Victime 2117 de Jussi Adler-Olsen : Puissance émotionnelle

Lorsque j’ai pu dire sur les réseaux sociaux que je commençais Victime 2117 (le huitième tome des enquêtes du département V de Jussi Adler-Olsen) sans avoir lu le reste, je peux vous dire qu’on m’est tombé dessus. Pas pour m’engueuler, mais simplement pour me dire que c’est dommage et que je n’allais pas tout comprendre.

J’ai refermé le roman publié chez Albin Michel en début de mois et je peux vous dire que j’ai pris une claque et que j’ai hâte de lire toute cette saga policière. Victime 2117 est d’une puissance émotionnelle incroyable et je vais tenter de vous dire pourquoi.

Je remercie l’équipe des éditions Albin Michel pour l’envoi et la découverte de ce magnifique roman.  

La 4eme de couverture

Le journal en parle comme de la « victime 2117 » : une réfugiée qui, comme les deux mille cent seize autres qui l’ont précédée cette année, a péri en Méditerranée dans sa tentative désespérée de rejoindre l’Europe.
Mais pour Assad, qui œuvre dans l’ombre du Département V de Copenhague depuis dix ans, cette mort est loin d’être anonyme. Elle le relie à son passé et fait resurgir de douloureux souvenirs.
Il est temps pour lui d’en finir avec les secrets et de révéler à Carl Mørck et à son équipe d’où il vient et qui il est. Au risque d’entraîner le Département V dans l’œil du cyclone.
Qui est Assad ? Victime 2117 est la réponse. Cette enquête est son histoire.

Victime 2117 : Puissance émotionnelle

Oui d’accord, j’avoue que commencer par le huitième tome d’une série policière a été une erreur, dans le sens où Victime 2117 spoil quand même pas mal sur certaines enquêtes et surtout sur le passé d’un personnage. Mais vous voulez que je vous dise ? C’est peut-être une erreur, mais cela ne m’a empêché de prendre une véritable claque littéraire avec ce nouveau roman de Jussi Adler-Olsen. Tout est présent dans ce livre pour que le lecteur soit embarqué dans une histoire incroyablement forte, prenante et surtout d’une puissance émotionnelle imparable. L’auteur a réussi à me mettre dans ses filets au bout de seulement un chapitre et je n’ai plus décollé de mon livre jusqu’au point final. Je peux même vous dire que j’ai englouti le dernier quart d’un seul souffle, tant la tension mise en place par l’auteur était à son paroxysme.
Victime 2117 a tout ce qu’il faut pour en faire une oeuvre à part, une oeuvre adaptable au cinéma, tant l’action est au cœur de l’histoire. Pour vous la faire courte et sans en dévoiler trop, Jussi Adler-Olsen mêle plusieurs histoires durant son roman. Celles-ci paraissent, dans un premier temps, éloignées l’une de l’autre, mais on se rendra vite compte que tout est lié. Ce roman joue avec une peur qui est présente au quotidien chez de nombreuses personnes en Europe depuis quelques années déjà. L’auteur va nous parler d’une cellule terroriste qui arrive sur le sol européen pour mettre en place une attaque meurtrière. C’est le point de départ de cette histoire et tout cela réserve encore bien des surprises.

victime-2117-jussi-adler-olsen

Avec Victime 2117, j’ai pu découvrir la plume de l’auteur, mais aussi comprendre que l’auteur avait implanté tous ces personnages avec minutie depuis le début. On sent qu’ils sont tous profonds, développés et qu’ils bénéficient d’une relation entre eux. Je suis arrivé en cours de route et j’ai eu cette impression que les personnages étaient vivants, qu’ils avaient eu leur vie avant ce tome et même encore avant. Tout cela aurait pu me gêner, mais je dois dire que j’ai été cueilli par la puissance émotionnelle mise en place par Jussi Adler-Olsen. Comment ne pas être sensible face à cette histoire que nous conte l’auteur ? Comment ne pas ressentir de peine et de rage avec ce qui est dévoilé durant cette enquête ? C’est tout bonnement impossible et je trouve cela formidable que ça prenne sur quelqu’un qui ne connaissait rien à l’univers. Fan de la première heure, vous allez être servi et je pense que vous aurez besoin d’un mouchoir ou deux. L’émotion est forte, mais elle semble surtout réelle. Je peux dire que j’ai vraiment ressenti de la peine durant la totalité de cette lecture, mais aussi une rage profonde qui n’a fait que grandir page après page, jusqu’à atteindre un point de non retour.
Tout cela est dû au fait que l’auteur maîtrise ses effets et surtout son rythme. Victime 2117 commence de façon banale pour une enquête policière et Jussi Adler-Olsen prend son temps pour déployer ses pions. On ne saisit pas forcément tout au début, puis tout s’emboîte et là c’est trop tard. On est pris dans une frénésie, une tension permanente, parfois insupportable et ce jusqu’à la fin. Échec et mat, j’ai terminé ce roman comme une véritable éponge exténué et le pire, c’est que j’en redemande.


Voilà vous l’aurez compris, je suis tombé raide dingue de ce département V, d’Assad, de Carl, de Rose et de la plume de Jussi Adler-Olsen. Victime 2117 a été une lecture prenante, éprouvante psychologiquement et émotionnellement. Je ne peux que vous conseiller de le lire et je dirais comme les autres finalement (il est peut-être préférable de tout connaître pour lire celui-ci), mais sinon vous ferez comme moi et vivrez les autres enquêtes comme des flashbacks. 

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Fan depuis le 1er tome de JAO, ce dernier opus est dans ma pal hâte de connaître Le passé d’Assad.
    Dans chaque tome, on découvre un peu plus chaque personnage, leur force, leur fêlures. Et j’adore cela.
    😉

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      ça me donne encore plus envie de tout découvrir ! C’est mon objectif de l’année :p
      En plus, tu le vends très bien ! J’espère que tu vas apprécier cette nouvelle enquête 🙂

      J'aime

  2. J’ai hâte de le lire ….

    J'aime

Répondre à tomabooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s