Cinq romans de Stephen King que j’aimerais voir adaptés au cinéma

Stephen King est l’auteur qui détient le plus d’adaptation au cinéma, mais aussi à la télévision et ce depuis le début de sa carrière. Chaque décennie est marquée par le retour en grâce de l’auteur au cinéma et je dois dire que nous avons été gâté ces derniers temps (sauf pour l’adaptation de La Tour Sombre, mais c’est une autre histoire).

Aujourd’hui, j’avais envie de vous dévoiler les cinq romans de Stephen King que j’aimerais voir adaptés au cinéma dans les prochaines années. Entre les oeuvres qui sont déjà en cours de production et d’autres qui sont toujours au stade de projet, le King n’a pas fini de faire parler de lui !

Cinq romans de Stephen King que j’aimerais voir adaptés au cinéma

Stephen King truck

Chantier

S’il y a bien un roman de Stephen King qu’on ne voit pas assez souvent entre les mains des lecteurs et dans les discussions pour une future adaptation, c’est bien celui-ci. Chantier a été écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman et le King le considère comme l’un de ses meilleurs romans. Oubliez le surnaturel, le shining ou autres monstres cachés sous le lit, Chantier est un roman social et dramatique qu’il faut absolument adapter au cinéma.
Je sais que Barbara et Andy Muschietti ont annoncé en août 2019 lors d’une interview pour une radio qu’ils produiront une adaptation et qu’ils confieront la réalisation à Pablo Trapero. Cependant, je verrais bien un réalisateur comme Joel Schumacher (Chute Libre), voire carrément à John Carpenter pour retranscrire cette histoire sur grand écran. Je sais que Big John n’avait pas éprouvé tant de plaisir que cela en adaptant Christine, mais je suis sûr que celui-ci serait différent. Les thématiques de Chantier se rapproche de celle de Carpenter (l’homme lambda qui lutte contre l’évolution du monde moderne, contre les inégalités).

Marche ou crève 

On l’attend tous et toutes cette adaptation et ce depuis de nombreuses années déjà. C’est Frank Darabont (Les évadés, La Ligne verte et The Mist) qui détenait les droits de cette histoire et qui voulait en faire une adaptation intimiste, à l’image du roman. Le réalisateur comptait en faire un film à petit budget, mais l’idée est restée bien trop longtemps dans les placards. Si longtemps que Frank Darabont en a perdu les droits en 2018… Dès lors, c’est James Vanderbilt qui les récupère, alors qu’il avait déjà écrit un scénario. Il s’est alors approché de la New Line Cinema, afin de mettre le projet en route et c’est André Øvredal (The Troll Hunter, The Jane Doe Identity, Scary Stories to tell in the dark) qui sera à la réalisation. Le projet d’adaptation du roman Marche ou crève devrait arriver dans les salles en 2020, mais on en sait pas plus pour le moment.
Difficile ici de vraiment savoir ce que j’attends de cette adaptation, tant je n’arrive pas à y attribuer ne serait ce qu’un réalisateur. L’exercice ne sera pas facile, car l’histoire doit se dérouler uniquement sur la route. J’ai peur que le scénariste n’essaie d’expliquer la longue marche, afin de lui donner un background plus important. Je sais que certains lecteurs avaient besoin d’explication, mais je trouve que c’est l’imagination qui fonctionne le mieux. Par contre, je ne serais pas contre une version bien plus violente et sanglante… 

Joyland

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Joyland n’a pas fait l’unanimité lorsqu’il est sorti en 2013 (encore aujourd’hui d’ailleurs), tant l’auteur nous a offert quelque chose de différent. Stephen King semble avoir joué avec sa nostalgie pour nous offrir un roman touchant, romantique et mystérieux. Joyland devrait être adapté durant l’année 2020 sous forme de série TV, mais il n’y a pas plus de précisions.
Je ne suis pas contre cette sortie sous ce format, bien que je sois plus attaché avec l’idée d’un long métrage. Le roman ne permet pas, selon moi, de creuser son histoire sur plusieurs épisodes (à moins que le scénariste ajoute d’autres arcs narratifs). Joyland est un roman qui m’est resté longtemps en tête. Ce livre a été une véritable petite friandise, une parenthèse dans ma vie quotidienne et depuis ma lecture je ne vois qu’un seul réalisateur capable de retranscrire cette sensation de nostalgie… Robert Zemeckis (Retour vers le futur, Forrest Gump, Seul au monde, Apparences).

