TOP littérature de 2019

Après les FLOPS d’hier, place aux romans qui nous ont marqué et qui nous marquent encore de leurs empreintes en cette fin d’année 2019.
Dans cette sélection, il n’y aura que la crème de la crème de nos lectures. Des romans qui nous ont heurtés dès les premières pages, qui nous ont fait voyager, grandir et ressentir des tas d’émotions. Ici, vous  ne retrouverez que des romans que l’on vous conseille de vous procurer au plus vite !

Le TOP littérature de Tomabooks

La dame de Reykjavik de Ragnar Jonasson

Cela m’est tombé dessus comme ça, sans prévenir. Le coup de foudre pour une histoire, pour un personnage, pour un auteur. C’est, sans aucun doute, l’une des histoires qui m’a le plus touché depuis que je me suis mis vraiment à beaucoup lire. La dame de Reykjavik m’a tenu en haleine, malgré son aspect polar très simple, et m’a même ému aux larmes. Je ne connaissais pas la plume de Ragnar Jonasson et je dois dire que celle-ci est magnifique. L’auteur est entre le polar et la littérature blanche, tant cette histoire est magnifiée, profonde, dramatique et intelligente. Ce roman est un chef-d’oeuvre sur le poids du passé, de la pauvreté, de la solitude et la mélancolie. La peur de finir seul n’a jamais été aussi forte que durant la lecture de ce livre.
Je sais pertinemment que ce livre ne fera pas l’unanimité (il ne le fait déjà pas au sein de la maison), mais je vous conseille fortement de découvrir ce polar extraordinaire. J’en fais peut-être un peu trop, mais l’auteur a su cristalliser une partie de mes peurs et de mes angoisses en un seul personnage. Je n’avais jamais ressenti ça à la lecture d’un polar. C’est ce qui me fait dire que La dame de Reykjavik de Ragnar Jónasson est un roman à part. Une oeuvre qu’on ne voit qu’une fois par an, voire par décennie..

la-dame-de-reykjavik-ragnar-jonasson

Une cosmologie de monstres de Shaun Hamill 

C’est avec ce roman que je me dis que le genre fantastique et horrifique est loin d’être mort. Avec Une Cosmologie de monstres, on touche à l’oeuvre parfaite, celle qui cristallise tout ce que je recherche dans la littérature et le cinéma de genre. Shaun Hamill nous livre ici un premier roman d’une grande intensité, d’une intelligence incroyable et d’une ambiance atmosphérique magnifique. Ne vous attendez pas à trembler avec cette lecture, mais plutôt à être émerveiller par tant d’audace et de beauté. On sent tout l’amour que l’auteur porte au genre horrifique et fantastique dans son oeuvre. Il a cette capacité de faire entrer le paranormal dans notre monde réel avec une facilité déconcertante, puisqu’il arrivera toujours à le justifier avec quelque chose de cartésien. Une Cosmologie de monstres est le genre de roman qui te fait vivre des expériences visuelles incroyables et qui sont par moment difficiles à retranscrire, tant la grandeur de l’oeuvre de H.P. Lovecraft se fait ressentir. On a parfois l’impression de se faire engloutir par quelque chose de plus fort et de plus grand que nous.
C’est une véritable épopée familiale que nous offre de suivre Shaun Hamill. Une épopée dramatique, cauchemardesque et très intimiste, où le poids de la vie se fait ressentir à chacune des pages. L’auteur évoque la solitude, la maladie, la dépression, la perte d’un proche, l’amitié, l’amour, la maladresse et l’évasion… Une Cosmologie de monstres est une métaphore de tout cela. C’est un chef d’œuvre de l’horreur dramatique, comme on en fait que très rarement.

