Obsession de Michaëla Watteaux : un thriller qui n’a pas répondu à toutes mes attentes

Êtes-vous obsédé par quelqu’un ou quelque chose ?

Le roman dont je vais vous parler aujourd’hui ne devrait pas arranger votre cas malheureusement. Obsession de Michaëla Watteaux publié chez City Éditions est à l’honneur sur le blog.

La 4eme de couverture

Cela fait quinze ans que Rose Treymin a disparu lors d’une promenade en forêt. Personne n’a jamais revu la fillette. Depuis, Iris, qui accompagnait Rose, est hantée par la culpabilité de l’avoir perdue de vue ce jour-là.
Lorsqu’un auteur à succès propose à Iris de raconter ce qui s’est passé pour son futur livre consacré à l’affaire, la jeune femme accepte, espérant ainsi tourner la page. Et peut-être surmonter le « complexe du survivant ».
Mais subitement, les fantômes du passé ressurgissent. Une SDF qui ressemble trait pour trait à Rose Treymin a été aperçue en Suède. Mais alors, à qui appartiennent les ossements qui viennent d’être découverts dans une forêt de la région parisienne ? Entre vengeance et rédemption, l’enquête emmène Iris loin, très loin, au cœur de la noirceur humaine…

Obsession : un thriller qui n’a pas répondu à toutes mes attentes

Obsession de Michaëla Watteaux aura de quoi vous surprendre, puisque sous ces airs de thriller psychologique se cache un drame d’une forte intensité. Pourtant, à la lecture des premières pages, rien ne présageait une telle direction. L’autrice nous embarque dans un thriller sur la disparition d’une jeune fille 15 ans auparavant. Celle-ci revient sur les conséquences désastreuses qu’un tel événement provoque chez les proches de la victime (famille, amis), ainsi que parmi les enquêteurs qui vivent avec cette disparition sur la conscience. Obsession semble réel tant la romancière s’évertue à mettre en place un événement plausible en s’inspirant de divers faits divers comme la disparition du petit Grégory. Ici, nous sommes face à une longue enquête de 15 ans qui s’est enlisé dans les difficultés et dans les erreurs commises par la police, la justice et les médias. Certaines personnes continuent à se battre pour retrouver cette jeune fille, pour connaître la vérité. Le cas obsède depuis tellement longtemps et celle-ci explose avec les réseaux sociaux. 

Michaëla Watteaux sait y faire pour maintenir notre attention tout au long de cette histoire. Toute cette stratégie est basée sur des phrases et des chapitres courts permettant d’enchaîner les pages s’en nous en rendre compte. Le cas Rose commence à nous obséder. L’autrice est douée pour mettre en place un scénario solide, ainsi que des personnages à la personnalité et à la psychologie fouillée. Si je n’ai pas énormément ressenti d’empathie pour certains d’entre eux, j’ai tout de même pu retrouver ce que je recherche dans un thriller psychologique. Je ne vais pas trop vous en dire pour ne rien vous gâcher, mais la romancière nous embarque dans un roman choral où nous allons suivre une jeune femme atteinte du syndrome du survivant qui tente de survivre dans la jungle parisienne, un auteur qui doit écrire un roman sur cette disparition, une enquêtrice qui essaie de retrouver Rose, malgré les années. Chaque chapitre est une alternance des points de vues, permettant d’avancer dans cette histoire et d’avoir plusieurs clefs en mains pour trouver la solution. Obsession est un hommage au monde du cinéma et plus particulièrement à celui de Bergman qui apporte un plus dans cette histoire.

obsession-michaela-watteaux

Au milieu de toute cette enquête se joue le drame d’Iris, jeune femme qui se sent coupable pour la disparition de Rose. Elle était là quand la jeune fille n’est plus jamais revenue. Depuis, elle vit avec le syndrome du survivant. Elle voit Rose partout, elle sent sa présence. Elle se sent épiée, victime et bourreaux. Elle change de nom pour s’en détacher tout en essayant de percer dans le monde du cinéma, notamment auprès de son idole pour lequel elle voue une véritable obsession. Plus les pages se tournent et plus la tension se fait sentir dans cette histoire. Michaëla Watteaux maîtrise ses effets et notamment ses ellipses qui apportent son lot de suspicion vis-à-vis du personnage d’Iris. Est-ce que celle-ci dit la vérité ou devient-elle paranoïaque ? L’autrice installe le doute chez nous et le cas Iris s’ajoute à notre obsession.
Malheureusement, il y a quelques petits points qui m’ont chagriné et qui m’ont surtout fait sortir un peu de cette histoire obsédante. Je n’ai pas pu m’empêcher de trouver que l’autrice s’éloignait de l’histoire de base pour aller puiser dans d’autres sujets d’actualités qui n’avaient pas vraiment leur place ici. On retrouve des allusions aux nouveaux jeux dangereux que l’on peut retrouver sur le net, mettant en danger la vie des adolescents, mais également au mouvement metoo ou balance ton porc. Peut-être que je suis passé à côté de ces allusions et de leur nécessité, mais je pensais vraiment être plongé de A à Z dans l’enquête d’une disparition.


Bien que certaines choses m’aient dérangé dans cette histoire, je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman de Michaëla Watteaux où le mot obsession prend tout son sens, page après page.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s