Le jour des cendres de Jean-Christophe Grangé : redécouverte d’un auteur

Il arrive dans la vie d’un lecteur qu’un roman nous marque au point où on s’empresse d’acheter d’autres romans de l’auteur. Et puis, on en lit un autre, mais la magie ne prend pas… 

Si je vous dis cela, c’est parce que c’est ce qui m’est arrivé avec Jean-Christophe Grangé. J’ai découvert Les rivières pourpres lorsque je suis entré au lycée et j’ai essayé par la suite de lire La ligne noire, mais je n’ai jamais réussi à aller jusqu’au bout…

Aujourd’hui, je vais vous parler de son tout dernier roman et donc de ma redécouverte d’un auteur avec Le jour des cendres publié aux Éditions Albin Michel.

La 4eme de couverture

Pierre Niémans, de l’office central des crimes de sang, et son adjointe Ivana Bogdanovitch sont envoyés en Alsace pour une nouvelle enquête. Un homicide a eu lieu au sein d’une communauté religieuse qui vit, sur le modèle des anabaptistes, de ses exploitations agricoles, et notamment de son prestigieux vignoble. Le corps d’un des principaux responsables a été retrouvé sous les décombres d’une église en pleine réfection. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un meurtre. Cependant l’autopsie a été pratiquée à la va-vite, l’église n’a pas été mise sous scellés et une fresque importante a disparu. Mais où trouver le coupable ? Est-ce une vengeance, un règlement de compte, ou la dissimulation d’un terrifiant secret ?

Le jour des cendres : redécouverte d’un auteur

Chose rare, je vais débuter cette chronique avec un avertissement. Le jour des cendres de Jean-Christophe Grangé ne peut pas être véritablement considéré comme un roman inédit. En effet, il s’agit en vérité de la novélisation d’un épisode diffusé lors de la première saison de la série Les rivières Pourpres sur France 2. Il serait donc dommage de se lancer dans ce roman en ayant déjà vu l’épisode en question, ce qui n’est pas le cas pour moi.
Après cette petite précision, je peux commencer à vous parler de ce roman et de son auteur. Comme vous l’avez compris, je redécouvre complètement Jean-Christophe Grangé avec ce roman. Le jour des cendres semble être le troisième tome de la série revenant sur le commissaire Niémans et je peux vous garantir qu’il peut être lu indépendamment. Bien sûr, quelques éléments nous échappent, mais ceux-ci n’ont pas réellement d’importance dans cette nouvelle enquête.

Ne vous attendez pas à un thriller violent et qui tabasse en ouvrant ce roman, mais ayez en tête que le romancier nous offre plus un policier sympathique à découvrir. La 4eme de couverture avait tout pour me plaire, puisque Jean-Christophe Grangé semblait nous plonger dans une communauté religieuse aux préceptes qui datent d’un autre temps. Cette attente a été comblée, puisque l’auteur nous plonge dans une ambiance froide, oppressante et glauque, comme on peut en voir dans certains films de série B. On sent que rien n’est claire au sein de cette période de vendange et la présence de cette communauté religieuse va décupler cette atmosphère particulière. Ce qu’il y a de remarquable avec Grangé, c’est qu’il n’y va pas par quatre chemins. Les descriptions sont à la fois courtes, mais pleines d’informations et le rythme s’intensifie au fur de la lecture. Les chapitres ne dépassent pas les cinq pages, si bien que l’auteur nous plonge dans une frénésie de lecture parfois incontrôlable. L’essentiel est là, l’histoire fonctionne à la perfection sur nous, mais on sent que le roman est tiré d’un épisode de la série TV. On a l’impression que l’auteur ne va pas plus loin, alors qu’il avait toutes les cartes en main pour développer plus intensément son histoire et ses thématiques. Si Le jour des cendres est un roman plaisant à découvrir, celui-ci donne tout de même l’impression de rester en profondeur, alors qu’il y aurait tant à dire. 

avis Le jour des cendres de Jean-Christophe Grangé

Pour le reste, je dois dire que l’on plonge corps et âme dans cette enquête et que l’on suit le commissaire Niémans avec plaisir. On redécouvre un policier bourru, direct, parfois froid, mais qui va jusqu’au bout de ses convictions. Jean-Christophe Grangé va jouer sur l’alternance des points de vue entre son commissaire et le personnage de Ivana Bogdanovitch, son adjointe qui s’est infiltré parmi les vendangeurs pour en apprendre un peu plus sur cette communauté. Cette alternance permet à l’auteur de maintenir une tension permanente durant la totalité de son enquête. Tous les curseurs sont là pour que l’on suive avec avidité les recherches des deux côtés et que l’on finisse par se faire notre propre avis sur la résolution de l’enquête (assez facile au demeurant).
Le Jour des cendres reste tout de même une assez bonne surprise pour moi, car j’ai pu retrouver certaines thématiques qui m’avaient marqué lors de ma lecture des Rivières Pourpres, notamment avec ce qui touche à la religion, les sciences et encore une autre, mais que je ne peux vous dévoiler. Il ne manquait pas grand-chose pour faire de ce roman un coup de cœur, mais l’aspect scénario romancé a eu raison de moi. 


Vous l’aurez compris, Le jour des cendres est un roman à découvrir si vous êtes dans la même position que moi, c’est-à-dire en tant que lecteur qui n’a jamais lu de Jean-Christophe Grangé. Le roman souffre de sa petite longueur, puisque l’on aurait pu espérer en avoir beaucoup plus, tant les thématiques abordées sont très intéressantes et prenantes. L’auteur semble ne pas réussir à dépasser son aspect scénarisé, bien que le tout reste de très bonne facture. Ce nouveau roman devrait ravir les amateurs du genre et donner envie d’en savoir plus sur les autres oeuvre de l’auteur. 

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je n’ai pas lu Grangé depuis Lontano, celui-là me donnait vachement envie et je n’ai rien suivi à la série… tu as lu Le serment des limbes et Miserere ??😨

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Non seulement Les Rivières Pourpres, mais le roman m’a quand même donné envie de retenter le coup avec l’auteur ! Du coup je garde les deux titres en mémoire 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Oh lala oui… je croie que c’est ceux qui m’ont le plus marquée… La forêt des Mânes aussi 😨😱 tu m’en diras des nouvelles

        Aimé par 1 personne

      2. tomabooks dit :

        Tu m’intrigue là ! 😍

        Aimé par 1 personne

  2. Xander dit :

    Je n’ai jamais essayé cet auteur, à voir du coup 😁

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      À choisir sur les deux que j’ai pu lire, je te conseille Les rivières pourpres 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Xander dit :

        Ah, le célèbre 😱😱

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s