Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemiec : polar rural et politique inoubliable

le

Quand la rentrée littéraire coïncide avec l’actualité brûlante de ces derniers mois, cela donne à coup sûr un roman inoubliable. 

Aujourd’hui, je vous parle d’Alabama 1963, le premier roman de Ludovic Manchette et de Christian Niemec publié chez Cherche midi.

La 4eme de couverture

Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent…
Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime.
Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge :  » Les petites filles, ça disparaît pas comme ça… « 
Deux êtres que tout oppose. A priori.

Alabama 1963 :
polar rural et politique inoubliable

Le duo Ludovic Manchette et Christian Niemiec nous entraînent dans une USA pas si lointaine pour nous offrir un polar mêlé d’un drame d’une grande intelligence et surtout d’une grande sensibilité. Il est indéniable que les auteurs connaissent le paysage américain, son histoire et ses cicatrices, tant les deux auteurs nous dépeignent une Amérique profonde, encore gangrenée par la ségrégation raciale. Les lois Jim Crow sont encore en vigueur dans cette partie du pays, si bien que nous sommes témoins de “racisme ordinaire” pour l’époque où les personnes de couleurs n’avaient pas le droit de monter dans une voiture avec une personne blanche ou encore que ceux-ci avaient leur propre laverie, histoire que les blancs ne soient pas importunés par cette partie de la population.
Alabama 1963 enchaîne les situations ubuesques, si bien que le roman joue sur plusieurs tableaux. Entre dégoût d’un passé pas si lointain et le rire face à tant de bêtises et de réflexions des deux côtés de la barrière, le roman devient un petit bonbon acidulé dont on réclame une nouvelle fournée.

Dans toute cette histoire, il y a aussi des personnages hauts en couleur, forts de caractère, avec des failles, un passé qui les ronges, de la bêtises en eux, mais surtout une certaine tendresse qui prend le pas sur le reste. Le duo Ludovic Manchette et Christian Niemiec nous offrent de suivre une amitié qui prend forme entre deux individus que tout oppose. Les deux personnages vont apprendre à s’apprivoiser, à se faire confiance et ils vont grandir ensemble, afin de devenir meilleur. L’évolution est en marche dans cette société et ce moment charnière vers une égalité quasi-utopique se voit cristalliser avec les personnages de Bud et d’Adela. (Quasi-utopique ? Vous n’allez pas me dire que la situation actuelle est parfaite quand même.)

L’écriture des deux romanciers est simple, les pages se tournent à une vitesse folle grâce à une plume très cinématographique qui permet aisément de s’imprégner des décors, de l’ambiance et de son époque historique. Le roman des deux auteurs se lit d’une traite, tant le suspense est présent et n’arrive plus à nous lâcher. Plusieurs drames se jouent dans ce roman. Les disparitions de plusieurs petites filles noires et la découverte des corps qui passent bien souvent en arrière-plan. Les deux auteurs choisissent ce contexte pour mettre en place tout un microcosme qui tourne autour d’une société en mutation. Ludovic Manchette et Christian Niemiec réussissent leur coup, puisque nous ne cherchons pas vraiment à nous focaliser sur l’auteur des enlèvements et des meurtres, mais bien sur cette population qui évolue, cette amitié qui naît. La fin arrive avec finesse et nous saisit avec force, si bien qu’Alabama 1963 se transforme bel et bien en un coup de coeur, mais surtout en un roman qui ne s’oublie pas. 


Et maintenant, que faire ? Et bien, il va falloir aller chez votre libraire pour vous procurer ce roman, parce qu’il faut absolument le lire. Et puis, il faut espérer retrouver Alabama 1963 au cinéma ou en série TV, parce que ce serait merveilleux à voir. Voilà, il n’y a rien de plus simple. Je vous souhaite, par avance, une belle découverte. 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je note merci de ton avis !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      J’espère que tu te laissera tenter par le duo 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s