Taches rousses de Morgane Montoriol : une autrice qui a de l’avenir

Ce roman est arrivé dans ma boîte-aux-lettres complètement nu grâce aux Éditions Albin Michel. Aucune couverture, aucune mention de 4eme de couverture. J’étais à la fois intrigué et méfiant. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ?

Aujourd’hui, je vous parle de Taches rousses, le premier roman de Morgane Montoriol. Une autrice qui a de l’avenir dans le monde littéraire.

La 4eme de couverture

Leah Westbrook a disparu un après-midi de septembre, dans une petite ville de l’Oklahoma. Elle avait quatorze ans. Son corps n’a jamais été retrouvé. Depuis, sa soeur, Beck, a quitté la ville pour s’installer à Los Angeles. Elle vit par procuration le rêve de Leah, en tentant une carrière de comédienne. Sans aucun entrain. Contrairement à sa soeur, dont la peau était parfaitement unie, le visage de Beck est couvert de taches de rousseur. Des taches qu’elle abhorre et qui lui rappellent l’extrême violence de son père. Bientôt, des corps atrocement mutilés sont retrouvés dans le quartier d’Hollywood où elle a vécu. L’oeuvre d’un tueur en série que la police peine à attraper. Peut-être cet homme aux yeux terribles, qui suit Beck partout…

Avec ce roman cru et fiévreux, Morgane Montoriol s’impose comme une voix singulière.

Taches rousses : une autrice qui a de l’avenir

Taches rousses est tout simplement le genre de roman qui fera parler de lui, en bien ou en mal. Parce qu’il faut le dire, mais Morgane Montoriol arrive dans le monde littéraire avec ses grands sabots et une plume déjà bien à elle. C’est d’ailleurs cette plume qui pourra en faire pâlir plus d’un, voire de les faire déguerpir. L’autrice n’y va pas avec le dos de la cuillère pour nous faire entrer dans son histoire et dans son univers, puisqu’elle nous transporte immédiatement dans un monde moderne cruelle, crue et violent. On ne sait pas vraiment où l’autrice nous embarque dans un premier temps, tant la plume si particulière, si vive et si percutante nous frappe de plein fouet. On en prend plein la gueule, on a du mal à respirer par moment et certains passages finissent par en faire trop.
Il faudra un petit temps d’adaptation, afin d’entrer pleinement dans cette histoire, de s’imprégner de son ambiance et de comprendre les différents personnages. Morgane Montoriol nous dépeint la cité des anges sous le regard de Beck Westbrook qui vit la vie rêvée de sa sœur disparue pour lui rendre hommage. Beck se transforme, joue un rôle jour après jour depuis son arrivée dans la ville de Los Angeles. Elle ne croit pas vraiment à ce qu’elle fait et elle a un regard assez cynique sur tout ce qui l’entoure.

taches-rousses-morgane-montoriol

Outre son écriture, Morgane Montoriol tire sa force de ses personnages et de l’ambiance qu’elle arrive à distiller. Beck vit avec un lourd passé et celui-ci semble la rattraper depuis quelques temps. Elle remarque qu’un homme la suit un peu partout. Elle ne sent plus en sécurité et sa santé mentale va en prendre un coup. L’autrice alterne ses chapitres avec différents points de vues, ainsi qu’avec quelques retours dans le passé, afin de comprendre ce que Beck tente d’échapper en changeant sa personnalité. Tout cela apporte un rythme entêtant à la première partie de ce roman et l’ambiance y joue aussi pour beaucoup. Il y a comme un petit côté David Lynch dans sa façon de nous montrer le monde qui nous entoure et surtout avec cette présence qui est toujours derrière nous. Est-ce une simple coïncidence ? Un voyeur ou un tueur ? Le doute est permis et c’est ce qui donne la saveur de cette oeuvre.
Malheureusement, la tension va retomber dans la deuxième partie de Taches rousses et la plume de Morgane Montoriol semble s’assagir avec son intrigue. Les révélations tombent, le choc est là, mais tout cela paraît bien trop sage par rapport à ce que nous avions eu dès l’introduction. Le roman perd de sa superbe et c’est vraiment dommage…


Avis en demi-teinte, mais il n’empêche qu’il y a quelque chose à en retirer avec ce roman. Morgane Montoriol nous offre tout de même un premier roman impression qui mériterait peut-être une seconde lecture pour prendre conscience de la pleine puissance de cette oeuvre. C’est assurément une jeune autrice qu’il faudra suivre, tant elle a prouvé qu’elle dispose d’un style bien singulier dans le monde du polar. Alors, Taches rousses est-il un roman à lire absolument ? Je dirais que oui, surtout si vous êtes à la recherche de nouveauté et de vous faire bousculer. 

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. C’est exactement le genre de critique qui peut que me convaincre de me pencher sur ce roman 😊

    Aimé par 1 personne

    1. tomabooks dit :

      J’espère que tu trouveras encore plus de qualité que moi à ce roman et qu’il te plaira aussi 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s