La Playlist de la semaine #3

Journal de confinement

Jour : Je ne sais plus combien.

Les jours s’enchaînent et se ressemblent, au point que j’en oublie la date. Mes journées s’organisent toujours de la même façon : Je me lève, je me prépare, je sors le chien et je prends de quoi écouter de la musique, afin de vous préparer la playlist qui arrive.

La Playlist de la semaine #3

BARONESS – Tourniquet

On commence tout en douceur aujourd’hui avec ce morceau de Baroness interprété durant le confinement. Je crois que je n’ai pas grand chose à en dire, à part que ce titre et cette interprétation est tout bonnement magnifique. Le groupe, même séparé, arrive à transmettre toute une palette d’émotions qui ne vous laissera pas complètement indifférent. C’est beau, c’est grandiose. Il ne m’en faut pas plus pour apporter un peu de clarté à cette situation. 

ME AND THAT MAN – You Will Be Mine (Feat Matt Heafy)

Changement d’ambiance avec Me And That Man, le projet solo de Nergal du groupe Behemoth. Le chanteur use à nouveau de son charisme pour nous offrir un second album aux ambiances country, idéal pour voyager, pour sentir la chaleur des grands espaces et espérer de jours meilleurs. La particularité de ce nouvel album vient du fait que Nergal s’est entouré de grands noms de la scène metal pour chacun de ses morceaux. Ici, nous avons la participation de Matt Heafy de Trivium et c’est, pour moi, le meilleur morceau de cet album. 

HEILUNG – Norupo

Tel un bipolaire, je change encore d’ambiance pour partir dans des contrées plus nordiques et plus tribals avec le groupe Heilung, que nous avions découvert lors de l’édition 2018 du Hellfest. On est assez loin de ce que je recherche habituellement, mais il faut bien avouer que le groupe offre une dépaysement des plus totales pour son auditeur. On plonge instantanément dans le froid, le nord de l’Europe et dans un univers à la fois poétique et sombre. Norupo donne l’impression de participer à un rite païen. On suit cela en fermant les yeux, tout en prenant part à la transe. 

LAMB OF GOD – New Colossal Hate

Oui, oui, oui, vous avez déjà eu le droit à un morceau de Lamb Of God sur la première playlist… Je n’y peux rien si le groupe revient en force et me ravit toujours autant morceaux après morceaux. Ici, on est sur des sonorités assez classiques, mais toujours aussi efficace, que ce soit au niveau du riffing ou du chant. Je n’avais pas beaucoup de doutes avec cette sortie, mais maintenants, il est indéniable que je me procure l’album à sa sortie (19 juin 2020) et que le groupe fera partie des immanquables pour les prochains concerts. 

TRIVIUM – Amongst The Shadows & The Stones

Trivium, c’est un peu le groupe que je suivais de très très loin, dont j’écoutais quelques morceaux par ci, par là, mais sans m’y intéresser plus cela. C’est en rencontrant madame (fan de la première heure) que j’ai commencé à écouter davantage (souvent contre mon gré dans feu 106 rouge, repose en paix). Si dans les premiers temps, Trivium n’avait retenu mon attention, c’est en les voyant sur scène au Hellfest que ma vision a changé. J’ai commencé à m’intéresser aux différents membres du groupe et j’ai remarqué que Matt Heafy avait l’air d’être un bon gars, pas prise de tête et surtout d’être un virtuose dans son domaine. Le nouvel album du groupe est arrivé hier dans les bacs, et si les deux premiers morceaux ne m’avaient pas plus conquis que cela, je dois dire que celui-ci est à part. Dès les premières mesures, le groupe a su apporter ce qu’il m’avait manqué avant. Complexité, changement de tempo et de riff font déjà de ce titre l’un de mes favoris. 

THE BLACK DAHLIA MURDER – Child Of Night

Je n’avais pas encore eu le temps de me pencher sur le nouvel album de The Black Dahlia Murder, mais c’est maintenant chose faite ! Je n’ai jamais été un grand habitué du groupe, mais je dois bien admettre que ce morceau a su capter mon attention de la meilleure des façons. J’ai l’impression de me répéter, mais le groupe réussit à apporter une atmosphère qui me parle de plus en plus. Quelque chose de sombre, de pas très propre et d’inquiétant. Il ne me faut pas plus pour apprécier cette nouvelle cuvée et d’être déçu de les manquer lors de l’édition du Hellfest…

MORTAL HATRED – X Treme Xenomorph Violence

Avant de vous parler de ce titre, je vous invite fortement à vous abonner au compte youtube de Hardcore Worldwilde ! Véritable mine d’or pour faire des découvertes dans tout ce qui touche au hardcore, mais aussi dans d’autres branches en Core. Il ne se passe pas une seule journée sans que je tombe sur un nouveau groupe auquel j’accroche tout de suite. C’est le cas de Mortal Hatred qui allie la brutalité du hardcore, mais aussi des penchants bien plus sombres qui semblent venir tout droit du black. 

YATA – Sky On Fire

On finit avec l’intervention de Yata, groupe belge de Metalcore qui saura ravir tous les amateurs du genre. Le riff est ultra efficace et donne envie de casser des bouches, idéal pour se défouler dans son salon. C’est encore une découverte que je dois à la chaîne Hardcore Worldwilde et je pense que ce sera assez compliqué de tomber sur le groupe en concert dans notre coin reculé de la Bourgogne, mais on ne sait jamais. 

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Moi, je suis dans ma période Skunk Anansie…

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je connais très peu, mais j’irais pencher une oreille 😋

      J'aime

      1. Because of you est particulièrement pas mal !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s