Le Cri des corbeaux de Matthieu Parcaroli : un premier roman plus que savoureux

Depuis quelques jours, mon envie de lire était au plus bas. Je n’arrivais pas forcément à entrer dans les histoires, je ne ressentais pas cette envie de lire à tout prix, comme lorsque l’on ressent une sensation de manque. Je commençais à sentir la fameuse panne livresque arriver et puis j’ai sorti le roman de Matthieu Parcaroli de ma PAL et là, ce fut la révélation ! 

Aujourd’hui, je vais vous parler de ce premier roman savoureux, Le Cri des corbeaux, publié aux Éditions Le Masque.

la 4eme de couverture

Après avoir participé à un concours en ligne, Julie et Théo gagnent un week-end pour deux tous frais compris dans une sublime villa à la montagne près du lac des corbeaux. Pour ce jeune couple modeste, c’est le voyage de noces qu’ils n’ont jamais pu s’offrir. Sur place, le rêve s’arrête…

Le cri des corbeaux : un premier roman plus que savoureux

Premier roman de la part de Matthieu Parcaroli et première réussite ! Le Cri des corbeaux est un thriller psychologique qui peut laisser perplexe en lisant les premières pages, tant l’auteur semble nous offrir un roman assez classique dans son genre. J’aurais dû me méfier davantage, car le romancier va retourner la situation de la meilleure des façons. Je ne vous cache pas que l’écriture de cet avis sera difficile et il sera peut-être assez court, car je ne voudrais pas vous gâcher la surprise de cette petite pépite Made in Lorraine.
Dès les premières pages, on fait la connaissance d’un couple qui se rend dans une maison de location après avoir gagné un séjour lors d’un concours. Crise de couple en vue ? Piège en approche ? Vous ne saurez rien tout de suite, car Matthieu Parcaroli sème le doute. On se love dans cette habitation qui a tout du rêve, perdue dans la montagne. Avec son grand terrain et son Jacuzzi, l’auteur nous invite à suivre ce petit couple mignon qui profite de leurs vacances bien méritées. On ne se rend pas compte que celui-ci joue déjà avec nous et qu’il nous endort, car un autre couple débarque dans le jeu et là, c’est la douche froide… L’ambiance devient à la fois glaciale et électrique, les tensions arrivent et personne n’arrive à joindre les organisateurs du concours. Une seule solution : sortir et chercher de l’aide ou du réseau… Les personnages se séparent en deux groupes, les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Tout se passe bien, jusqu’à la découverte qui va tout changer ! Ah oui, j’ai failli oublier, jusqu’à la disparition d’un personnage…

avis le cri des corbeaux matthieu parcaroli

En quelques lignes l’auteur renverse la situation initiale de ce thriller psychologique pour plonger dans un huis-clos montagnard glacial, angoissant et problématique entre les personnages. La confiance entre eux n’était pas vraiment présente, mais ce sera encore pire par la suite. Matthieu Parcaroli fait preuve d’ingéniosité dans ce roman, car celui-ci opère un mélange des genres qui assure un rythme explosif. Il ne vous faudra pas plus de deux heures pour arriver au bout de ce thriller et je vous conseille de le lire d’une traite pour ressentir tout ce que l’auteur a voulu faire transparaître. D’un thriller psychologique, Le Cri des corbeaux se transforme en huis-clos diabolique, en une partie de cluedo angoissante, pour finir dans une espèce de survival où la folie n’est jamais très loin.
Les pages s’enchaînent à une vitesse incroyable, les rebondissements sont présents et l’auteur nous entraîne dans une histoire à la finalité insondable. On arrive aux vingt dernières pages, on ne sait toujours pas où l’auteur veut en venir. On se demande comment celui-ci va pouvoir faire pour conclure et c’est à ce moment précis que le génie de Matthieu Parcaroli entre en jeu… Je ne dirais rien à son sujet, sauf que la chute est imprévisible, sensationnelle et qu’elle vous restera en tête durant de longues semaines… 

L’auteur réussit à nous faire passer par toute cette palette d’émotions et d’angoisses avec seulement 230 pages au compteur. Matthieu Parcaroli ne s’encombre pas avec des descriptions à rallonge et pourtant, on arrive à tout ressentir. Le romancier brouille les pistes, l’envie de savoir est là et elle est même décuplée. La sensation d’insécurité, d’étouffement devient de plus en plus forte pour nos personnages, mais aussi pour nous. On a envie que tout cela s’arrête, mais Le Cri des corbeaux est loin d’en avoir fini avec nous… Notre imagination carbure, car Matthieu Parcaroli s’arrête toujours au bon moment, là où l’esprit fait le reste, là où l’esprit nous fait penser au pire…


Dans ce huis-clos angoissant, l’auteur prouve qu’il maîtrise ce style si codifié en prenant quelques libertés, en apportant ses propres références pour en faire une oeuvre unique. C’est aussi par le développement de ses personnages et par leurs failles que Matthieu Parcaroli se démarque des autres récits. En explorant leurs peurs profondes, l’auteur réveille les nôtres et ce séjour idyllique en pleine montagne devient un véritable cauchemar, prenant vie sous nos yeux, sans que l’on puisse y faire quelque chose… Le Cri des corbeaux est une réussite à bien des niveaux et je vous le conseille plus que de raison ! 

6 commentaires Ajouter un commentaire

    1. tomabooks dit :

      J’espère que ça va te plaire ! Le roman n’est pas très cher alors c’est idéal pour se lancer 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Tu ne peux pas donner plus envie qu’avec cette chronique ! Je ne connaissais pas du tout mais là, je ne peux vraiment pas passer à côté. Je suis curieuse de voir comment l’auteur arrive en 230 pages à produire tout ce que tu décris. Pas sûre que je le lise en 2h mais ça, ce n’est qu’un détail 😄

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Ton commentaire me fait vraiment plaisir ! C’est vraiment un roman à découvrir et un jeune auteur à soutenir 😉. En plus, le roman ne coûte pas très cher 😈

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s