une-cosmologie-de-monstres-shaun-hamill

Angry 2 : Renouveau de Darren Bryte

Difficile de mettre des mots sur un tel coup de foudre littéraire. Le premier Angry de Darren Bryte avait déjà été dans les TOPS de l’année 2017 et c’est encore le cas avec cette suite si différente en terme de style, mais ô combien importante dans ce diptyque. L’auteur nous offre, encore une fois, un roman d’une grande intensité, d’une intelligence rare et d’un spectacle grandiose. Pour cette suite, Darren Bryte va nous entraîner aux quatre coins de la planète pour que l’on se questionne sur le sens de la vie, sur nos actes et sur ce que l’on pourrait faire de mieux pour améliorer notre passage sur cette Terre qui se meurt par notre faute. Toute la question est là. Doit-on sauver l’humanité ? Doit-on faire confiance à l’Humain, alors que celui-ci a créée les armes de destruction massives, les guerres et continue à polluer notre Terre ?
C’est une quête incroyable que nous offre ici l’auteur. Une quête qui nous donne envie de voyager, de connaître les autres, d’aimer et de partager. C’est un voyage inoubliable qu’est ce diptyque et c’est le genre de roman qui restera gravé à jamais dans mon esprit et dans mon coeur de lecteur.

angry-renouveau-darren-bryte

Les démoniaques de Mattias Köping

Le Manufacturier avait été LA claque, que dis-je le poing dans la face, de l’année 2018. Ici, Les démoniaques marque mon année 2019 de la même empreinte. Plus brute de décoffrage, Mattias Köping nous offre un roman dont le pitch pourrait tenir sur un timbre poste. C’est un roman ravageur, ignoble par bien des aspects, qui ne te laisse pas indemne. Je l’ai lu de façon frénétique, en apnée totale, devant cette avalanche de violence, de scènes graphiques et malsaines. L’auteur parle de proxénétisme, de pédophilie, d’inceste, mais aussi d’une belle histoire d’amour. Les Démoniaques est une histoire de vengeance qui se vit, qui se ressent et on s’en délecte. On reçoit les coups, on les encaisse tant bien que mal et on espère de tout cœur que l’héroïne va s’en sortir. Les Démoniaques, c’est une vengeance savoureuse, explosive, comme j’aime en voir dans le cinéma de genre et plus particulièrement dans ce que l’on nomme le Rape & Revenge. Je dois dire que toute la préparation de cette vengeance est incroyable à suivre et le final de ce roman se termine en apothéose. Mattias Köping confirme, à mon sens,  son statut de grand auteur de roman noir et je dois dire que ce premier méfait était déjà un sacré coup de poing dans la fourmilière.

tomabooks-les-demoniaques-mattias-koping

Délicieuse de Marie Neuser

Il y a des coups de coeur qui viennent tout de suite et il y en a d’autres où il faut un temps de réflexion. Mais il y a aussi ceux qui nous hantent jour après jour. C’est le cas pour Délicieuse de Marie Neuser qui est un roman à part de tout ce que j’ai pu lire cette année. Ce livre, c’est comme un poison qui s’infiltre en toi dès que tu l’ouvres. Il fait son chemin en toi et ne te quittera plus. Marie Neuser arrive avec une oeuvre étrange de par sa construction, malsaine de part ses messages et sa tournure. Délicieuse est une dissection de la vie amoureuse, de la vie de couple, de l’amour, du grand amour, du rôle de la femme dans un couple, de la féminité, de la rupture, de la tromperie, du pouvoir du corps, de la famille, de la haine, de la folie, de l’envie et de la descente en enfer. Délicieuse, c’est un roman qui te prend dans ses filets avec une narration particulière, sans dialogue, voire sans aucune ponctuation. C’est un pamphlet qui nous est envoyé en pleine face et qui nous ronge de l’intérieur. Délicieuse est un roman brillant, un poème délicieux dont on se délecte de chaque mot, de chaque intonation. Un livre qui n’est pas à découvrir si vous êtes en pleine rupture. Un roman que vous ne devez pas lire si vous êtes en couple. Un roman à ne surtout pas ouvrir si vous êtes célibataire…

