Les décharnés : une lueur au crépuscule de Paul Clément

Bonjour à tous,

On se retrouve aujourd’hui avec un nouvel article littérature. Les zombies débarquent sur le blog et ça va faire très mal !
En octobre dernier, l’auteur indépendant Paul Clément avait lancé une campagne Ulule pour financer la sortie en édition limitée de l’intégrale des Orphelins de Windrasor. Sans avoir lu un seul écrit de cet auteur, je me suis fait plaisir et quitte à aider un auteur, j’ai commandé l’intégralité de ses romans.
Les décharnés est le premier roman de zombies que je lis et je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre.
Est-ce que Paul Clément a réussi à me surprendre ? Je vous dis tout avec cet article.

Provence. Une journée de juin comme une autre… jusqu’à ce que tout bascule dans l’horreur.
Imaginez que tous vos repères quotidiens ne soient soudain plus que des résidus du passé. C’est la réalité que Patrick, un agriculteur misanthrope et vieillissant, doit dorénavant affronter dans tout ce qu’elle a de plus terrible. Et que va-t-il bien pouvoir faire de cette gamine qu’il vient de sauver de ces monstres qui errent dehors ?
Sa vie vient de changer à tout jamais et pourtant ce n’est que le début…

Une histoire vivante

C’est bizarre d’écrire et de penser cela, alors que Les décharnés dépeint une Provence en pleine apocalypse zombie. Cependant, c’est bien ce que j’ai ressenti durant ma lecture. Paul Clément nous offre une histoire bien plus humaine que ce à quoi je m’attendais. Même avec un sujet horrifique et horrible, l’auteur réussit à mêler l’humour, plutôt noir, mais aussi le drame et une description précise de l’âme humaine.
J’ai énormément rigolé durant la première partie du roman, puisque nous apprenons à connaître notre héros. Patrick est un vieil agriculteur préférant rester et travailler seul. Il ne comprend plus trop le monde qui l’entoure. Cependant, cette invasion de zombies va l’obliger à changer pour survivre. Je vais vous passer les détails pour ne pas vous gâcher l’envie, mais on s’attache tout de suite à ce personnage, malgré un acte qui pourrait paraître horrible.

Dès la fin du premier tiers, Les décharnés devient plus sérieux et tend vers le drame où l’on retrouve les thématiques habituelles de la culture zombie. La survie, la création d’une société nouvelle, les dérives que cela engendre, mais également le changement moral de certaines personnes. C’est là que Paul Clément a marqué un gros point, car il connaît vraiment bien son sujet (je tiens à rappeler que je ne sais pas grand chose sur cet auteur). J’ai senti que la culture était son truc et qu’il devait baigner dans ce milieu depuis de nombreuses années. J’ai pu apercevoir de nombreuses thématiques que j’avais l’habitude de voir dans les films de Romero par exemple.
Paul Clément nous dévoile toutes les dérives de cette nouvelle société et certains personnages vont prendre plus de place dans le récit. Nous allons voir que certains individus peu scrupuleux vont vite prendre l’ascendant pour imposer leurs lois et leurs visions du nouveau monde. L’homme redevient-il un animal sauvage ? Cette situation a le pouvoir de ressortir le mauvais, mais aussi le bon de certaines personnes.
J’ai retenu un moment qui m’a marqué et qui sort de la bouche de cette petite fille. Les zombies sont méchants, mais ils ne le font pas exprès…

Pour finir, je vais revenir rapidement sur la plume de l’auteur. Paul Clément dispose d’une belle plume et gère parfaitement son rythme, ce qui permet de ne jamais lâcher son roman. L’écriture est donc vivante, mais je trouve qu’elle manque un tout petit peu de descriptions, notamment au niveau des paysages, des endroits où les protagonistes se trouvent. Cependant, ce qu’il y a de bien dans le reste des descriptions, c’est que Paul Clément ne s’attarde pas sur les effets gore, ce qui fait que Les décharnés peut être lu par un très grand nombre de lecteur.

Vous l’aurez donc compris, Les décharnés : une lueur au crépuscule est un gros oui pour moi. J’ai passé un très bon moment en compagnie de Patrick et des zombies. Vous pouvez vous pencher sur les romans de Paul Clément sans aucun soucis. En tout cas, il me tarde de sortie Creuse la mort de ma bibliothèque.

Publicités

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai eu un coup de cœur pour ce roman (ainsi que pour Creuse la Mort, du même auteur) et je suis contente que tu es apprécié !

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      J’ai vraiment hâte de pouvoir lire Creuse la Mort et après je pourrais me lancer dans Les Orphelins de Windrasor :p

      J'aime

  2. Pleack dit :

    Personnellement Creuse la mort m’attire plus que celui-ci ^^. J’avais entendu parlé de ce livre y’a plus d’un an lorsque plusieurs blogueurs l’ont lu et que Paul Clément était l’invité, me semble-t-il, du canapé des indés organisé par ma pote blogueuse Laura « La bouquineuse » ^^

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Cela fait quelques temps aussi que je vois cet auteur sur les réseaux sociaux. Son livre circulait beaucoup, mais je n’avais jamais franchi le pas. J’ai préféré commencer par le tout premier, histoire de voir l’évolution de sa plume 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. bookspassion dit :

    J’ai fait comme toi pour la campagne Ulule, sauf que je n’ai toujours pas ouvert un de ses romans haha ^^ ! En tout cas, tu m’as super donné envie de me bouger les fesses. Ce n’est pas le roman qui me tente le plus à la base mais tu l’as fait remonté dans la liste d’attente :p

    J'aime

    1. tomabooks dit :

      Oh j’espère que tu vas aimer cette lecture ! Je n’étais pas parti pour le lire aussi vite, mais j’avais envie d’une lecture rapide et ça a fonctionné 😋

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s