La Lame de Frédéric Mars : Mastodonte en approche

Dire que j’attendais ce roman avec impatience est sûrement un doux euphémisme… Pourtant, c’est mon tout premier Frédéric Mars (auteur aussi connu avec d’autres pseudonymes), mais je ne sais pas pourquoi ce roman m’a tout de suite attiré !

Je sais que je n’aurais jamais eu le privilège de le découvrir en avance sans la merveilleuse équipe des Editions Metropolis, alors je tenais à tous les remercier pour leur gentillesse.

Après quelques chapitres, je savais déjà que j’avais un sacré morceau entre les mains et je ne me suis pas trompé…

Aujourd’hui, il est temps de vous parler du roman La Lame de Frédéric Mars publié aux Editions Metropolis.

La 4eme de couverture

Dans une France proche et obscure à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l’officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d’une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d’êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain, à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l’instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s’abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.

Au même moment, à l’Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C’est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l’extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu’on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos.

Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d’une manière qui pourrait bien changer le monde.
Ce qui va les réunir ? Une lame, rien qu’une lame, qui déjà déferle et emporte tout sur son passage…

La Lame : Mastodonte en approche

France, Nigéria et le reste du monde. 2031. Imaginez durant quelques instants à quoi pourrait ressembler le monde de demain ? Vous n’êtes pas encore effrayé par ce qu’il va se passer ? Alors, Frédéric Mars et son roman La Lame pourra changer tout ça… Il ne faut pas se voiler la face, mais 2031, c’est demain et ça se décide dès aujourd’hui. L’auteur est parti des différents constats et analyses donnés par les plus grands spécialistes des mouvements migratoires et il les a tout simplement poussés à leur paroxysme. La Lame est alors un sacré mastodonte qui arrive entre nos mains. Frédéric Mars nous dévoile un thriller politique dense et parfois complexe qui ne vous laissera absolument pas indifférent.

Il va être assez délicat d’en parler plus en profondeur, car il serait regrettable de trop vous en dire… La Lame est un roman qui se vit, se ressent, afin de comprendre tout ce qui s’y passe. Frédéric Mars débute son roman par nous donner un organigramme de tous les protagonistes de son histoire et je peux vous dire qu’il y en a un paquet. On est clairement dans le thriller politique qui pourra en laisser certains sur le carreau. Pourtant, ne vous affolez pas, Frédéric Mars sait comment tenir son lecteur jusqu’à la dernière page, puisqu’il met en place en second plan plusieurs enquêtes de police, ainsi qu’une aventure humaine qui fait froid dans le dos…
Le roman débute par ce qu’il se passe à la toute fin, pour enchaîner sur une scène d’une barbarie crasse qui me restera en tête à tout jamais. C’est là tout le pouvoir de l’auteur, puisqu’il mélange les genres avec un certain brio, permettant au lecteur de vouloir découvrir la finalité, malgré le lot d’horreur que l’on va suivre durant cette histoire. Sans entrer dans les détails, La Lame va évoquer la crise migratoire, le monde politique de demain, les groupes identitaires, les trafics en tout genre (drogue, prostitution, humain, etc.), mais aussi le manque de moyen des services de police pour endiguer la criminalité.

la-lame-frederic-mars-editions-metropolis

Comme je le disais, La Lame est un roman noir, très noir, de par ses thématiques et par la façon dont Frédéric Mars nous évoque et nous décrit les différentes scènes. Je ne vais que vous donner mes impressions pendant la lecture, afin de ne rien dévoiler. Mais sachez que La Lame m’a fait vivre une palette d’émotion large et parfois complexe. J’ai vécu plusieurs jours au contact de la folie humaine en tout genre, de la barbarie, de la haine, de la crasse, de la misère, mais aussi avec de l’amour à revendre pour de nombreux personnages. La Lame est une lecture parfois difficile, mais Frédéric Mars nous offre un thriller d’anticipation d’une qualité incroyable. On en ressort lessivé, abasourdi face à cette histoire qui brouille les lignes entre réalité et fiction…


Du coup, La Lame de Frédéric Mars est un véritable rouleau compresseur qui embarque tout sur son passage. C’est dense, parfois complexe, mais surtout très noir. Si vous avez déjà peur de l’avenir, alors Frédéric Mars pourra vous en remettre un bon coup derrière la tête. La Lame fait peur, la Lame fait réfléchir à nos actes présents et la Lame devient vite un outil indispensable pour la suite. N’hésitez absolument pas à le demander à votre libraire, car ce roman, c’est de l’or ! Maintenant, il va falloir attendre la rentrée de septembre, pour découvrir la nouvelle parution des Editions Metropolis. Inutile de vous dire que ça va être long, très long…

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Xander dit :

    Très tentant ! Rien que la couverture donne envie 😍

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Si tu es un adepte de l’anticipation et de la politique, alors je pense qu’il pourra te plaire 😋

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,trés envie de découvrir ce polar spéciale.MERCI beaucoup !!!!

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Il ne faut surtout pas hésiter une seule seconde pour le lire 😇

      J'aime

  3. Je n’ai pas souvent lu de thrillers politique mais celui-ci a l’air très intéressant avec un futur proche probable.

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      Je ne suis pas un gros lecteur non plus de ce sous genre du thriller, mais il faut dire qu’avec la plume de Frédéric Mars la pillule passe plus facilement ! Rien de complexe dans son histoire, mais la dure réalité qui nous explose à la figure.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s