avis sur le roman Délicieuse de Marie Neuser publié aux Editions Fleuve

L’Empathie de Antoine Renand

Rare sont les auteurs qui parviennent à mettre tout le monde d’accord avec un seul roman. Antoine Renand fait clairement parti de cette catégorie avec L’Empathie qui est un thriller monumental. Le genre de roman qui te reste en tête des mois après l’avoir refermé, parce que tous les ingrédients sont présents pour te mettre une claque. L’Empathie est un véritable choc utile pour les lecteurs. Antoine Renand n’hésite pas à être violent dans ses descriptions pour nous montrer la réalité d’un acte ignoble, afin que l’on prenne l’envergure de cette question épineuse. L’auteur offre un premier roman d’une noirceur incroyable, d’un glauque parfois grandiose et d’un réalisme à toute épreuve.
L’Empathie, c’est aussi un travail incommensurable sur tous les personnages qui permettent justement d’entrer en empathie avec chacun d’entre eux. Antoine Renand nous questionne avec son roman. C’est une introspection que nous propose l’auteur et celle-ci fait mal. L’auteur nous invite à avoir une vue d’ensemble, à prendre de la hauteur. Il nous tend la main, afin de comprendre, de haïr, de pardonner à certains personnages et c’est à ce moment précis, avec tout ce que l’auteur a pu nous donner, et après avoir remis toutes les pièces du puzzle, que le titre de ce premier roman prendra tout son sens…

empathie-antoine-renand

Un fruit amer de Nicolas Koch

Pur polar s’inscrivant dans la tradition nord-américaine, Un fruit amer nous entraîne dans une époque pas si lointaine, celle de la ségrégation dans l’Alabama. Difficile de croire que l’auteur derrière ce petit bijou soit français, tant celui-ci nous transporte dans une petite bourgade où tout semble réel. Nicolas Koch donne vie à ses éléments, à son histoire par un travail minutieux sur l’environnement, sur l’ambiance électrique de cette petite ville et sur ses personnages. C’est simple, on fait partie de cette communauté et nous sommes spectateurs qui feu qui monte. L’auteur nous fait vivre dans les deux camps, si bien que l’on tremble d’effroi face aux actes des ségrégationnistes et autres adorateurs du KKK, mais on est en stress total quand on est du côté des afro-américains. On ressent la peur panique des événements, mais il y aussi une haine qui grandit en nous au fil des pages. Un fruit amer devient vite oppressant, brûlant, étouffant face à la bêtise humaine et à sa folie.  Vous allez être révoltés, choqués et tétanisés devant ces différents événements. La haine s’invitera dans votre cœur à certains moments, ce qui est un comble tout de même…
Nicolas Koch nous offre un roman brillant que je vous conseille fortement de vous procurer.

un-fruit-amer-nicolas-koch-KKK

Le chant de l’assassin de R.J. Ellory 

Cette année, j’ai pu continuer mon exploration du continent américain et c’est avec Le chant de l’assassin de R.J. Ellory que j’ai pris une des plus belles claques de 2019 en terme de polar. C’est tout simplement le genre de roman qui devient un classique instantanément. Mais c’est aussi le genre d’histoire dont tu ne veux absolument pas sortir, tant l’ambiance et les personnages avaient quelques choses de magique. Le chant de l’assassin est un roman grandiose, mis en lumière par la plume magnifique de son auteur. Celui-ci nous livre une odyssée familiale dramatique et incroyablement puissante. R.J Ellory nous invite à prendre notre temps, à prendre toute la température de ce Texas au son d’un blues accrocheur. L’auteur nous parle d’une famille, mais également d’un village et des classes moyennes, voire pauvres de l’Amérique du Nord. On plonge corps et âme dans cette odyssée pour ne plus jamais en ressortir.
Le chant de l’assassin est un roman sombre, fiévreux, triste et touchant comme peut l’être un grand morceau de blues. Cette oeuvre est un plongeon dans l’ivresse de la musique, de la vie. Un plongeon dans l’amour, le mensonge, la jalousie et la folie. R.J. Ellory nous offre un drame familial d’une intensité remarquable où chaque événement aura son importance.

