Injustice, les dieux sont parmi nous – Année un de Tom Taylor

le

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans ma tête, mais une certaine envie de me remettre à la lecture de Comics est revenue en moi. Ni une, ni deux, j’ai couru dans ma boutique spécialisée pour avoir quelques conseils. C’est comme cela que je suis partie avec quelques histoires sous le bras et des heures de régals en perspectives.

Aujourd’hui, je vous parle de Injustice – Année Un de Tom Taylor, un comics aussi dramatique qu’impressionnant. 

La 4eme de couverture

 Manipulé par le Joker, Superman tue la mère de son enfant à naître : Lois Lane. Fou de rage, l’Homme d’Acier s’en prend directement au Clown Prince du Crime et l’arrache des mains de Batman pour lui ôter la vie. Cet assassinat de sang-froid marque le début d’une ère sombre pour les héros de la Ligue de Justice. Une ère où chacun devra choisir soigneusement son camp : rejoindre la croisade aveugle de Superman contre le crime ou entrer en rébellion aux côtés de Batman.

Injustice – Année un : un comics aussi dramatique qu’impressionnant

Tous les joueurs de jeux-vidéo doivent connaître Injustice, puisque celui-ci avait fait sensation lors de sa sortie en 2013, puisque l’on pouvait incarner nos super-héros favoris et super-vilains pour un affrontement hors du commun. Face au tel succès de cette idée, Tom Taylor a voulu retranscrire et apporter encore plus de matière à une histoire qui en avait bien besoin. Alors que l’on aurait pu s’attendre à du simple fan service ou produit dérivé sans aucune saveur, le scénariste nous offre un prologue aussi intense que réussit.
Le scénariste nous prend dans ses filets dès les premières planches avec une séquence dramatique incroyable, une mauvaise blague qui tourne très mal et un déchaînement de violence parfaite.  Dès lors, les pages se tournent et ce premier intégral se déguste, se savoure avec une histoire adulte, passionnante, intelligente et profonde. La qualité des planches n’est pas en reste, puisque Raapack Jheremy fait un travail magnifique permettant de rendre la dynamique des coups, des combats, mais aussi de l’intensité émotionnelle qui peut se lire sur les visages des protagonistes.

Injustice, c’est une histoire passionnante qui pourrait rappeler celle de Civil War chez Marvel, mais avec une plus grande finesse, intelligence et une grande part de violence en plus. Des morts, il va y en avoir et pas qu’un peu….
Tom Taylor nous plonge dans un monde où Superman va devenir petit à petit un despote paranoïaque souhaitant éradiquer la violence sur Terre. Si l’idée est louable sur le papier, c’est la façon mise en place qu’il l’est moins. Dans un premier temps, l’homme d’acier nous apparaît comme un homme détruit, en proie à la haine et celui-ci nous touche au plus profond. Le personnage lisse qui m’a toujours moins plu que le chevalier noir a repris des galons dans mon estime avec cette histoire qui met en une lumière une dramaturgie que je ne lui connaissais pas. Au fil des planches, Superman devient de plus en plus radical dans ses idées, dans ses actes et nous nous détachons de lui, tant sa folie devient véritablement incontrôlable.
Injustice va mettre en place un jeu d’alliance opposant ainsi des amis, mais aussi des ennemis. Tous les personnages emblématiques de la Justice League ou encore de l’univers de Batman sont présents et si, la peur d’être perdu perdure durant quelques planches, celle-ci s’enfuit assez rapidement. Ce comics est parfait, même pour celles et ceux qui ne connaissent pas bien l’univers, car le scénario se suffit à lui-même pour nous faire entrer dans la danse et dans cette guerre.

Pour finir, Tom Taylor met en place de nombreuses thématiques durant cette première année qui finit de rendre ce comics très intéressant. Certaines sont là depuis la nuit des temps, comme la puissance de l’amour que l’on peut portait à un être cher ou encore comme le deuil et la destruction des amitiés. Tandis que d’autres surfent sur l’actualité qu’elle soit politique ou sociale, puisque le scénario va se baser sur de nombreux conflits armés se passant en Syrie ou en Irak pour appuyer son propos. Injustice est un comics profondément politique, qui sort du lot et qui pourra plaire au plus grand nombre.
Vous l’aurez compris, que vous soyez fan ou non de comics, je vous invite à découvrir celui-ci, tant Tom Taylor a fait un travail monstrueux sur cette histoire paranoïaque et violente.

Pour info : Cette année un d’Injustice se compose de quatre tomes, mais vous pouvez peut-être encore le trouver chez votre marchand de journaux au format intégral, car Urban Comics a sorti une édition spéciale pour l’été au prix imbattable de 4,90 € !
Ps : L’intégral arrive en novembre prochain, toujours chez Urban Comics. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s