La mort de Mrs. Westaway de Ruth Ware: Drame familial et cartomancie

Après une grosse lecture, rien de mieux qu’un thriller pour se remettre dans le bain.

J’ai eu la chance de recevoir, quelques jours avant mon anniversaire, une box de la part des éditions Fleuve contenant le dernier roman de Ruth Ware, La mort de Mrs Westaway.

Aussitôt reçu, aussitôt lu.

Laissez-moi vous parler de ce drame familial et de la cartomancie aujourd’hui. 

La 4eme de couverture

Lorsque Harriet Westaway reçoit un courrier lui annonçant un héritage conséquent provenant de sa grand-mère, cela semble être la réponse inespérée à tous ses problèmes.

En effet, Harriet doit de l’argent, beaucoup d’argent, emprunté à un usurier sans scrupules, et cela risque fort de mettre sa vie en danger. Seul souci : ses grands-parents sont décédés vingt ans auparavant, et elle ne les a même jamais connus. La lettre a donc été adressée à la mauvaise personne.

Mais Harriet qui gagne sa vie en tirant les cartes pour prédire l’avenir n’est plus à une affabulation près.

Et ce coup du sort pourrait enfin tout résoudre sauf si le hasard en décide autrement…

La mort de Mrs. Westaway : Drame familial et cartomancie

C’est la première fois que je découvre la plume de Ruth Ware et je dois dire que je suis agréablement surpris. Pour tout vous dire que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre et c’est sans doute pour cela que la lecture a été agréable. La mort de Mrs. Westaway n’est pas réellement un thriller, puisque le roman se déroule de façon calme et lente par moment. L’autrice prend son temps pour nous faire savourer chaque page de son histoire et chaque mot. Tout semble pensé, millimétré pour nous plonger dans une atmosphère particulière. Une atmosphère à la fois moderne et hors du temps… L’autrice s’appuie sur celle-ci pour nous offrir un drame familial oppressant, piquant par moment. Ruth Ware nous plonge dans une famille détruite, haineuse et dont les secrets sont bien gardés. Les Westaway ne se batte pas pour l’héritage, ils n’en veulent tout simplement pas, car l’ombre de la matriarche plane encore au-dessus, même dans sa tombe.
La maison des Westaway et sa domestique vont également jouer un grand rôle dans l’atmosphère que l’autrice met en place. On entre dans une vieille bâtisse bourgeoise dans les Cornouailles où les pies font la loi. Le vent, l’humidité et l’obscurité s’immiscent à l’intérieur et tout semble figé depuis des années. L’endroit paraît lugubre, dangereux pour notre héroïne. On s’attend à ce qu’un personnage soit caché à chaque coin de pièce…
Je vous vois venir d’ici les amateurs de thriller rapide et brutal, la dernière partie de cette histoire s’en rapproche un tout petit peu, mais genre vraiment un tout petit peu. L’ambiance semble s’alourdir, le rythme s’intensifie et la tension se joint à nous pour les dernières révélations. Cependant, gardez en tête qu’on ne s’ennuie absolument pas durant la première partie, bien au contraire. 

avis sur le roman la-mort-de-mrs-westaway-ruth-ware

La mort de Mrs. Westaway est avant tout une histoire familiale obscure, teinté de non-dits en tout genre et ou la mère de famille continue à mettre son venin dans les esprits de ses enfants. C’est également une quête identitaire à la fois forte et classique pour le personnage de Hal qui est venu ici pour les duper, mais aussi pour connaître la vérité sur sa mère décédée, mais également sur l’identité de son père. Si la construction psychologique est bonne, la forme est bien plus classique. Ruth Ware nous dépeint une jeune fille orpheline qui doit survivre au quotidien avec peu de sous, tandis que les Westaway sont bien au chaud. Ruth Ware nous décrit le quotidien réaliste de la pauvreté, sans entrer dans le pathos le plus extrême.
La particularité de Hal, c’est qu’elle est cartomancienne et qu’elle tient cela de sa mère. Bien qu’elle ne croit pas au pouvoir des cartes, celle-ci est attachée aux symboliques, à leurs beautés, mais surtout à leurs valeurs sentimentales. Les cartes l’accompagnent depuis toujours et elle gagne sa vie avec. Ruth Ware réussit parfaitement à intégrer cette particularité à son histoire et cela confère une aura supplémentaire, à la limite du surnaturel par moment. On sent que l’autrice s’est documentée sur la cartomancie, tant tout cela semble naturel. 


Je ne vais pas m’étendre davantage sur cette histoire dont le déroulé et les révélations pourront vous sembler classique. La mort de Mrs. Westaway de Ruth Ware est un roman à découvrir, surtout si vous aimez les atmosphères lourdes et les secrets de familles. Laissez-vous prendre dans cette histoire et laissez-vous guider par les pies du domaine des Westaway, pour ainsi découvrir la vérité. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s