le-chant-de-lassassin-Ellory

De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic

Si j’ai pu me rendre compte d’une chose durant cette année de lecture, c’est que j’en suis arrivé à un stade où je recherche quelque chose d’intelligent et de profond. Je peux dire sans me tromper que c’est ce que j’ai eu avec ce roman de Morgan Audic. Celui-ci nous entraîne dans une trame de thriller assez classique par sa forme, mais c’est par le reste que l’auteur sort du lot. De bonnes raisons de mourir est une plongée dans l’enfer du réacteur de Tchernobyl et de son terrible accident qui a touché le monde entier, mais surtout l’Ukraine. Avec ce roman, l’auteur nous invite à comprendre ce qu’est devenu la vie sur place depuis cette catastrophe. On découvre le monde des oubliés, des malades et de la pauvreté…
Avec ce roman, on ressent la moindre parcelle d’horreur, de gris, de bloc de pierre inhabité. On craint pour notre santé, pour notre survie dans cette terre devenue hostile au fil des années. Au milieu de tout cela, Morgan Audic déploie des personnages profonds, attachants et aux méthodes différentes. C’est un véritable tour de force que nous propose l’auteur avec De bonnes raisons de mourir.

de-bonnes-raisons-de-mourir-morgan-audic

Les Limbes / Le Maître des Limbes d’Olivier Bal

Pour finir sur cette sélection de mes meilleures lectures de l’année 2019, je dois dire que je triche un peu en citant deux romans du même auteur, mais parce qu’ils sont pour moi indissociables. Olivier Bal m’a offert un diptyque d’une puissance narrative incroyablement forte et marquante. Je crois qu’un auteur n’avait jamais réussi à mélanger toutes les influences qui font de moi le lecteur que je suis. Les Limbes et Le maître des limbes peuvent être vus comme un parfait mélange entre le thriller et le fantastique, puisque l’on retrouve un univers et surtout une atmosphère proche d’un John Carpenter, d’un Wes Craven, d’un Stephen King (à certains égards), voire même d’un David Cronenberg.
Je me souviens encore de ma semaine de lecture où j’ai enchaîné les deux livres à la suite. Le temps n’avait plus aucune incidence sur moi, j’étais pris dans un tourbillon de frénésie et tout cela hors du temps. Olivier Bal nous offre avec ce duo une expérience forte de lecture entre la paranoïa et l’aventure. C’est un thriller rafraîchissant et surtout intelligent que je vous conseille de vous procurer au plus vite.

les-limbes-olivier-bal

Le TOP littérature de Chris Pleack

À l’heure où j’écris ces lignes, je suis encore dans mon lit. Il existe des habitudes qui ne changent pas, et la maladie est toujours présente. Bah oui, seulement quelques minutes se sont écoulées entre mes deux rédactions. Cessons de nous apitoyer et rentrons dans le lard sans plus tarder.

Comme l’a précisé Tom en introduction, nous retrouvons ici la crème de la crème. Les livres marquants de cette année 2019. Pour moi, comme pour Tom, il y en a eu quelques uns. Moins pour moi. Mais ce n’est pas tant le nombre qui compte. De mon côté, je vais présenter avec une immense sincérité les livres qui m’ont appris, à la fois dans leur style et leur puissance. Les livres qui m’ont percuté de plein fouet. Je n’ai pas lu les gros livres de cette année, à part un, pas présenté par Tom et ça tombe bien ! Allez, allons-y ensemble. Plongeons à la fois dans mes ressentis, et dans ma sélection du top !

Vindicta de Cedric Sire

Le rapprochement n’est plus d’actualité. La vie, comme un livre, nous réserve parfois quelques bonnes et mauvaises surprises. Par la force des choses, la mauvaise a prédominé ici. Sans regrets !

Vindicta, Cedric en parlerait mieux que moi. Mais lui comme moi, on commence avant tout par dire que Vindicta, c’est une vengeance. Un sacré bordel, à feu et à sang, raconté de façon très cinématographique. On visualise très bien, et c’est choquant. Vindicta, c’est aussi un braquage qui tourne mal. Des jeunes, un peu perdus, qui veulent subvenir à leurs besoins, à leurs rêves plus vite que prévu. Mauvaise idée. Vindicta, c’est de l’adrénaline à foison, de l’action, du sang, de la barbarie, de la tension. Cédric Sire se renouvelle et tente le coup d’un thriller terre à terre sans fantastique ni artifice. Et ça claque de plein fouet.

