Hellfest – Le festival raconté par les groupes de Cédric Sire et d'Isabelle Marcelly

Dans la vie, il y a des moments où un livre vous fait très envie. Vous en parlez très souvent autour de vous, vous envoyez des liens, des photos que l’information entre bien dans les cerveaux. Vous vous dirigez directement vers lui dès que vous entrez dans une librairie. Le temps passe, la date de votre anniversaire approche. Vous espérez retrouver ce livre sous un beau paquet cadeau. Vous vous rendez compte qu’il n’est pas là. Vous n’en faites pas tout un drame. Vous attendez quelques semaines, voire quelques mois de plus et vous finissez par l’offrir à un être cher, comme ça vous êtes sûr de l’avoir chez vous.

Ce message est tiré d’une histoire vraie. En fait, c’est la mienne.

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre, que dis-je d’un objet que tout fan de Metal devrait avoir chez soi. Aujourd’hui, je vous parle du Hellfest – Le festival raconté par les groupes de Cédric Sire et d’Isabelle Marcelly

festival-hellfest-clisson

La 4eme de couverture

Le Hellfest, le plus grand festival de la scène metal et hardcore internationale, raconté pour la première fois par les groupes

Mötorhead, Ghost, Gojira, Slash, Megadeth : depuis quinze ans, les plus grands noms du metal se sont produits au Hellfest. Chaque année, ce sont des milliers de festivaliers qui investissent la petite ville de Clisson pour assister à cet événement.

Nightwish, Behemoth, Avatar, Sabaton, Soulfly, Arch Enemy, Phil Campbell, Phil Anselmo…

Dans ce livre, 100 artistes emblématiques prennent la parole et dévoilent souvenirs et anecdotes inédites, le tout illustré par des photos exceptionnelles.

Plongez au cœur du Hellfest, au plus près des groupes et des scènes d’un festival hors du commun !

Bon, est-ce encore utile de présenter le Hellfest ? Oui ? Bon d’accord si ça vous fait plaisir ! Il est important de rappeler que le Hellfest Summer Open Air s’est créé sur les cendres d’un autre festival géré par Ben Barbaud, Le Furyfest, et qui a connu bien des déboires financiers. Avant d’être la grosse machine que l’on connaît aujourd’hui, le Hellfest était un festival à taille humaine, mais l’envie était déjà bien présente. Dès le début, les équipes ont fait ça avec passion, avec amour pour la musique extrême et c’est pour cela que le festival est devenu si gros, si important et si reconnu dans le monde entier. En seulement 15 ans, le Hellfest a su s’imposer comme le meilleur festival de Metal et de musique extrême du monde. Clisson, petite ville médiévale de Loire-Atlantique, devient la ville la plus connu durant quelques jours et voit une horde de 180 000 festivaliers fouler ses terres. 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de dire que c’est Cédric Sire, auteur de thriller prolifique depuis 2005 et sa compagne, Isabelle Marcelly, journaliste musicale, qui se sont lancés dans ce magnifique projet pour nous offrir un objet unique de près de 2,5 kg, pour 300 pages de pur bonheur.
Cédric Sire n’a jamais caché son amour pour les musiques extrêmes, que soit dans son attitude, dans son look de tous les jours ou dans ses écrits. Le metal transpire dans chacun de ses romans, que ce soit par le biais de l’occultisme, des références musicales, mais aussi des petits easter eggs cachés dans de petits détails. Du coup, tout ça pour dire que ce n’est pas une surprise de voir cet auteur et sa compagne être les maîtres de ce projet.

hellfest-gojira

Parler du Hellfest, c’est toujours une bonne idée. Mais ici, c’est encore mieux puisque ce sont les groupes qui en parlent. La tâche est colossale et on sait que la passion transpire de chacune des pages, notamment quand le Hellfest – Le festival raconté par les groupes débute sur la préface de Tobias Forge, chanteur charismatique du groupe Ghost. Les premières pages ne sont pas une surprise, car qui mieux que cet homme pouvait ouvrir le bal ? Peut-être Lemmy, mais il était déjà trop tard.
Je vous rassure tout de suite, ce livre est fait pour tout le monde, enfin du moins pour celles et ceux qui aiment et qui apprécient ce genre musical. En tout cas, il y en a pour tous les goûts dans ce listing. On passe du groupe très connu, à celui qui l’est beaucoup moins. On suit avec délectation toutes les anecdotes des groupes et on suit l’évolution du festival. Bien sûr, certains moments vont revenir en tête. Comme le concert catastrophique de Slipknot durant le Furyfest ou encore cette édition 2007 où le Hellfest s’est fait dans la boue…

Au travers de ces 300 pages, on découvre des groupes sous un autre jour. On se rend vraiment compte qu’il y a des hommes et femmes tout à fait normaux derrière certaines grosses machines et que ce sont avant tout des fans de musique extrême. On sourit à l’évocation de certains souvenirs, de certaines rencontres entre musiciens, entre fans. Les musiciens restent de grands enfants et c’est un plaisir de lire ce qu’il pense du Hellfest. On comprend rapidement que les musiciens portent le même regard que nous sur ce beau festival. Tout est passionnant à lire, même si vous ne connaissez pas le groupe ou que vous n’appréciez pas leur musique. Chaque regard sur le Hellfest est important, plein d’amour, d’envie de partage. On réalise encore plus que le festival tient une place importante dans la vie des musiciens. Certains groupes se sont vus propulsés grâce à leur passage sur scène, tandis que d’autres sont entrés dans la légende.

hell-city-square-hellfest

Hellfest – Le festival raconté par les groupes est un objet qu’il faut avoir impérativement avec soi, ne serait ce que pour admirer la cohésion des chapitres, la beauté des photographies et les témoignages important de tous les groupes. La passion se ressent chez tout le monde, l’envie de partage également. Je ne dirais rien de plus, à part merci. Merci au Hellfest de nous faire vivre des moments inoubliables, merci aux groupes de nous faire vibrer à chaque concert, merci à Cédric Sire et Isabelle Marcelly de mettre si bien en avant notre culture, avec passion et avec amour. 

hellfest-le-festival-raconte-par-les-groupes-cedric-sire-isabelle-marcelly

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’avais déjà prévu de l’offrir à mon père mais tu m’as un peu plus convaincue, haha. Je suis certaine qu’il va beaucoup aimer !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Si ton père aime cette musique et s’il est curieux, alors je suis sûr que ce sera le meilleur cadeau :p

      J'aime

  2. Moi je n’ai pas ta patience, alors je me le suis offert lors du passage des auteurs à Mons… J’en suis repartie avec un magnifique livre, deux superbes dédicaces et des étoiles plein les yeux !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      J’espère pouvoir recroiser le chemin de Cédric Sire et de sa compagne durant l’année, histoire d’avoir une belle dédicace 🙂 Je vais le prendre avec moi à chaque concert d’un des groupes cités (on ne sait jamais 🙂 )

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s