La Petite fille qui aimait Tom Gordon

Ce roman fait sans aucun doute parti de mes favoris de l’auteur. La petite fille qui aimait Tom Gordon part d’une idée simple : Une petite fille se perd en forêt lors d’une randonnée avec sa mère et son frère. Dès lors, elle va devoir survivre seule dans les bois, alors qu’elle a l’impression d’être suivie par une force surnaturelle.
Ce roman a longtemps était entre les mains de George A. Romero pour une adaptation, mais celui-ci n’a jamais trouvé le budget, afin de mettre le projet en route. Longtemps abandonné, c’est Chris Romero (veuve de George A. Romero) qui reprend ce projet en tant que productrice. Pour le moment, impossible d’en savoir plus sur cette idée d’adaptation, mais ce roman a tout ce qu’il faut pour nous terrifier. Il va falloir trouver un réalisateur qui a l’habitude de travailler sur l’obscurité et la paranoïa, afin de rendre le tout crédible. Je ne peux m’empêcher de penser à David F. Sandberg qui a montré de quoi il était capable avec des films comme Dans le noir ou encore Annabelle 2 : La création du Mal

Revival

Bien que la lecture de ce roman ne va pas me laisser un gros souvenir, je me dis qu’une adaptation cinématographique pourrait apporter quelque chose de grandiose. Les thématiques sont très intéressantes dans ce roman et il serait agréable de voir comment un réalisateur réussirait à reproduire l’évolution des personnages sur plusieurs décennies, vivant et luttant contre leurs obsessions et leurs peurs.
La difficulté de cette adaptation résiderait dans le mélange entre l’aspect naturel de Revival et son côté surnaturel avec son hommage aux oeuvres de Lovecraft. Il faudrait quelqu’un qui a l’habitude de travailler sur le cinéma de genre pour nous offrir une fresque dramatique et fantastique de grande qualité. Quelques noms me viennent en tête comme Frank Darabont qui a montré qu’il était à l’aise avec ce genre d’idées avec The Mist. Je pense également aux deux réalisateurs de The Void (Jeremy Gillepsie et Steven Kostanski) ou encore à Mike Flanagan qui nous a offert des plans de toute beauté dans Dr. Sleep cette année. 


Vous l’aurez compris, je suis toujours demandeur d’adaptation d’oeuvre de Stephen King et je pense que les producteurs ont bien compris l’engouement (qui n’a jamais disparu) autour du travail du maître de l’horreur. Sachez qu’il y a encore plein de projets qui vont réellement arriver sur nos écrans dès l’année 2020 ! Restez aux aguets.

Il y a une oeuvre du King que vous voudriez voir sur grand écran ?

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Oooh non ! Je préfère le lire !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je comprends, je suis comme toi ! Mais j’avoue que quand le réalisateur derrière est bon et qu’il a compris ce qu’il adapte, on peut avoir de belles choses 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je me souviens de « Dead Zone » quand j’étais gamine… avec Martin Sheen et Christopher Walken, il me semble, de mémoire. Le choc ! Je suis restée devant la télé, mon cerveau marchait à 100 à l’heure. (Maintenant, imagine mon âge…)

        J'aime

  2. princecranoir dit :

    Je suis bien moins féru de King que toi. Pour le moment je me satisfais de ce que nous ont proposés les cinéastes.
    Tu évoquais Rvival et son penchant Lovecraftien. Stuart Gordon reste à mes yeux à ce jour le réalisateur qui a le mieux pris en charge l’univers de l’écrivain de Providence. Alors pourquoi pas King. Del Toro est aussi un amateur patenté.

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je n’avais du tout pensé à ces deux réalisateurs et je dois dire que ça me fait d’autant plus rêver !

      Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai lu que Marche ou crève dans le lot et c’est vrai qu’un film pourrait être intéressant. Après, les adaptations de ces films ne sont pas toujours des succès…

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Sur ce point on est d’accord, mais il y en a tout de même quelques uns qui sortent du lot (Christine, Misery, La ligne verte, Les évadés, The Mist, Stand by me, Carrie et j’en passe 😉)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s