Rêver de Franck Thilliez

J’ai connu des fortunes diverses avec Thilliez. Une mi-déception avec Puzzle. Une très bonne lecture avec Vertige. J’attendais d’en lire d’avantage pour me faire un avis sur l’auteur, sur l’homme. Rêver m’a mis une grosse claque. Un roman dense, flippant, mais caractéristique de l’auteur qui n’a pas lésiné sur ses recherches. Un roman qui carbure. Tambours battants, on est confronté à un tueur des plus ingénieux, qui mène un jeu de piste délirant. Ce livre traite de la narcolepsie, de maladies du sommeil, de troubles psychosomatiques. Et il fait intervenir des enfants comme victimes. Malgré sa longueur, il se lit très rapidement. Il est construit de telle façon qu’on ne sait jamais vraiment, comme dans Inception, où se situe le rêve et la réalité. Mais c’est jamais lassant et toujours bien foutu. Ça a été pour moi un réel plaisir de lire cette histoire et d’avoir été pris entre les griffes puissantes de Franck Thilliez. Conquis !

Steve Cavanagh

Je ne pouvais pas clôturer ce top sans vous parler de Steve Cavanagh. Sans aucun doute MA révélation thriller de ces dernières années. Depuis 2011 et mon début dans le thriller, j’ai eu une vague adoratrice pour un auteur au-dessus des autres à chaque fois. Ça a commencé avec Jean-Christophe Grangé. C’est passé à Bernard Minier. Sebastián Fitzek. Olivier Norek, David Ellis et donc Steve Cavanagh. Je ne boude pas les autres auteurs. Je considère Olivier, par exemple, comme un des grands artisans et contributeurs du thriller actuel. Pour en revenir à Cavanagh, j’ai eu un coup de cœur immédiat. Dès les premiers lignes, l’identification au héros s’est faite. Et pourtant. J’ai commencé avec le 3e roman. Dès les premiers instants, j’ai su que ça collait entre Cavanagh, Flynn (le héros) et moi. Y’a parfois des choses qui sont inconscientes. Pour ce coup ci, ça s’est fait de façon naturelle. Je ne saurais être que dithyrambiques et plein d’éloges envers ces trois romans sortis. Sans doute mon avis n’est déjà plus vraiment objectif, malgré la façon dont je peux vous prouvez par A + B que ces thrillers contiennent tout ce que vous pouvez attendre d’un thriller. Apprendre des choses. Pas un temps mort. Un héros complet pour qui on ressent énormément de choses. Des rebondissements décapants. Des fins à couper le souffle. Et pas une overdose de tribunaux, malgré la profession de l’écrivain. Il prend le meilleur de son boulot, et le met dans ses romans. Autour de ça, il brode des histoires uniques qui vous absorbent autant l’âme que votre temps. Cavanagh, c’est purement addictif et on aime ça.

La défense

Un coupable idéal

13

Vers de nouvelles aventures

En 2020… Toujours plus de livres, autant connus qu’inconnus. Nous allons voguer vers des univers nouveaux mais aussi rester sur nos terrains de prédilection. Nous allons proposer d’autres genres d’articles, également. La musique est un sujet qui reviendra par séquences. Peut-être la culture ou les jeux vidéos.

Enfin, que ce soit Chris ou Tom, nous deux vous remercions de nous suivre dans nos articles, de participer et d’être présent. Préparez bien la nouvelle année et nous serons ravis de voir ce que vous, blogueur ou Instagrameurs, allez nous réserver pour cette nouvelle année !

Tom & Chris

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Matatoune dit :

    Un casse tête que ces top 10. Bravo pour le votre ! Au plaisir de vous retrouver l’année prochaine

    Aimé par 2 personnes

    1. tomabooks dit :

      Pour être un casse tête s’en est un… De mon côté, j’avais beaucoup plus de coup de cœur, mais il faut faire un choix 😬
      On reviendra encore plus en forme 💪. Bonnes fêtes de fin d’année 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Excellent top ! J’en ai lu quelques uns pour lesquels je partage ton enthousiasme et d’autres sont dans ma PAL !

    Aimé par 1 personne

    1. Pleack dit :

      Tu parles du top à Tom ?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s