violent que GOT de George R.R. Martin, mais on retrouve tout de même ce jeu des alliances qui plait tant. L’univers de Samantha Shannon se rapprocherait peut-être plus facilement de celui de Robin Hobb et ce n’est pas pour me déplaire.

Comme je le disais un peu plus haut, Le Prieuré de l’Oranger est assurément un roman moderne dans sa construction et ses thématiques. Tout l’enjeu de cette histoire sera de suivre le présent pour comprendre les alliances possibles ou non, mais aussi d’explorer le passé pour sauver le monde et remettre en question les différents mythes et dogmes qui régissent ce monde. Samantha Shannon questionne notre propre société contemporaine à travers le sien et c’est admirablement bien amené.
Le Prieuré de l’Oranger, c’est également une belle brochette de personnages attachants et sacrément bien construits. Personnages qui ne vous quitteront pas si facilement, surtout une fois la dernière page tournée. Je ne sais toujours pas lequel était mon préféré, tant je me suis pris d’affection pour chacun d’entre-eux. Les héroïnes de ce roman ont une force, une bravoure incroyable. La force ici, vient du fait qu’on oublie très vite la sexualité des différents personnages. Tout le monde est égaux dans cette histoire et c’est ce qui est beau. Tout est crédible, tout est touchant et tout s’imbrique d’une façon parfaite. La modernité se retrouve aussi dans cette galerie, puisque l’autrice va nous parler des conventions sociales, notamment avec la reine Sabran qui doit vivre avec son devoir de reine, mais aussi avec ses envies et ses propres démons. L’homosexualité sera également mis en lumière et sans trop en faire.
Pour finir, Le Prieuré de l’Oranger se démarque parce que c’est une oeuvre résolument féministe. Ce roman est un portrait croisé de différents destins, de femmes qui remettent en cause, comme l’autrice, l’ordre établi par le patriarcat. Que ce soit dans les dogmes et croyances de ce monde ou encore à travers les relations, ce sont les femmes qui décident, qui gouvernent et qui font des choix face à la pression de la société.
Je pense que ce qu’on retient de tout cela, c’est qu’il est temps de voir notre monde changer pour de bon.


On termine ces 960 pages avec un goût amer dans la bouche et dans l’esprit. Celui de la nostalgie qui nous pousse à vouloir revivre cette immense fresque très vite, voire aussitôt. Samantha Shannon nous offre un univers dense, mais qui tient en haleine jusqu’au bout, malgré une fin qui aurait mérité un peu plus de pages (on en a jamais assez).
Vous l’aurez compris, c’est un grand oui de mon côté et je vous pousse à vous procurer ce beau livre dès aujourd’hui.

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai craqué sur ce roman il y a quelques jours et il me faisait peur par son épaisseur mais tu m’as carrément rassurée et donné envie de le lire là !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Tu as bien fait de craquer sur ce roman ! Et puis il est assez facile de diviser ta lecture en plusieurs parties 😉. En tout cas, je suis heureux d’avoir pu te rassurer sur ce point 🙂. J’espère qu’il va te plaire ! Bonne lecture.

      Aimé par 1 personne

  2. Melasc dit :

    J’avoue que je l’ai beaucoup vu passer sur les réseaux sociaux mais que je n’ai pas du tout été curieuse quant à l’histoire de cet énorme livre ! Un très bel article qui me donne finalement très envie de découvrir ce roman !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      J’espère que tu vas craquer sur ce livre et que tu passeras un bon moment de Fantasy alors 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Melasc dit :

        Merci ! 😀

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s